Utilisabilité et outils de gestion de contenu

C’est un drame ! Allez reconnaissez-le, alors que la majeure partie des sites web de l’internet reposent sur des outils de gestion de contenu (CMS en anglais), leur utilisation relève du casse-tête. Ceci est dû à de très graves problèmes d’utilisabilité. A ce sujet, le très respectueux e-Content Mag vient de publier un très bon article : Applying Usability Principles to Your CMS. Le point de vue de l’auteur y est fort juste et se fonde sur plusieurs constats qui expliquent cette situation :

  • Les éditeurs d’OGC résonnent en termes de fonctionnalités alors que les utilisateurs résonnent en termes de tâches. D’où des petites frictions au niveau de la prise en main.
  • Les débutants sont bien trop souvent confrontés à des interfaces qui les perturbent. En effet, il est généralement demandé à ces derniers d’effectuer des tâches très simple (mettre à jour un chiffre ou corriger une faute d’orthographe…) alors que l’interface qu’ils ont entre les mains leur offre beaucoup trop de possibilités. D’où difficultés de prise en main, fausses manipulations…
  • Les utilisateurs avancés n’y trouvent pas non plus leur compte. Il est en effet trop souvent fait l’amalgame entre utilisation avancée et utilisation fréquente. Plus concrètement, un contributeur chargé de la maintenance journalière d’un site aura besoin d’une interface très simple avec de nombreux raccourcis, alors qu’un administrateur aura plus besoin d’une interface offrant une grande richesse fonctionnelle.
  • Les interfaces WYSIWYG sont souvent le talon d’Achille des OGC car même s’ils autorisent des possibilités très riches de mise en forme, ils ne retranscrivent généralement mal le rendu final d’une page (le look & feel comme disent les publicitaires).

Plusieurs pistes sont ainsi explorées par l’auteur :

  1. Mettre en oeuvre des interfaces parfaitement adaptées aux tâches que doivent effectuer les utilisateurs. Ceci implique une grande modularité à l’image de ce que peuvent proposer des outils comme Typo3 ou Mambo.
  2. Permettre aux contributeurs de se reposer sur des outils qu’ils connaissent déjà. Il existe ainsi des petits modules pour récupérer et nettoyer les contenus rédigés avec Word. De même, la technologie WedDAV permet de faire du glisser-déposer sur le modèle de l’explorateur Windows.

A ce stade de la réflexion, je pense (et l’auteur est bien d’accord avec moi !) que le plus important est d’adopter une approche centrée sur les utilisateurs en étudiant les différents profils de contributeurs (avec la technique des utilisateurs-types) ainsi que de modéliser les tâches les plus courantes (au travers de cas d’utilisation).

Bref, un très bon article qui sera complété par deux autres sur le même thème. Il me tarde de les découvrir…

Un commentaire sur “Utilisabilité et outils de gestion de contenu

  1. leur utilisation relève du casse-tête. Ceci est dû à de très graves problèmes d’utilisabilité…. le plus important est d’adopter une approche centrée sur les utilisateurs D’où la nécessité d’ajouter en 3°piste : une véritable attention portée sur la traduction des interfaces, prenant en compte les 2 premiers points.

  2. Sylvain, est-ce que tu pourrais préciser ta pensée par la « traduction des interfaces » ? Est-ce que ton intention est de confirmer l’intérêt d’avoir des interfaces modulaires en fonction du profil des utilisateurs (simple contributeur, chef de rubrique, administrateur…) ?
    /Fred

  3. Bonjour. En terme de simplicité, concernant la gestion du contenu lui même, il y a PlumeCMS intéressant et abordable par beaucoup il me semble (y compris pour son administration elle même en français :) ). Bon d’accord, il faut maîtriser la syntaxe wiki ou le HTML pour rédiger un article ou une news.
    Mais à ce compte là, autant utiliser OOo (et autre) qui sont capables de générer du code HTML. Après tout, le meilleur des CMS ne serait-il pas notre traitement de texte favori?

  4. Merci Fred pour cet article hyper intéressant. J’y ferai référence sur le forum de TextPattern. Au passage, on peut dire que TxP brille par une approche très différente de l’interface d’admin : probablement une des meilleures côté utilisabilité. Quelqu’un disait récemment que si Steve Jobs avait lancé un CMS, il ressemblerait à TxP. Ca donne une idée :-) microtom, Plume a exactement la même interface que DotClear que Fred connaît bien puisqu’il anime ce site ;-) Pour ce qui est de l’import de document, ça me semble être l’avenir. Les interface WYSIWYG type htmlarea génèrent trop de code non valide et sémantiquement incorrects. Une technologie comme servOo, utilisée par le très bon cms français LODEL, est peut-être la réponse. D’une manière générale, les CMS ont effectivement le défaut de surcharger leurs interfaces. Certains CMS offre une interface différenciée en fonction du profil de la personne loggée. Mais cela reste assez limité.

