Facebook et Twitter continuent d’améliorer leurs offres publicitaires

Depuis le temps que je vous dis qu’il faut prendre les médias sociaux au sérieux (et non tout déléguer à une agence), j’espère que le message commence à passer.  Toujours est-il que nombre d’annonceurs investissent massivement sur les plateformes sociales de référence. Certes, les pratiques divergent fortement des médias traditionnels, ce qui peut provoquer de la confusion (Performance et maturation des publicités dans Facebook). Mais dans l’ensemble, les annonceurs sont en forte attente d’offres et d’outils toujours plus sophistiqués pour mieux exploiter les médias sociaux. Ça tombe bien, car les plateformes de référence travaillent d’arrache-pied pour satisfaire cette demande. Je vous propose ce matin d’étudier les améliorations récentes proposées par Facebook et Twitter.

Commençons avec Facebook qui nous fournit des statistiques plus précises, des fonctionnalités plus riches et des outils plus puissants :

C’est assurément cette dernière annonce qui retient le plus mon attention tant elle risque de bouleverser la donne.Ceci étant dit, une offre de retargeting sur Facebook devrait améliorer le ciblage contextuel, mais ne doit en aucun cas faire oublier aux annonceurs que le social marketing est avant tout une histoire d’engagement au travers de contenus à valeur ajoutée plutôt que d’offres publicitaires fracassantes. Ce n’est ainsi pas un hasard si les indicateurs d’engagement sont fournis par défaut dans l’interface (Facebook’s New Metrics Are Changing the Game for Marketers).

Twitter n’est pas en reste, car ils proposent également des choses très intéressantes en termes de mobilité, de protection des mineures et de tweets sponsorisés :

Vous en savez maintenant plus sur les dernières innovations publicitaires de Facebook et Twitter. Il ne faut pas aller chercher bien loin pour comprendre la raison de ces évolutions : générer un maximum de cash pour satisfaire l’appétit des investisseurs. Est-ce un mal ? Non, la très grande majorité des sites, portails et plateformes sociales sont avant tout pilotés en fonction de leur rentabilité. Rien de très choquant à cela donc, par contre, ne vous trompez pas sur la volonté affichée de « ne pas faire de mal » ou sur les priorités données à telle telle évolution.

4 commentaires sur “Facebook et Twitter continuent d’améliorer leurs offres publicitaires

  1. Article intéressant qui résume bien les dernières news sur le sujet.

    A noter que sur la France, Twitter semble prendre de plus en plus d’importance notamment chez les ados (une cible intéressante pour les annonceurs) .
    Facebook semble légèrement en perte de vitesse notamment avec son retard sur le mobile, alors que Twitter est complètement multi-plateforme (y compris pour les pubs).

    Je ne suis pa forcément d’accord avec le dernier paragraphe. Autant Facebook a la pression de son introduction en bourse ratée, autant Twitter semble moins sous la pression de ces investisseurs.

  2. article intéressant mais il faudrait quand même penser à traduire les termes comme « real-time bidding » ou « retargeting » , pour les néophytes ! :)

  3. @Mephiléas Toute la difficulté est là : satisfaire les plus avertis non au détriment des amateurs ou néophytes sur le sujet.

    Un bon recap en effet mais il manque selon moi l’aspect « intérêt publicitaire » pour les annonceurs.
    Facebook ne vaut pas très cher mais la publicité y est particulièrement inefficace à mon sens. Ce n’est pas le Saint-Graal. À voir en comparaison avec Twitter, dès que l’on aura des retours.

  4. Bonjour Frédéric,

    Je ne trouve aucune information concernant l’arrivée des ADS pour Twitter en France.
    Est-ce que tu connais une date ?

    Par avance merci

Laisser un commentaire