Grosse actualité pour les social games

Sujet phare en 2010, les social games continuent de monopoliser l’attention avec une actualité très chaude. Je vous propose donc un petit récapitulatif des faits marquants :

  • Un marché à très forte croissance illustré dans cette très belle infographie : Social Games by the Numbers. Non seulement le marché va grossir en terme de C.A., mais également en dépenses publicitaires. Traduction : beaucoup de valeur créée dont toute une chaine d’intermédiaires vont pouvoir profiter.SG_Infographic
  • Facebook va imposer sa monnaie virtuelleAll Facebook Games Will Have To Use Facebook Credits Starting In July. Coup de tonnerre dans le secteur avec cette annonce qui n’a pas fait tant de bruit que ça… Concrètement, les Facebook Credits deviendront en juillet 2011 la seule monnaie virtuelle autorisée pour les échanges sur la plateforme, mais les éditeurs peuvent conserver leur propre monnaie virtuelle. Traduction : les joueurs devront nécessairement acheter des FB Credits pour pouvoir les convertir ensuite en monnaie virtuelle, ou acheter directement des items avec. Cette annonce peut être légitimement associée à un putsch de Facebook qui va institutionnaliser ses 30% de commission sur les transactions. Je ne suis pas dans le secret des dieux, mais je doute fortement que les gros éditeurs comme Zynga acceptent ce deal, il y a forcément eu des négociations entre FB et les éditeurs pour adapter ce taux de commissionnement à leur volume de C.A.
  • Un nouveau programme de fidélisation pour Zynga : RewardVille Lets You Earn Points Across Zynga’s Social Games. Avec plus d’une dizaine de titres en activité, Zynga est vraiment le poids lourd du secteur. En jouant à leurs différents jeux, vous gagniez des zPoints (des points d’expérience). Avec RewardVille, vous allez pouvoir gagner des zCoins (une monnaie virtuelle) pour vous offrir des items virtuels en édition limitée. L’ingéniosité de ce programme est qu’il ne demande pas d’effort particulier : il vous suffit de visiter le site RewardVille pour collecter vos zCoins et les dépenser à votre guise. Ce programme est donc une authentique machine de guerre pour fidéliser les joueurs (en rémunérant leur fidélité) mais également pour les inciter à s’inscrire aux autres jeux de la marque. Les observateurs attentifs pensent que ce programme de fidélité va permettre à Zynga de contourner la prochaine imposition des FB Credits : What EXACTLY is Zynga Trying To Do With RewardVille?. J’imagine que l’objectif de Zynga est double : émettre un maximum de zCoins pour créer une économie virtuelle auto-suffisante et développer le traffic sur RewardVille pour le monétiser avec des annonceurs (avec des offres de display ou de co-marketing).RewardVille
  • Une très bonne santé pour les éditeurs de taille moyenne, c’est ce que révèle cette étude récente publiée chez Inside Social Games : An In-Depth Look at the Social Gaming Industry’s Performance and Prospects on Facebook. L’auteur de l’article met ainsi en évidence Millionaire City dont les choix de conception, le modèle économique et la distribution (sur Facebook, Hi5, iPhone…) en font un jeu très rentable.MillionaireCity
  • Nexon s’apprête à envahir Facebook (et l’iPhone) : Nexon Enters Social Games Market With Classics MapleStory and KartRider. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de Nexon, le géant coréen des jeux en ligne (Réseau social + univers virtuel + jeu en ligne = $). Non seulement ils viennent de sortir leurs deux titres phares sur iPhone (MappleStory et Kart Rider), mais ils s’apprêtent à les porter sur Facebook. Cette annonce fait grand bruit car Nexon est un acteur de taille : 200M de joueurs pour KartRider, 100M pour MappleStory (avec des pics à plus de 400.000 joueurs simultanés). Pour réaliser ces portages, Nexon va s’appuyer à la fois sur Flash (pour MappleStory) mais également sur Unity3D (pour KartRider) afin de faciliter l’évolution sur différentes plateformes (PC  +iOs + Android + …). Connaissant le savoir-faire redoutable de cet éditeur en matière de micro-transaction, attendez-vous à un véritable raz de marrée.KartRider_iPhone
  • Les éditeurs peuvent maintenant adapter le prix des items virtuels en fonction de votre solde de credits : The Facebook Credits GetBalance API Helps Developers Dynamically Price Virtual Goods. Là encore, cette annonce est passée inaperçue. Le but affiché de l’API getBalance est de permettre aux éditeurs de déterminer le profil des joueurs (occasionnel ou gros consommateur). En fonction de ça, libre à eux d’ajuster leur prix en proposant des tarifs compétitifs pour les gros consommateurs (afin de développer une addiction chez eux). Si mes souvenirs sont exacts, Amazon a pratiqué de tels ajustements au début des années 2000 et s’était fait (à juste titre) fortement chahuté par la communauté de clients. J’imagine que les réactions des joueurs à ces ajustements vont également être très violentes. J’imagine également que cela va pousser les joueurs à essayer de profiter de ces ajustements automatiques en adaptant en conséquence leur solde de FC Credits. Un beau bordel en perspective…
  • Hi5 propose une nouvelle plateforme de monétisation : Increase Social Gaming Revenues With Hi5′s Advanced Monetization Platform. La plateforme sociale va donc faire évoluer son offre de monétisation avec un modèle baptisé SocioPay qui permet de déterminer le profil du joueur et d’adapter en conséquence les offres (achat direct d’items virtuels ou échange de monnaie virtuelle contre inscription à une offre ou remplissage d’un formulaire…). Le modèle SocioPlay permettrait aux éditeurs d’augmenter leurs revenus de 200 à 300%. La promesse est belle, attendons de voir s’ils peuvent la tenir.
  • Microsoft veut sa part du gâteau : Internal Microsoft video shows plans for next-gen gaming experience. Une vidéo interne de l’équipe Windows Gaming Experience aurait fuitée et nous révélerait la vision de Microsoft sur une nouvelle expérience de jeu sociale et multi-plateforme (PC, Xbox, mobile…). Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette vision est lon d’être révolutionnaire, elle apparait même comme très naïve aux yeux de certains : Microsoft’s vision for the future of gaming is incredibly foo-foo. Microsoft a toujours été très proche de Facebook, le sont-ils également des éditeurs ? Sauront-ils marier les cultures de trois divisions internes très distinctes ? Autant de questions en suspend qui me font dire que le saut culturel pour Microsoft est tout de même très important. Affaire à suivre…

Voici donc une actualité très dense. Actualité dont deux acteurs de taille sont complètement absents : Apple et Google. Le premier se contente de copier le modèle des autres (le Game Center d’Apple est une pâle copie d’OpenFeint) et de capitaliser sur ses acquis (le Mac App Store est une réplique de l’iTunes App Store). De même, Google ne semble pas prêt à déployer sa propre couche sociale sur Android, ni même sur son tout récent Chrome Web Store.

Je sens que l’année 2011 va nous réserver de grosses surprises, et la montée en puissance des touchbooks (iPad 2 et concurrents) va sûrement apporter une nouvelle dimension à ce marché déjà bien complexe.

Une réflexion sur “Grosse actualité pour les social games

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s