Habbo forcé de se repositionner sur les social games

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de Habbo (né Habbo Hotel) et de sa formidable réussite. Petite stratup finlandaise lancée au siècle dernier, Habbo est devenu en 10 ans une communauté virtuelle incontournable pour les jeunes du monde entier : 10 ans, 200M d’utilisateurs et 22€ d’ARPPU pour Habbo. Tout allait pour le mieux jusqu’à ce qu’un journaliste anglais fasse éclater un scandale : Teen world Habbo hit by child sex scandal. Accusé de ne pas assez surveiller sa plateforme (Policing and Protecting the Habbo Community, a Message from the CEO) et de ne pas mettre suffisamment de moyens pour protéger les enfants, le patron a été forcé de démissionné : Habbo Hotel’s CEO Checks Out, Disney Exec Takes His Room.

La suspicion étant de mise quand il est question de nos enfants, la plateforme est alors sombrée dans une spirale descendante qui amène aujourd’hui la direction à se questionner sur sa pérennité (Habbo Returns To Its Roots). Traduction : soit ils trouvent un nouveau modèle, soit ils ferment les portes. Sauf que tout n’est pas simple dans la mesure où le coeur de cible historique de Habbo, les moins de 10 ans, est maintenant en âge de s’inscrire légalement sur Facebook et de partir en quête d’un partenaire sexuel. Habbo se retrouve aujourd’hui dans une configuration de marché très indélicate où ils sont pris en cisaille entre des plateformes virtuelles pour jeunes contre lesquelles ils ne peuvent pas lutter (Club Penguin détenu par Disney, Stardoll…) et des environnements virtuels plus ludiques et sophistiqués comme Minecraft.

Ils ont bien essayé de partir à la conquête des smartphones (Sulake lance Bobba Bar, premier univers virtuel pour mobiles), sans succès… Ne reste alors à Habbo plus qu’une seule option valable : lancer une plateforme de jeux sociaux ouverts aux développeurs extérieurs : After Losing Over Half Its 9M Users In A Pedophile Scandal, Habbo Hotel Hopes For New Life As A Gaming Platform. Dans cette optique, ils ont donc ouvert un centre pour les développeurs (dev.habbo.com) où ils peuvent commencer à se renseigner sur l’audience et les modalités.

Habbo_API

Est-il réellement opportun de se lancer sur le créneau des jeux sociaux alors que Zynga n’en finit plus de se faire dessouder en bourse ? Oui, d’une part car les éditeurs de moyenne taille s’en sortent très bien ; et d’autres par car cette réorientation a été bénéfiques à d’autres plateformes sociales que l’on croyait dans l’impasse (notamment Hi5). Le moins que l’on puisse dire est que cette annonce tombe à pic, car Facebook vient juste d’annoncer qu’ils divorçaient officiellement de Zynga : Facebook and Zynga agree to more freedom for both parties on ads, platforms, and virtual currency.

Habbo réussira-t-il sa reconversion ? Difficile à dire pour le moment, car la concurrence est très rude. Ceci étant dit, ils disposent tout de même d’atouts considérables comme leur plateforme technique et leur très riche expérience de la monétisation de biens virtuels. Attendons de voir à quoi va ressembler la nouvelle plateforme et surtout quel vont être ses leviers de monétisation.

Un commentaire sur “Habbo forcé de se repositionner sur les social games

  1. Désolé encore un pavé, bref Je rebondi sur cet article, et particulièrement sur le scandale Habbo.
    Je crée des jeux pour enfants, (8/14 ans de moyenne), dont certains avec des chats.
    Dès le départ je me suis pas mal pris la tête pour la censure automatique d’une tripotée de mots, pour ferrmer automatiquement le chat si aucun modo n’est présent, (ce qui est évidemment contre-productif, quand le chat n’est pas assez ouvert…), car à mon niveau de moyen, c’est la méthode la plus sûre de protéger tout le monde, comme l’ambiance d’un jeu et son image positive, ce qui me semble primordial pour instaurer une relation de confiance avec les gamins.

    Pour mon prochain jeu je vais intégrer un ban automatique (qui ne fait que « muter » les joueurs en réalité) au 3ème mot repéré. La liste des mots repérés est déjà énorme grâce à mon travail effectué pour mes chats précédents, et je l’alimente régulièrement dès que je vois de nouvelles orthographes (les gosses sont vraiment créatifs en matière d’insulte et d’orthographe X) ).

    Et j’en viens au problème, la réalité c’est que quasi aucun jeu social pour enfant / jeunes n’est bien modéré et ne protège efficacement les enfants, ni en france ni ailleurs, j’ai testé un peu tout pour voir comment se débrouillait les grosses structures, et de Dofus à Blablaland, jusqu’à Habbo (il faut que je test club pigouin encore), la modération est inexistante. Même ce travail de base de censure de beaucoup de mots n’est pas fait. Sans parler du fait qu’échanger des coordonnées est permis et pas sanctionné, en public comme en privé. Ce qui est bien le plus risqué pour les gamins…..

    Il y a pourtant tout un tas de filtres qui sont mis en place pour repérer le spam, et ce sont exactement les même qu’on peux utiliser pour repérer rapidement des comportements suspects, pour envoyer une notification à un modérateur, qui pourra relire des archives pour sanctionner ou pas un joueur à posteriori.

    Bref comme c’est dit dans l’article sur habbo la réalité c’est bien que ça n’est pas compliqué de surveiller efficacement les messages échangés entre joueurs, et qu’en effet les éditeurs ne s’en occupent pas pour économiser du temps et de l’argent, parce que rien n’a été pensé comme ça dès le développement.
    Tout ça parce qu’ils ne risquent pas grand chose légalement, qu’ils peuvent se proteger derrière la responsabilité des parents « défaillants » et de leurs CLUF bidons que les gosses ne lisent pas. Bref ils s’en fichent complètement.

    Mais je pense que ça va changer, petit à petit, que les boites qui font vraiment attention seront valorisées aussi.
    Je pense à Nintendo, accusé longtemps de trop restreindre le social sur ces consoles, alors qu’en réalité ils ont juste bien jaugés les risques (en terme d’image et de notoriéré vu le géant qu’est nintendo auprès des jeunes joueurs) d’un manque de surveillance.
    Ils n’ont peut être pas toujours appliqué les meilleurs solutions, mais je le vois avec la 3ds et la wii U, aujourd’hui ils cernent de mieux en mieux les moyens de limiter les risques sans restreindre drastiquement les échanges (comme avec la ds et la wii). Car malheureusement il n’y a pas de secret, on ne peux pas mettre un modo dans chaque salon comme on ne peux pas mettre un flic dans chaque cage d’escalier, donc on doit obligatoirement restreindre les échanges possibles (public et encore plus privés), c’est en fait la seule solution. :)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s