Curl, nouvel outsider des interfaces riches ?

Connaissez-vus Curl, la technologie d’interface riche qui fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps ? En fait de nouvel outsider, il s’agit plutôt d’un concurrent de longue date qui manquait jusqu’à présent d’agressivité commerciale.

Pour faire simple, Curl est à la fois un langage de programmation et un runtime. C’est à la fois un concurrent de Flash et Silverlight (pour la Curl Platform) et de AIR, Prism et Google Gears (pour Curl Nitro). Traduction : Curl sert à gérer du contenu « riche » dans le navigateur et à faire tourner des clients riches (RDA) sur le bureau. Lire à ce sujet : Product review: Curl 6.0 enrichens the rich Internet toolkit.

Pour la petite histoire, Curl est une technologie née il y a une dizaine d’année au MIT pour répondre à une problématique de conception d’interfaces riches. Oui vous avez bien lu : Curl est pratiquement né en même temps que Flash. Ici un petit exemple de dashboard réalisé avec Curl :

CurlDashboard

Aujourd’hui Curl fait parler de lui car l’éditeur vient de sortir une version 6 de la plateforme qui apporte (parait-il) tout un tas innovations propices au développements d’interfaces riches d’entreprise : Curl moves to take on Adobe Air in offline RIA business. Ils ont au passage remporté le titre de InfoWorld’s Technology of the Year dans la catégorie RIA.

C’est donc le marché des entreprises qui est très nettement ciblé avec un discours qui tourne autour de la sécurisation des applications et de la capacité à prendre en charge des gros volumes de données. Ils sont donc en concurrence frontal avec Microsoft / Silverlight et Adobe / Flex : The Other RIA Desktop Platform: Curl Nitro.

Pour voir à quoi ressemble une application Curl et surtout vous rendre compte de la maturité de cette technologie, je vous invite à télécharger le runtime (Curl Nitro RTE) ainsi que de tetser cette application de visualisation du social graph Facebook : CurlGraph.

CurlGraph

Selon l’éditeur il y aurait déjà plus de 300 entreprises exploitant cette technologie (principalement au Japon) et un portage du runetime sur Mac est en cours de finalisation.

Voici donc un nouveau compétiteur qui sort de l’ombre sur le marché des RIA / RDA, reste encore à savoir comment cet éditeur de taille très modeste va réussir à affronter des géants comme Microsoft (qui propose le téléchargement de Silverlight comme une mise à jour automatique) ou comme Adobe (qui impose le téléchargement de AIR avec la nouvelle version d’Adobe Reader)…

5 commentaires sur “Curl, nouvel outsider des interfaces riches ?

  1. Curl faisait déjà parler de lui à l’époque ;) http://www.nospoon.org/article.xml?id=3624
    Personnellement je trouve que la grande faiblesse et le plus grand frein à l’adoption de Curl a toujours été son coté fermé. Même s’il y avait de bonnes idées derrières, c’est absurde de fermer un environnement de développement avec un modèle de licence fumeux pour un marché aussi vaste que le web.
    En 2001, les applets étaient à la rue, flash était gentillet, silverlight n’existait pas, et il y avait de la place pour émerger avec une solution vraiment clean, surtout avec $200M.

  2. Oh oui, on connaît Curl et depuis longtemps. Mais avec des prix commençant à $12.000 (http://www.curl.com/products_licensing.php), autant dire qu’ils cherchent visiblement à se tirer une balle dans le pied.
    Même s’il s’agit d’une technologie orientée pros, devoir déployer un plugin de plus et avoir affaire à une technologie propriétaire n’a rien d’attrayant.
    Développer une appli avec ça ?
    Non merci…

Laisser un commentaire