Techniques de développement web : une révolution en cours ?

J’ai comme l’impression que l’actualité est plutôt riche en ce qui concerne les langages et techniques de développement. En tout cas, deux phénomènes retiennent mon attention : l’émergence de framworks orientés RAD et orientés RIA.

Ruby On Rail : L’environnement de développement agile au service du prototypage rapide

On en parle beaucoup en ce moment, le langage Ruby est en plein essor (voir à ce sujet l’article du JDNet : Introduction à Ruby). Pour faire simple, disons que c’est un langage de programmation concurrent de PHP et ASP qui concerne la partie serveur (contrairement au XHTML, javascript ou Flash qui concerne la partie client). Ce langage présente un intérêt dans la mesure où il est extrêmement rapide à mettre en oeuvre. Concrètement, il vous permet de développer beaucoup plus vite, donc de faire preuve de beaucoup plus de réactivité dans la maintenance et l’évolution de votre site. Idéal pour faire du prototypage rapide, c’est à dire dans une configuration projet où le site est développé / testé / modifié plusieurs fois selon un principe de cycles itératifs. Certains appellent ça de l‘eXtreme Programming, moi j’appelle plutôt ça de la conception centrée sur les utilisateurs (à condition que ces derniers soient impliqués dans les multiples étapes de test). Pour plus d’info, je vous recommande de consulter le site consacré à l’environnement de développement de Ruby : RubyOnRails.org.

AJAX et Open Laszlo : Les environnement de développement riches au service des RIAs

J’ai beaucoup parlé de la technique de développement AJAX qui permet de réaliser des interfaces web enrichies à partir de technologies traditionnelles (XHTML, javascript, DOM, CSS, XML…), pour cela je vous renvoie sur ce précédent billet : AJAX : l’avenir des applications en ligne. De même, j’avais également mentionné l’environnement de développement Open Laszlo qui permet de générer des interfaces en Flash (voir à ce sujet le billet suivant : Construire une application internet riche). Comme si tout cela n’était pas assez compliqué, voici que l’on nous propose de marier ces deux concepts avec un environnement de développement qui génère du Flash mais qui exploite en même temps les technologies traditionnelles : AFLAX.

Bon OK, tout cela vous parait sûrement un petit trop technique (à la limite du vaporware), en tout cas je peux vous assurer que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas vu autant d’innovations en même temps dans le petit monde des environnements de développement web. Et vous ? (merci à Christophe O. pour le lien)

MAJ (12/04/2005) : Pour illustrer le potentiel du framework Ruby On Rail et celui d’AJAX je vous recommande fortement de vous jetter sur cette page de démonstration ainsi que sur ce billet où 2 liens mènent à des vidéos où une barre de progression ainsi qu’un formulaire auto-complété sont mis en scène (le tout à l’aide d’AJAX).

MAJ (22/04/2005) : Visiblement je ne suis pas le seul à penser que l’internet et les services en ligne sont entrés dans un nouveau cycle d’innovations : It’s a Whole New Internet. Dans cet article, l’auteur fait notamment référence à un service en ligne remarquable (Consumating.com) qui mélange folksonomie et service de recontre.

Un commentaire sur “Techniques de développement web : une révolution en cours ?

  1. C’est exactement ce que je me suis dit il y a quelques jours! Voir la note que j’ai écrite à ce sujet http://strasslab.net/blog/index.php?2005/03/24/41-technos-web Et pour étayer un peu plus les arguments en faveur de Ruby, il faut rappeler que c’est un langage orienté pure. Donc un langage solide, éventuellement pour faire du web comme avec RoR, mais pour d’autres applications, pas comme d’autres langages en 3 lettres…

  2. >Et vous ? quand j’ai voulu apprendre un langage (de script) moderne, tout objet, j’ai testé ruby et python, il me semble que ruby est tres prometteur, mais que python beneficie de plus de librairies, il est plus abouti, bien que moins ‘moderne’ et finallement moins orienté objet que ruby. pour ce qui est du developement web en pyhton, il y a Zope, et là c’est reellement innovant et puissant

  3. Merci Richard pour ce témoignage. Petite question subsidiaire : Est-ce que Python et Zope ce n’est pas de l’artillerie un peu trop lourde pour faire du prototypage rapide ?
    /Fred

  4. à mon sens, zope est particulierement adapté au prototypage tel que vous le definissez dans la mesure où grâce son système d’aquisition (le principe objet d’heritage adapté aux pages web) on ne refait jamais 2 fois la même chose. La reutilisation du code fonctionnel et descriptif est un des concepts fondateurs de zope

  5. Ruby est en plein essor en ce moment, en effet ! Mon hébergeur, TextDrive, en est un des promoteur. Ils ont développé une grosse compétence sur cette techno, Marten Veldthuis qui développe Epilog un blog sous Ruby est chez eux. Si certains veulent tester des applis Ruby, je me suis dit que cela pourrait être intéressant…

Laisser un commentaire