Quels usages internes pour Google+ ?

Voilà maintenant plus d’une semaine que Google+ est sorti, et la ferveur ne semble pas retomber, car l’accueil des spécialistes est plutôt bon et car le rythme d’adoption est très élevé (déjà 10 millions de membres et probablement 20 millions d’ici la fin de la semaine). Tout comme Wave à son époque, Google+ est un produit complexe à expliquer car il est à la croisée de plusieurs usages : Publication, partage, discussions… (cf. Google lance sa plateforme sociale unifiée Google+).

Pour le moment Google+ est positionné (par défaut) comme une plateforme sociale grand public, mais tout laisse à penser qu’elle pourrait convenir pour des usages BtoB et même en interne. Google+, la revanche de Google suite à l’échec de Wave ? Pourquoi pas. En aparté, je précise que Wave est selon moi la meilleure innovation technologique de ces 10 dernières années et que l’accueil très froid du public est plus la résultante d’une communication minimaliste (d’où un fort taux de rejet) plutôt que d’un produit mal conçu (ce concept a d’ailleurs fait des émules : A la recherche de nouveaux formats de collaboration). Visiblement les équipes de Google ont retenu la leçon, car ce Google+ est bien mieux marketé et surtout bien mieux expliqué.

Mais revenons à nos moutons : Si les prochaines étapes de l’évolution de Google+ sont déjà annoncées (ouverture de profils de marque et ajout de nouvelles fonctionnalités), cette plateforme sociale intègre déjà toutes les composantes requises pour en faire un RSE :

  • Des profils riches avec une bio détaillée et les dernières publications (le système d’onglets est de plus parfaitement extensible) ;
  • Un mécanisme de publication robuste qui permet de partager différents types de contenu (texte formaté, liens, photos, vidéos…) ;
  • Un flux d’activité qui peut être filtré selon des groupes (circles) ou des thèmes (sparks) ;
  • Un système de vidéo-conférence à plusieurs.

L’assemblage de toutes ces fonctionnalités est-il suffisant pour en faire un produit viable ? Non, mais il néanmoins possible d’extrapoler à partir de rumeurs et de suppositions. Nous pouvons dès à présent envisager une version interne de G+ qui proposerait :

Ce dernier point fait d’ailleurs l’unanimité chez les observateurs et analystes qui ont bien remarqué que les utilisateurs de Google Apps et Gmail bénéficiaient d’un accès prioritaire à la beta privée. Le produit tel qu’il existe apporte déjà de nombreuses améliorations par rapport aux autres plateformes sociales, notamment Facebook et Twitter, et propose déjà une forte valeur ajoutée dans le cadre de l’éducation (Is Google+ the Social Tool Schools Have Been Waiting For?).

Il manque cependant des briques fonctionnelles indispensables à mon sens pour en faire une plateforme de collaboration interne digne de ce nom. Mais là encore, ces fonctionnalités sont disponibles dans la galaxie des services Google et pourraient potentiellement être intégrée :

  • Gestion de projet, qui pourrait être prise en charge par Google Sites (anciennement JotSpot) ;
  • Capitalisation des connaissances, un système de wiki comme Knol devrait combler ce besoin ;
  • Mashup d’entreprise, des startups rachetées récemment comme NeedleBase ou Freebase pourraient également être repackagées en ce sens.

Bref, si l’on creuse un peu dans la panoplie de services disponibles, on se rend rapidement compte que Google+ est la couche sociale qui va permettre de les unifier pour former une offre exhaustive et cohérente. Nous pourrions même voir plus loin et inclure dans ce tableau d’ensemble le chantier mobile (avec Android) et cloud computing (avec les Chromebook et Chromebox) pour dresser le portrait du S.I. du XXIème siècle.

Mais halte à la surenchère de suppositions. Pour le moment nous savons de sources sûres que Google+ va très prochainement être intégré à Gmail (à moins que ce ne soit l’inverse) et à Google Apps, donc à la Apps Marketplace. À partir de là, une infinité d’extensions « sociales » pourront progressivement se greffer à la plateforme, le tout dans une dynamique collaborative. Inutile de vous dire que je suis plus qu’enthousiaste à cette idée. Mais nous aurons l’occasion d’en reparler très prochainement…

7 commentaires sur “Quels usages internes pour Google+ ?

  1. Je vois que notre vision se rejoint sur ce SI du XXIem siècle et les cercles et l’intégration sont les deux forces de Google+ qui peuvent certainement être déclinées en entreprise.

    En revanche pour aller vers le RSE, comme Bluekiwi par exemple, il faudra a minima un moteur d’enrichissement automatique des profils en fonction du comportement et une gestion de communautés partagées (pour l’instant chacun fait les siennes). On peut faire confiance à Google et sa puissance de frappe mathématique pour trouver l’algorithme.

    Les rumeurs convergent aussi sur la sortie d’une version Google+ dans l’offre entreprise (et pas la gestion des entreprises dans Google+ comme les pags Fans ce qui est autre chose) avant la fin de l’année. C’est du moins les la teneur des échanges que j’ai eu suite a mon post sur Google+ dans l’entreprise

  2. Merci pour cette analyse dont je partage l’enthousiasme concernant le potentiel de G+ et les regrets autour de Wave qu’il aurait fallu vendre avec d’autant plus de force qu’il était innovant et en rupture par rapport aux autres outils collaboratifs communément employés.

    Google a entrepris depuis l’année dernière d’unifier les comptes grand public avec les comptes et les services Google Apps permettant aux entreprises de bénéficier de tous les services existants comme Blogger et Picasa (avec la possibilité de sélectionner les outils autorisés par catégorie d’utilisateurs). Intégrer demain G+ dans l’offre entreprise sera assez simple. Il manque encore quelques fonctionnalités comme le dit Frédéric Charles mais l’essentiel de l’effort est fait, à mon avis.

  3. Bon, moi aussi je converge…
    je pense que Google+ a un grand potentiel et j’attends avec impatience l’offre entreprise.
    Concernant Google+ en tant que RSE (à la Blue..) je rejoins Frederic Charles sur les profils, mais j’ajoute la gestion de tags nécessaire. Mon regard sur Google+ en tant que RSE c’est sur mon petit blog http://ow.ly/5Dp7D

  4. Monsieur Cavazza, quelle alternative réelle à Google Wave voyez-vous sur le net ? Cet outil était absolument génial et sa mort annoncée fin 2011 me dérange beaucoup car j’étais un utilisateur chevronné de Wave dans mon petit business de 3 employés.

Laisser un commentaire