Les capteurs personnels au coeur de notre quotidien ?

Révélé aux yeux du grand public en 2011, le mouvement du Quantified Self semble faire un peu moins de buzz ces derniers mois. Pourtant le self tracking est une pratique toujours aussi enrichissante (mieux se connaitre au travers de ses données personnelles). FitBit a été pionnier dans ce domaine avec son petit capteur qui mesure l’activité physique de ceux qui le portent (le nombre de pas dans une journée). De même Zeo ou Withings vous proposent de mesurer tout un tas de constantes physiologiques (sommeil, poids…).

Dans cette mouvance, Nike+ va plus loin avec son Fuelband, un bracelet communiquant qui mesure votre activité physique et sportive, mais également des applications mobiles d’auto-motivation et de coaching sociale :  A Day With Nike+ FuelBand.

Mais dans ce domaine, c’est très certainement Jawbone qui propose le produit le plus abouti avec son bracelet Up. D’un design particulièrement soigné, ce bracelet mesure votre activité jour et nuit (nombre de pas, vos mouvements pendant votre sommeil…) et l’enregistre sur votre smartphone pour le partager avec votre communauté.

Jawbone-up-app

Non seulement ce petit bracelet permet de mesurer votre activité, mais il peut aussi vous rendre des services comme vibrer pour vous rappeler que vous êtes resté inactif un trop long moment (à votre bureau ou devant la TV). En conception durant de nombreuses années, la première version du bracelet souffrait de quelques imprécisions, mais la nouvelle itération promet un degré de sophistication jamais atteint grâce à une levée de fonds record de 70 M$ : Jawbone’s Next Frontier: Improving Your Health.

jawbone-up-internals

Encore plus intéressant : l’application mobile livrée avec le bracelet vous incite à documenter au quotidien en le portant 24h/24 et en prenant en photo vos repas pour étudier vos habitudes.

Toutes ces données collectées sont ensuite mises en situation au travers de challenges quotidiens : vous pouvez vous inscrire à un challenge public, pour pouvoir comparer votre progression à celle des autres, ou créer votre propre challenge, et inviter les membres de la communauté y souscrire.

Up-challenges

Pour le moment tous ces services requièrent le port d’un capteur plus ou moins gros (bracelet ou clip à fixer à votre pantalon). Mais nous pouvons envisager une évolution très prochaine où la taille du capteur va diminuer pour pouvoir être intégré aux objets de notre quotidien (collier, bague, bouton…).

Outre le besoin ressenti par certain(e)s de mesurer leur activité quotidienne de façon explicite, je pense qu’une étape intermédiaire consisterait à embarquer ces services dans nos smartphones. Partant du principe que nous emportons notre smartphone partout où nous allons, il incorpore assez de capteurs (accéléromètre, GPS, micro…) pour pouvoir fournir un premier niveau d’analyse de notre activité. Le simple fait de mettre son smartphone dans sa poche ou de le poser sur sa table de nuit devrait ainsi suffire à collecter un premier jeu des données qui seraient complétées avec celles issues des autres terminaux : votre smartphone est inactif quand vous êtes à votre bureau ou dans votre canapé, mais les interactions avec votre souris / clavier, avec votre tablette ou la télécommande de votre TV permettraient de compléter le tableau. Toutes ces données compilées apporteraient des enseignements très précieux sur notre mode de vie et les excès de notre quotidien.

Le mois dernier, Jawbone a annoncé une nouvelle levée de fonds de 40 M$ pour accélérer la mise au point d’une offre beaucoup plus complète de self tracking. La preuve que nous n’en sommes qu’au tout début d’une longue série d’innovations liées aux capteurs personnels, à l’image du Project Glass de Google ou de Memoto.

2 réflexions sur “Les capteurs personnels au coeur de notre quotidien ?

  1. Les objets connectés vont commencer à fleurir au début 2013.
    C’est d’ailleurs de là que viennent les premières remarques de Bruxelles sur la question des données personnelles.

    Oui, il est super pratique d’avoir un capteur personnalisé mais ces données sont tout de même envoyées dans le « cloud ».

    Où sont-elles ? Qui les gèrent? Comment sont-elles protégées ?

    Outre l’aspect révolutionnaire de ces technologies, il est primordial de penser à ce que cela représente pour les utilisateurs lambda :)

    C’est ma seule crainte par rapport à ces objets du futur :)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s