  5. salut Fred,

    > Les éditeurs d’OGC résonnent en termes de >fonctionnalités alors que les utilisateurs >résonnent en termes de tâches.

    Alors il ne s’agit pas de CMS mais de GROUPWARE. Dans un CMS, les utilisateurs doivent raisonner en terme de contenu.

    > Les débutants sont bien trop souvent confrontés > à des interfaces qui les perturbent. En effet, >il est généralement demandé à ces derniers >d’effectuer des tâches très simple

    C’est pas IBM qui a inventé çà ? Le on-demand business comme ils disent ?

    > Les interfaces WYSIWYG sont souvent le talon >d’Achille des OGC car même s’ils autorisent des >possibilités très riches de mise en forme

    Vu la teneur du dicours, il me semble que l’analyste a eu surtout affaire à des CMS propriétaires synonymes d’usines à gaz. C’est rare d’en trouver dans le monde du libre …

    Je me permets de mettre un lien sur ma participation au concours du sorcier glouton.

  6. Non mais qu’est-ce que c’est que ces manières ? Bon… admettons que ce concours de sorcier glouton m’amuse et qu’il nous permet d’améliorer nos techniques de référencement. Je laisse donc faire à condition que tu nous livres tes secrets si tu reportes le concours.
    /Fred

  7. salut Fred,

    Désolé pour l’intrusion. J’ai fait le pari de ne pas utiliser de techniques malhonnêtes, dont le cloaking et le spam de commentaires. C’est pourquoi je te demande de supprimer la dernière phrase de mon commentaire précédent :
    pour éviter une trop grande dispersion (après faut supprimer les liens), parce que le spam de commentaires c’est pas bien (quoi que ma participation est pertinente) parce que ton blogue n’a rien à voir avec le concours parce que d’autres font du cloaking et il est intéressant de savoir s’ils seront virés de l’index de MSN parce que çà fait indirectement de la pub à MSN et lui permet d’améliorer son algo Merci !

  8. Bonjour: Moi qui suis un débutant; je suis à la recherche d’un CMS pour faire un site, principalement pour diffuser des news, des articles faire un forum…des photos …du classique quoi !!! Je me perd un peu devant le foisonnement de propositions, des pour et des contre etc… S’il fallait , par vos expériences et connaissances, diriger quelqu’un vers un CMS qui aurait cette tendance utilisateur facile d’accés…..que me conseilleriez vous …alors biens sur avec base de donnée ou pas…bien qu’une database est souhaitable !! merci pour vos conseils avisés… gilbert

  9. Houlala, visiblement Gilbert tu veux en faire beaucoup pour un débutant ! Peut-être faudrait-il commencer par un projet moins ambitieux car il n’existe pas à ma connaissance d’outils simple permettant d’en faire autant.
    /Fred

  10. Salut fred: Après avoir fait ce post, j’ai trouvé un lien http://www.onext.fr/index.php?id=71, qui fait une bonne comparaison des CMS, en fonction du besoin et du niveau requis éventuellement…..etc. J’ai trouvé un site qui correspondrait à mes attentes de débutant et sûrement que tu connais : http://www.freeguppy.org/. De plus un autre site ,http://guppyeducation.free.fr/links.php?lng=fr&cat=GuppY&li=1, pour une utilisation éducative qui m’a séduit. Je vais glaner de ce côté, mais bien sûr toujours ouvert sur d’autres horizons. Les sites ci dessus sont sans database. De plus , en attendant je bûche le php, qui ma foi n’est pas déplaisant, et je me lance sur une programmation simple,une gestion d’articles de produits d’entretiens, avec le bouquin « php/mysql avec dreamweaver » pour m’aider….tout un programme.. Et par la suite un hébergeur,sur un serveur dédié, qui est côté, par les bonnes expériences….que je n’ai pas pour le moment…patience..! Merci pour tes conseils Gilbert

  11. Oops Fred, désolé je n’avais pas noté ta question. Mon intention et intérêt se situe à 2 niveaux : d’abord la « translation » de l’outil, ses guides, aide en ligne etc. de manière à les avoir en français par ex., ce qui influe directement sur l’utilisation/utilisabilité (et finalement temps d’acquisition) des utilisateurs. ce qui m’amène au point 2 workflow : possibilité(s) de segmenter l’interface d’admin : fonctionnalités disponibles suivant le profil du contributeur (admin, rédacteur, contributeur occasionnel…). Dans ce cadre la modularité de l’interface est primordiale ; elle permettra par ex. d’accueillir un nouveau en lui présentant de façon conviviale les nouvelles fonctionnalités (et souvent responsabilités afférentes) de l’outil et de valoriser les utilisateurs qui montent d’un niveau (contributeur > rédacteur), tout en essayant de « gagner du temps d’acqusition » des nouvelles fonctionnalités.

Laisser un commentaire