Visite guidée et recherche visuelle plus efficaces que les avis client

Vous pensiez que le social shopping était le levier ultime de la transformation ? Et bien non, en tout cas c’est ce que nous révèle les résultats de l’étude « Expérience des clients pour la nouvelle décennie » menée par Scene7. Cette enquête a été menée auprès de 546 entreprises dans 6 secteurs d’activité. L’étude est dense mais permet de classer les fonctionnalités rich commerce par taux d’efficacité :

  1. Visites guidées ou visionneuses multimédia = 36 %
  2. Filtrage visuel et recherche avancée sur les caractéristiques des produits (taille, couleur, prix) = 33 %
  3. Comparatifs de produits = 28 %
  4. Zoom = 28 %
  5. Vidéos pour la commercialisation, la publicité et la démonstration = 27 %
  6. Catalogues et brochures interactifs = 27 %…

Efficacite_RichCommerce

Des chiffres très intéressants qu’il faut mettre en parallèle des fonctions de social shopping :

  1. Commentaires et évaluations d’utilisateurs = 31 %
  2. Classements et notes d’utilisateurs = 26 %
  3. Chat en direct / messagerie instantanée = 22 %
  4. Conception collaborative de produits personnalisés = 21 %
  5. Contenu généré par les utilisateurs (images, vidéo, son) = 20 %
  6. Flux RSS = 19 %…

Donc selon ces chiffres, une visite guidée ou une recherche visuelle serait plus efficace que les avis des internautes. Voilà des chiffres qui doivent faire chaud au coeur des partisans du rich commerce ! Je vais tout de même émettre trois bémols :

Dans tout les cas de figure je vous recommande vivement de vous inscrire pour télécharger cette étude qui aborde aussi le m-commerce et les spécificités régionales.

(via I Love Web)

2 réflexions sur “Visite guidée et recherche visuelle plus efficaces que les avis client

  1. Merci pour l’info et l’accès à l’étude. En ce qui concerne l’importance de la recommandation sociale, le  » j’aime » de Facebook élargi à l’ensemble du web pourrait bien modifier les comportements.

    J'aime

  2. Quelques bémols supplémentaires :
    – N’est ce pas un peu étrange de moyenner des résultats sur des domaines aussi différents que la publicité, les transports, les ONG, le commerce… pour définir un ranking d’outils aussi spécifiques et contextuels?
    – On mélange malheureusement les notions d’efficacité constatée et d’efficacité attendue, ce qui me semble tout à fait problématique en particulier dans un domaine où les projections n’ont rien de prémonitoires…
    – N’aurait on pas intérêt à intégrer dans ce type d’approche, un regard utilisateur pour pondérer ces projections par un peu d’expérience client?

    P.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s