Le casse tête de l’intégration de Yammer et Sharepoint

Microsoft a fait sensation l’année dernière en rachetant Yammer, une illustre figure du monde de l’Entreprise 2.0 (cf. Microsoft complète son offre de collaboration avec Yammer). Une certaine effervescence est née suite à ce rachat sur les formidables possibilités offertes par une intégration de Yammer au sein de la galaxie d’outils de Microsoft. Nous sommes bientôt au milieu de l’année 2013, et il est grand temps de s’interroger sur la réalité de cette intégration.

La grande conférence annuelle Convergence qui s’est tenue la semaine dernière à Atlanta a été l’occasion pour l’éditeur de présenter sa feuille de route et la façon dont les différentes solutions vont s’insérer dans la logique de gamme de Microsoft : Microsoft Outlines SharePoint-Yammer Roadmap, Yammer To Become MS Social Layer. Microsoft a ainsi présenté une intégration de Yammer dans Dynamics CRM et dans le flux Office 365.

 

Intégration de Yammer dans Sharepoint
Intégration de Yammer dans Office365

Tout ceci est très intéressant, mais le problème est que ce fameux processus d’intégration est rendu plus complexe par la sortie de Windows 8. Car la nouvelle itération du système d’exploitation s’accompagne également d’une nouvelle interface (Metro) et surtout d’un changement radical dans la façon d’appréhender l’outil informatique (cf. Retour d’expérience sur Windows 8 et les tablettes hybrides de Microsoft). 2013 est donc un cap majeur dans l’histoire de la firme de Redmond, car sont ont vont être lancé cette année de nouvelles versions de l’ensemble des produits phares : Office, Outlook, Sharepoint… L’intégration de Yammer dans ce contexte transitoire est donc un authentique casse-tête, d’autant plus que l’on constate d’évidentes zones de recouvrement entre Yammer et Sharepoint.

Le fil d'activités de Sharepoint
Le fil d’activités de Sharepoint

Force est de constater que la situation est plutôt confuse pour les clients qui ne savent pas bien si Yammer va être intégré dans Sharepoint ou l’inverse : Do SharePoint Users Clamor for Yammer?. Et pour couronner le tout, ces deux offres reposent sur des fondamentaux diamétralement opposés : SaaS pour Yammer et internalisation pour Sharepoint.

Pourtant, si l’on prend un minimum de recul, l’ensemble des produits de la gamme s’échelonnent plutôt bien sur le papier :

  • Gestion documentaire avec Office et Sharepoint ;
  • Gestion applicative avec Project et Dynamics ;
  • Communication avec Outlook et Skype ;
  • Conversations et communautés avec Yammer.

Dans l’absolu, la gamme de Microsoft répond à quasiment toutes les strates du poste de travail 2.0. Le problème est que le périmètre fonctionnel de certains produits empiète sur le territoire des autres. Sharepoint, Skype et Yammer peuvent ainsi tous les trois héberger des conversations et interactions sociales. Y a-t-il doublon pour autant ? Non, chacun possède ses propres atouts et faiblesses :

  • Sharepoint est très performant sur les fonctions de collaboration autour des documents (possibilité de s’abonner à un document pour en suivre l’évolution) et des communautés (avec les Sites), mais ne propose pas la même richesse fonctionnelle que Yammer ;
  • Yammer est très puissant pour tout ce qui touche aux conversations quotidiennes, mais est encore limité dans l’animation des communautés (pas de hashtag ou de système de gamification pour récompenser la participation des collaborateurs) ;
  • Skype excelle dans la collaboration en temps réel (partage d’écran, notifications…), mais s’intègre encore difficilement aux autres outils.

Au final, si de gros efforts ont été réalisés en matière d’intégration, la cohérence globale de l’offre est encore à améliorer, car si les trois produits précédemment cités peuvent cohabiter, Microsoft va devoir intervenir pour délimiter les domaines fonctionnels de chacun et ne pas créer la confusion dans l’esprit des clients. Le fil d’activité présent dans Yammer, Sharepoint et même Skype est une bonne illustration du recoupement de ces produits.

Les applications dans Sharepoint
Les applications dans Sharepoint

Certains pensent que Sharepoint est condamné (Reflecting on Yammer and Office 365: SharePoint is Definitely Dead). Un point de vue à mon sens un peu trop radical et surtout déconnecté de la réalité des usages en entreprise. Contrairement à l’adage capilotracté qui dit que « les RSE sont les ERP de demain« , je constate que les pratiques sociales et collaboratives correspondent à des besoins bien différents : mise en relation et communication passive d’un côté, co-création et partage de connaissances de l’autre. Yammer n’est donc pas forcément mieux que Sharepoint, ou inversement, ce sont deux produits globalement complémentaires, mais qui peuvent se recouper si les usages ne sont pas bien expliqués et cadrés (Why we picked SharePoint 2013 social over Yammer social for right now).

Tout comme Salesforce avait présenté une vision cohérente de la Social Enterprise, il incombe à Microsoft de présenter sa vision du poste de travail du futur, et la façon dont les couches fonctionnelles s’empilent et interagissent entre elles (applications, connaissances, collaboration, communautés, conversations…). Et il y a fort à parier que le positionnement de Yammer évolue pour passer d’une logique d’outils à une logique de couche sociale.

Un commentaire sur “Le casse tête de l’intégration de Yammer et Sharepoint

  1. Petite précision, les hashtags existent dans Yammer. Ils peuvent être saisis sous la forme classique #mot ou sous forme d’étiquette (appelées Topics) directement dans le flux de conversation. Merci pour l’article au passage, je suis totalement en phase avec son propos, on est clairement au milieu du gué entre SharePoint et Yammer.

Laisser un commentaire