Mix07 Las Vegas – Jour 2

Continuons notre série de comptes-rendus des conférences…

Silverlight and the 2008 Olympic Games

C’est tout une délégation officielle chinoise qui s’est déplacée à Las Vegas pour nous présenter leur prototype de site réalisé avec Silverlight. Ils avaient même emmené avec eux leur mascotte :

La mascotte des JO de 2008 en Chine

Le représentant du comité olympique chinois nous a expliqué à quel point le web leur était utile pour le recrutement des volontaires ou pour la commercialisation des tickets. Ils nous ont également montré l’ébauche d’un site collaboratif (exploitant Silverlight) qui sera lancé pour accompagner le déplacement de la torche olympique (les utilisateurs seront incités à publier leurs photos et leurs vidéos).

Bon, autant le dire tout de suite : rien de bien spectaculaire, si ce n’est du lobbying à peine caché de la part de Microsoft auprès du gouvernement chinois. Bon moi je dis ça, je m’en fiche puisque j’ai récupéré des beaux goodies pour mes petits garçons :

Les goodies des JO de 2008 en Chine

Designing for Ajax & RIA

Cette conférence était présentée par Bill Scott qui travail chez Yahoo! comme Ajax Evangelist (et oui !). C’est (entre autre) le créateur de la librairie Rico et voici son point de vue :

  • Nécessité d’adopter un vocabulaire commun entre les populations de développeurs et de designeurs (d’où l’intérêt de la Yahoo! Design Pattern Library) ;
  • Avant, le clic de la souris était le seul moyen d’interaction, maintenant il y a aussi le survol (très utile pour la contextualisation) ;
  • Privilégier la discrétion dans les animations visuelles ;
  • Les 3 piliers de l’interaction : Invitation / Transition / Feedback (fournir une invitation visuelle, illustrer avec une transition et confirmer avec un retour visuel) ;
  • Il existe une réflexion en cours dans l’équipe de Yahoo! pour exploiter la dimension sonore des interfaces (peut-être une librairie supplémentaire…) ;
  • Ils utilisent un outil spécifique (le Universal Link Tracking) pour surveiller le trafic et les manipulations dans une interface en Ajax.

Keynote 2

C’est Robbie Bach, le patron de la division Entertainment and Devices, qui vient nous présenter sa vision ainsi que des réalisations :

  • Nous allons vers de l‘Experimental Marketing avec trois leviers : Attract, Engage, Excite ;
  • Les contenus et services devront pouvoir être distribués et consommés quelque soit le canal et le terminal ;
  • Quelques démonstrations très impressionnantes : le widget de Disneyland Hong-Kong (on en parle ici : Disney’s Vista Gadget Points To Future Of Marketing Widgets), un site collaboratif à destination des jeunes pour la radio BBC Radio 1 (avec du partage de contenus multimédia).

Ces démonstration a été suivie d’une discussion très animée au sujet de la monétisation des contenus en ligne : nous avions le rédacteur en chef de The Economist qui s’amusait à ridiculiser le patron d’une agence de communication et celui d’une agence d’achat d’espaces publicitaires qui essayaient laborieusement de lui expliquer que la publicité faisait maintenant partie intégrante de l’information sur le web. Ridicule… pitoyable même de voir ces pauvres bougres essayer de nous convaincre que finalement la monétisation de contenus vidéos à l’aide de spots publicitaires (pre-roll video ads) de 30 secondes (30 SECONDES !) ne serait pas si choquant que ça pour des téléspectateursinternautes qui sont habitués aux nombreuses coupures publicitaires du petit écran. Ridicule…

Tout ça me conforte dans l’idée que les agences, voir l’industrie publicitaire, n’ont réellement pas compris grand chose à la révolution du Citizen Marketing (une campagne publicitaire ne compense pas une offre bancale, et à l’inverse une bonne offre n’a pas besoin de publicité).

A suivre…

Un commentaire sur “Mix07 Las Vegas – Jour 2

  1. Concernant la monétisation des contenus je ne serais pas aussi radical que toi Fred … Un editeur peut légitimement essayer d’absorber une partie de ses couts par la pub. Regarde ce que fait allocine avec ses bandes annonces par exemple.

  2. Cher Fred, Dans l’avion de retour, lis « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens ». Tu y apprendras qu’on a scientifiquement montré, notamment par les auteurs Beauvois et Joulé, qu’un petit cadeau, un ‘goody’ comme tu dis était plus corrompant qu’un gros. Les stylos aux médecins sont du même acabit. Moins cela a de valeur, plus l’effet marketing est élevé. Mon conseil : quand tu acceptes un goody, saches que tu acceptes que ton jugement ne soit plus impartial sur le produit ou son fournisseur. Je préfèrerais que tu le refuses, tu me comprends ? Bon séjour quand même et reviens-nous en forme !

  3. désolé de te contredire, mais un spot de 30 seconde avant une video de 30 ou de 40 minutes d’un contenu originale et a valeur ajouté…c’est tout à fait acceptable pour un internaute, un film de 2h30 avec deux page pub, une avant et une pendant avec 5 ou 6 spot entre 15 et 30 secondes c’est vivable… il y a encore de la marge sur le web… et avec Joost t’as encore rien vu…parce que niveau pub on va en manger…mais on se plaindra pas vu l’offre de qualité non seulement ce sera acceptable mais les internautes applaudiront des deux mains de ne pas avoir de redevances tv a payer! (sachant qu’en France on a la redevance la plus faible) maintenant d’accord avec toi, voir du « youtube » pas original repiqué ailleurs faisant 20 secondes tous pixélisés avec 30 secondes de pub avant…d’accord c’est pas acceptables… mais il y a du tres bon contenu original sur le net qui mérite de la pub, et certains sont rentable (le mien par exemple)

Laisser un commentaire