La guerre des robots entre Lego et Megabrand

Ce coup-ci c’est la guerre… il y avait bien trop longtemps qu’ils se regardaient de travers sans oser passer à l’attaque mais depuis le début de l’année les armés sont en marche et cette guerre ne fera pas de cadeaux. Bien évidement je veux parler de la guerre que se livrent Lego et Magebrand pour imposer sur le marché leurs marques de robots de combat (respectivement les Bionicles et les NeoShifters). Ces deux franchises sont assez similaires et les stratégies déployés par ces deux groupes pour séduire un public jeune sont également très similaires : des sites web dédiés avec des tonnes d’interfaces riches dedans.

D’un côté nous avons les NeoShifters de l’américian Megabrand :

neoshifters_home

De l’autre nous avons les Bionicles du danois Lego :

bionicle_home

Premier round : présentation des produits en Flash

Il y a tout d’abord tout à background à ces franchises : une trame centrale, des histoires parallèles, des personnages et plein de robots avec moultes caractéristiques. Au niveau des sites web, ça donne des pages produits avec des robots animés et des tonnes de contenu. Ici le Magna Rex :

neoshifters_product

Là, le Gresh :

bionicle_story

Lego propose en prime un module d’explications animées des combats avec ces figurines :

bionicle_rules

Round 2 : la synergie online / offline

Autre champ de bataille des deux géants du web : la possibilité de trouver un code au dos de la boîte pour pouvoir jouer avec le double virtuel du robot. Chez Lego ça s’appelle les B.I.O. codes mais ils ne sont mis en avant qu’au travers du club.

Pour les NeoShifters, il s’agit d’une ligne de produits spécifique (les Web Battlers) et la page de présentation est nettement plus incitative :

neoshifters_webbattler

Round 3 : Les jeux en ligne

Passons la vitesse supérieure avec les jeux en ligne mettant en scène les produits. Oui, c’est bien d’un démonstrateur dont nous parlons. Chez MegaBrand ils’agit de NeoShifters Resistance, un simili univers virtuel :

neoshifters_game

Notons qu’il existe également un autre mini univers virtuel pour les Magnetix (une autre franchise de la marque) :

magnetix

Pour Lego, nous avons quelque chose de plus classique avec une série de jeu multi-joueurs mais un univers peut-être moins immersif : Glatorian Arena.

bionicle_glatorian

Conclusion

Au final nous avons donc deux univers de marque très dense, des sites dédiés à la réalisation exemplaire. Petit bémol pour les NeoShifters qui sont dans un module encapsulé donc sans historique de navigation ou possibilité de référencement (pas d’URLs lisibles). Un exemple pour qui veut développer un univers de marque cohérent et gagner la fidélité de ses clients.

Un commentaire sur “La guerre des robots entre Lego et Megabrand

  1. Bonjour,

    Je ne comprends pas pourquoi Lego a peur de MEgaBLock. Nous avons un jour acheté pour notre fils un avion de chasse en mégablock : ce fût notre premier et dernier achat en Mégablock. Les briques ne s’imbriquent pas correctement, un petit milimètre d’espace avec l’autre brique et c’est la catastrophe, l’avion se désintégrait dès qu’on le prenait dans ses mains.
    Donc le site web, c’est important mais c’est surtout la qualité du produit qui fait la différence. Donc pour moi la bataille est gagnée d’avance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s