Libération en orange ?

Bizarre… Aujourd’hui la page d’accueil de Libération.fr est en orange. A priori il s’agit d’une opération publicitaire puisque le site précise : A la demande d’un annonceur publicitaire, la page d’accueil de Libération.fr a été colorisée. Elle reprendra sa couleur normale dès demain.

Libe

 

Bon… admettons… C’est très perturbant, mais dans la mesure où ils préviennent et que c’est temporaire, admettons… Je vais être gentil et dire que c’est un peu moins perturbant que les immenses publicités en Flash qui occupent tout l’écran. J’ai ma petite idée sur l’annonceur, à moins que… Et vous ? (merci à flo pour l’info)

Un commentaire sur “Libération en orange ?

  1. C’est ce que j’allais dire. Je pense que c’est pour Easy Jet (grosse campagne presse écrite actuellement aussi). Mais dans la mesure où il y a un doute, alors oui, c’est raté… D’autant que le titre « Libé passe à l’orange » n’arrange rien…

  2. Moi je trouve ça pas mal… au moins on voit que c’est sponsorisé par EasyJet… (même si j’ai également cru au début que c’était pour Orange)

  3. Ah, au moins une publicité ‘non intrusive’, sans pop-up, sans slogan vide de sens… Dommage que cela soit au détriment du confort de lecture du contenu. Le moindre handicap visuel ( tous les monde n’a pas 10/10 chez l’ophtalmologue ) entraîne une fatigue après la lecture de trois trois entrefilets. ‘Libération’ quitte sont rôle de journal d’informations pour endosser l’habit d’homme sandwich ! Comme quoi la charte graphique d’un site n’est pas un truc avec lequel on peut jouer aux apprentis sorciers. Et si demain il font de la pub pour les pompes funéraires il écrirons en noir sur fond noir ?

  4. pub non intrusive, pas du tout…avant d’accéder à la page d’accueil recolorisée et illisible, vous aviez droit à environ 5 secondes de voile en flash easy jet. Soit juste le temps nécessaire pour vous demander s’il n’y a pas un problème d’url. Je dis « vous aviez droit » : c’était le cas jusqu’à 12h 30 (au moins). Je viens de recliquer pour vérifier mon propos dans ce commentaire, et je m’aperçois que le voile n’apparaît plus.(En revanche, j’ai eu droit à un joli pop up qui n’a rien à voir avec easy jet mais qui me brise les pupilles aussi. voui, je sais j’ai qu’à tc ffox ou la ggl toolbar, mais je fais comment pour ma pige après ?)

  5. ca me rappelle, il y a quelques années un jour ou libé faisait de la pub pour un parfum, la couv etait recouverte d’une feuille de papier calque elle meme enduite dudit parfum, ce jour là libé puait, la chimie etait pas tres au point et c’etait vraiment intrusif de lire les tristes nouvelles du monde en sentant cette omnipresente odeur, ce jour là j’ai pas lu libé

  6. maintenant tu peux y aller. Le trou de la Sécu, la pandémie de grippe aviaire, tout est redevenu normal, bien avant le délai annoncé. Avec des dégâts collatéraux quand même : deux compagnies aériennes américaines, Delta Airlines et Northwest, font faillite. La faute au low cost ?

  7. Hum. Moi, ce qui me choque, c’est le « A la demande d’un annonceur publicitaire, la page d’accueil de Libération.fr a été colorisée. » Libé aurait au moins pu jouer la franchise jusqu’où bout et dire « Un annonceur nous a payé pour coloriser Libé alors on l’a fait. » Cette façon de dire que le journal n’y ait pour rien « à la demande… », ça me gêne.

  8. En juin dernier, une version papier de Libé avait été colorisée en vert pour Casino. Lorsque je l’avais signalé sur mon blog, Damdam m’avait dit que les ventes du journal avaient augmentées de 17%. L’idée de sponsoriser pendant une journée un site ou un portail est très à la mode. Lorsque le JDN ou Lycos ou l’Equipe lundi pour Audi le font, je n’y fais plus attention car le procédé se banalise de plus en plus. Alors, cette technique doit être utilisée de façon exceptionnelle, elle se banalise. Enfin, les marques n’hésitent pas, car de toute façon, le fameux retour sur investissement est très rentable. Et puis, c’est un très bon moyen de faire de la pub gratuite pour Libé. En gros, selon moi, Easyjet fait de la pub indirecte pour le journal, c’est tout bénéf’ !! Comment la mesurer ? C’est vrai que ce n’est pas toujours évident (ventes pour Libé le lendemain, consultation d’articles, j’en doute…) En terme d’images, ça doit bien cibler ou ne pas laisser indifférent le consommateur (l’internaute, vous aviez compris).

  9. @Raph je ne suis pas tout-à-fait d’accord : on ne peut pas comparer l’effet surcouv ou aménagement en print (ce qui ne nuit pas à l’accessibilité du support ni à son identité)et ce qui est fait sur le web. L’effet n’est pas le même. Ni l’ergonomie, ni le travail graphique, etc. En l’occurrence je ne suis pas certaine que les lecteurs de libé ouaibe aient sauté de joie hier matin. Cela dit je suis pour les expériences, il faut savoir ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Le côté positif de cette toonisation momentanée de libé hier, c’est q’elle nous permet de réfléchir sur :>la mutualisation de l’effet publicitaire (comme tu l’as indiqué)>les effets sur ergonomie>là ou plus+moins de com>liste non exhaustive

  10. Pour j’ai ecris un article a ce sujet. apres la premiere impression desagreable, cela ma rappeller les evenements aeriens tragiques des derniers mois. J’ai l’impression que le publiciste a jouer un peu sur la vague de l’actu. Vraiment moyen !!!

Laisser un commentaire