Le smartphone deviendra-t-il notre moyen de paiement principal ?

Depuis le lancement de l’iPhone en 2008, les smartphones se sont imposés comme le terminal mobile de référence. Utilisés pour un toujours plus important d’usages (Les smartphones vont-ils tuer les terminaux portables dédiés), il reste cependant aux smartphones un dernier usage à conquérir : les paiements mobiles.

Les asiatiques les ont adoptés depuis de nombreuses années, mais les utilisateurs français restent sceptiques : Le paiement par smartphone n’enthousiasme pas les Français. Une étude récente d’Ipsos révèle ainsi que 59% des consommateurs sont défavorables au paiement par téléphone (dont 19% sont « très opposés« ). A leur décharge, il faut bien avouer que les industriels n’ont (pour le moment) rien fait pour éduquer et rassurer les utilisateurs. La raison est toute simple : déployer une solution de porte-feuille électronique à grande échelle est un chantier colossal qui nécessite une grosse évolution technologique. Les trois opérateurs se sont associés récemment pour créer Buyster, un opérateur de paiement mobile, mais il ne proposera pas de solution de paiement de proximité en situation de mobilité.

Pour opérer une transaction en situation de mobilité, il faut bien plus qu’un logiciel. Il faut tout d’abord une technologie de transmission des ordres. NFC (« Near Field Communication« ) semble être la technologie idéale, mais il faut encore l’implanter dans les terminaux (pour une explication détaillée : What’s NFC, and Why Do I Care?). Cette implémentation n’est cependant plus qu’une question de mois puisque Google le propose déjà sur son nouveau smartphone (Le Nexus S de Google étrenne la technologie NFC pour Android) et qu’Apple l’envisage sur la future itération de l’iPhone.

NFC_Visa

 

Ceci étant dit, NFC n’est qu’un maillon de la chaine de paiement. Le plus important reste la solution de portefeuille électronique, car les règles élémentaires de sécurité imposent que cette solution soit isolée du téléphone et de son système d’exploitation. Traduction : le portefeuille électronique est une puce à part entière qui va garantir votre identité : Who’s Building Your Mobile Wallet?. Plusieurs acteurs sont en train de se positionner sur ce créneau (les constructeurs, les éditeurs d’OS  mobiles, les opérateurs téléphoniques, les banques…), mais la route reste longue avoir de pouvoir déployer une solution nationale à grande échelle. Il existe des expérimentations, notamment dans la ville de Nice (Veolia Transport continue ses partenariats sur Nice autour de la NFC), mais elles ne mettent pas en oeuvre un portefeuille électronique complet. Visa est en train de travailler activement à la finalisation de sa propre solution (Visa begins trialling iPhone NFC payment solution in Europe), tandis que Google s’y prépare avec le rachat d’une start-up spécialisée (Google Acquires Mobile Payments Company Zetawire). Apple de son côté serait en train de nous préparer un iWallet (rumeur à confirmer).

apple_ewallet

 

Le défi technologique reste donc à relever avant de pouvoir bénéficier d’une plateforme de paiements mobiles sécurisée et robuste. En attendant, des solutions alternatives existent comme celle utilisée par Starbucks aux Etats-Unis : Starbucks Launches Smartphone Payments Nationwide.

starbucks_m-payment

 

Pour utiliser cette application, il vous faut au préalable créer un compte de fidélité sur le site web dédié. Une solution simple à mettre en oeuvre, mais qui pose néanmoins quelques problèmes de sécurité (notamment en cas de perte ou vol du téléphone). La société Think Computer propose ainsi un système équivalent (FaceCash) avec un code-barre affiché sur l’écran du téléphone, mais qui intègre la photo du client : Mobile Payment App Verifies Identity With a Photo.

FaceCash

 

Un moyen très efficace pour sécuriser la transaction, mais qui nécessite toujours que le commerçant s’équipe (le scanner de codes à barres est commercialisé à 40$) et que l’on effectue plusieurs manipulations (pour envoyer le montant de la transaction au client et valider son paiement). Bref, tout ceci n’est encore qu’un palliatif en attendant des solutions plus robustes et pratiques.

Les différents acteurs concernés sont en train de lever les barrières techniques (puces NFC et d’authentification) et nous devrions voir arriver les premières solutions sur nos smartphones dès cette année. Mais ne vous attendez pas à un miracle : il vous faudra nécessairement changer de téléphone ou lui ajouter une SD Card ou l’équivalent. Toujours est-il que le potentiel est gigantesque, mais que nous n’en voyons encore qu’une infime partie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s