Enfin des données statistiques sur Twitter

Après plusieurs mois de surchauffe médiatique, la société Sysomos nous offre enfin des données statistiques complètes sur Twitter : An In-Depth Look Inside the Twitter World. Une étude qui tombe à pic pour prendre du recul sur LE phénomène de cette année 2009 et surtout pour définir un plan d’action. L’étude complète est disponible au téléchargement ici : Inside Twitter 2009 (fichier PDF).

Pour résumer l’étude, voici les chiffres-clés significatifs à retenir (sur une base de 11,5 millions d’utilisateurs) :

  • 72% des utilisateurs ont créés leur compte dans les 5 derniers mois ;
  • 85% des utilisateurs publient moins d’un tweet par jour ;sysomos_twitter_activity
  • 21% des utilisateurs n’ont jamais rien publié ;
  • 50% des utilisateurs n’ont rien publié dans les 7 derniers jours ;
  • 94% des utilisateurs ont moins de 100 followers ;sysomos_twitter_followers
  • 5% des utilisateurs génèrent 75% de l’activité (10% en genère 86%) ;sysomos_twitter_percen_to_all_tweets
  • Plus les utilisateurs ont de followers et plus ils publient ;sysomos_twitter_follower_tweet
  • Les pays anglophones sont largement les plus représentés (USA, UK, Canada, Australie) ;
  • Aucun schéma fiable n’a pû être identifié quand au mode de fonctionnement des communautés au sein de Twitter.

De cette étude il est également possible d’extrapoler le nombre d’utilisateurs français : 0,9 % de 11,5 millions = 103.500. Selon les dernières statistiques il y aurait près de 14 millions d(utilisateurs en juin 2009, soit 125.000 utilisateurs en France.

sysomos_twitter_users_by_country

 

Voici donc des chiffres très intéressants que l’on pourrait compléter avec ceux-ci :

Pour synthétiser ce qui a pu être dit sur différents billets : Twitter est (jusqu’à preuve du contraire) un épiphénomène qui ne concerne qu’une minorité de personnes en France. Même si les pratiques de microblog sont fortement disruptives et présentent un gros potentiel, cela reste tout de même anecdotique par rapport à l’audience des blogs ou de Facebook (et je ne parle même pas des médias traditionnels).

Mes recommandations seraient donc les suivantes :

  • Surveillez de près ce qui se passe sur Twitter (le buzz ambiant, les us et coutumes, ce qui se dit sur votre marque / vos produits) tout en gardant à l’esprit que les utilisateurs français de Twitter ne sont pas du tout représentatifs de la population (ni même de la blogosphère) ;
  • Intéressez-vous également aux alternatives comme Tumblr, identi.ca ou aux services connexes comme Facebook (avec son status update) ou FriendFeed ;
  • Commencez à réfléchir comme une marque en temps réel (par analogie avec le web en temps réel) pour pouvoir rapidement identifier les opportunités qu’apporteraient un canal de communication quasi-instantané (ventes flash, déstockage par enchères inversées…).

Encore une fois, même si les chiffres d’audience sont pour le moment bien trop faibles pour être pris en compte (n’abandonnez pas votre site web au profit d’un tweet de marque), il y a une rupture très nette et un énorme potentiel derrière cette CB du web (lire à ce sujet un article que j’avais rédigé en mars 2008 : Twitter au cœur de la révolution des médias sociaux ?).

30 commentaires sur “Enfin des données statistiques sur Twitter

  1. Merci pour ces chiffres !
    Finalement, on retrouve un schéma de long tail aussi dans Twitter : 5% d’utilisateurs génèrent 75% d’activité alors que 94% a moins de 100 followers.

  2. Pour faire de cette étude quelque chose de plus intéressant encore, je crois qu’il faudrait comparer ces chiffres à ceux par ex. de facebook, à un moment comparable (voire, en remontant un peu plus loin, icq ou msn) Twitter est clairement un service dont le succès ou l’échec ne dépendra que du succès ou de l’échec de son effet réseau. Comme le mentionnent Thomas et Chob, pour l’instant seuls les « early adopters » sont touchés. Ensuite si et seulement si les utilisateurs y voient une utilité forte (+ autres conditions) alors davantages de personnes se connecteront, augmentant l’utilité pour chacun (un peu comme pour les gsm)etc… et là ce sera gagné pour Twitter. Les gens n’y seront pas (ou plus seulement) pour raconter leur vie mais pour donner de l’information consitante, utilisable… bref enfin un concurrent crédible à google. 1 milliard de personnes intelligentes (en tout cas plus que l’algorithme de google) pour donner n’importe quelle info… en attendant la vrai IA…

Laisser un commentaire