Le début de la fin pour Twitter ?

Alors que l’on commence à peine à s’intéresser à la Twittersphère française (cf. First State of the Twitosphere in France – ça alors, je suis dans le Top 5 !), les grands blogs US semblent s’être donné le mot pour faire une exécution publique :

À la base de cette vendetta, une plateforme technique à bout de souffle qui n’en finit pas de rendre l’âme. En conséquence de quoi s’enchainent les interruptions de service et autres blocage de fonctionnalités arbitraires (« En raison d’un trop fort trafic, vous n’avez pas le droit d’utiliser les archives« ).

Peut-être pourraient-ils s’en sortir si le problème n’était QUE technique, mais il y a également un problème de pollution (cf. And the Twitter Scam/Spam Continues…) ainsi que la sempiternelle question du modèle économique qui inquiète toujours les annonceurs (cf. In Twitter’s Scoble Problem, a Business Model). Bref, même si Jeff Bezos ( le patron et fondateur d’Amazon) a injecté de l’argent dan cette start-up, force est de constater que la situation devient vraiment critique.

D’autant plus que les concurrents sont nombreux et que la blogosphère semble avoir déjà choisi son successeur : FriendFeed (cf. It’s Time For FriendFeed To Kill Twitter et FriendFeed: One Feature to The Tipping Point).

Rajouter à cela d’autres concurrents à l’approche beaucoup moins austère comme Swurl ou Plurk et vous aurez un tableau plus qu’incertain pour l’ancienne nouvelle star du web 2.0 (3.0 ?).

Alors ? Est-il encore temps de sauver Twitter ?

6 commentaires sur “Le début de la fin pour Twitter ?

  1. Il est clair qu’au delà des soucis techniques (Twitter devient notamment de plus en plus lent, l’API ne répond pas toujours présent), les fonctionnalités proposées par ses rivaux sont aussi plus complètes, un peu moins geek sans doute… Avoir raison en premier, c’est bien, savoir évoluer, c’est mieux.

  2. Bah pour le coup à l’heure où je commente ton article sur Twitter, le service oscille entre le « over capacity » et le « non response » … Donc problématiques pour un microblogging instantané!

  3. Je trouve les articles de RR/W très inspirés, comme toujours.

    Je ne crois pas en FriendFeed à cause du bruit généré. La foule d’aggrégats le rendent trop complexe à utiliser, surtout en dehors du site même par le biais d’une API ou d’un programme externe.

    Ce qui a fait le succès de Twitter c’est sa simplicité. Son successeur devra être pareil.

    J’ai publié un billet dans la même veine intitulé Quand Jaiku surpassera Twitter. C’est le moment où jamais de remplacer Twitter avec une infrastructure surpuissante.

Laisser un commentaire