Les objets connectés et agents intelligents amorcent la quatrième révolution industrielle

Ce mois-ci, les industriels du monde entier avaient rendez-vous à Berlin et Hanovre pour assister à deux salons d’envergure internationale. L’occasion pour les grandes entreprises allemandes de populariser le concept d’Industrie 4.0. J’imagine tout à fait que vous puissiez être sceptique à l’idée de découvrir un énième concept (sur la mode du web 2.0, de l’entreprise 2.0 et cie), mais vous seriez surpris d’apprendre que c’est la chancelière Angela Merkel, accompagnée du président russe, qui a en fait l’article lors de l’inauguration du CeBIT. Autrement appelée integrated industry, l’industrie 4.0 désigne les technologies et procédés industriels permettant de faire communiquer et interagir tous les acteurs d’un processus de production : What is Industry 4.0. Derrière le concept d’industrie 4.0, nous retrouvons ainsi toutes les innovations technologiques de ces dernières années : cloud computing, objets connectés, agents intelligents… autant de leviers de transformation qui vont amorcer la quatrième révolution industrielle. Pour mémoire, la première révolution correspond à l’invention des machines-outils, la seconde au début de la production de masse, et la troisième à l’arrivée de l’informatique. La quatrième révolution industrielle va être marquée par la généralisation des capteurs et agents intelligents permettant de connecter entre eux les machines, pièces, processus, opérateurs… de le but de détecter plus rapidement des variations de production, d’anticiper des dysfonctionnements et d’accélérer la recherche de correctifs. L’objectif est évident : gain de temps, réduction des coûts et amélioration de la qualité.

Revolution_Industrielle

Lancé en début d’année dernière, le plan « Industrie 4.0 » bénéficie du support du Ministère Allemand de l’Éducation et de la Recherche, ainsi que d’un fond d’investissement de 200 M d’€. L’objectif pour le gouvernement allemand est d’asseoir la suprématie de son industrie et de prendre une longueur d’avance sur les industrielles chinois grâce aux NTIC (Project of the Future: Industry 4.0). Encore une fois, ne pensez pas qu’il s’agit d’un concept fumeux lancé de manière opportuniste. L’initiative SmartFactory, lancée par le centre de recherche allemand sur l’intelligence artificielle (DFKI) a été lancé en 2005 pour travailler sur différents scénarios.

Ils ont récemment présenté un concept de mini-ligne d’assemblage intelligente : Industry 4.0 production line. Si cette démonstration technologique peut vous sembler utopique, je vous invite à jeter un oeil à cette ligne de production de savons automatisée qui est bien plus proche de ce que l’industrie 4.0 peut proposer de plus concret : Soap Plant Demonstrator.

DFKI_Pilot_Plant

Les plus grands industriels allemands se sont ainsi approprié le concept et proposent leur propre interprétation :

Je déplore de ne pas savoir parler l’allemand, car de nombreuses sources ne me sont pas accessibles. Il y a par exemple toutes les publications de l’Académie Nationale de la science et de l’ingénierie (Acatech) ainsi que les travaux du consortium de recherche Wirtschaft und Wissenschaft, qui ont notamment publié ce schéma qui m’intrigue au plus haut point :

SmartFactory

Sont ainsi listés sur ce schéma les composants suivants :

  • Des Social Machines capables de communiquer entre-elles et avec les processus et opérateurs ;
  • Des Global Facilities, places de marché mondiale inter-connectées permettant de limiter au maximum les stocks (Build-to-Order) ;
  • Des Augmented Operators équipés d’outils de communication pour interagir avec les autres membres de l’équipe, surveiller la chaine de production et repérer un défaut (pourquoi pas avec des lunettes de réalité augmentée) ;
  • Des Smart Products qui évaluent leur niveau d’obsolescence et communiquent avec les autres acteurs ;
  • Des Virtual Production Units permettant de virtualiser une production pour en affiner les étapes et optimiser la productivité avant même d’être mis en place.

Encore une fois, tout ceci est très intéressant, mais comme je ne parle pas l’allemand, il y a un certain nombre de choses qui m’échappent encore. J’en appelle donc à mes lecteurs germanophiles pour approfondir le sujet et nous trouver des sources pertinentes (articles, livrets blancs). Merci de partager vos trouvailles dans les commentaires.

2 commentaires sur “Les objets connectés et agents intelligents amorcent la quatrième révolution industrielle

  1. Le rapport sur Industrie 4.0 est disponible en version anglaise. Il est ainsi plus digeste pour nombre d’entre nous : http://www.acatech.de/fileadmin/user_upload/Baumstruktur_nach_Website/Acatech/root/de/Material_fuer_Sonderseiten/Industrie_4.0/Final_report__Industrie_4.0_accessible.pdf

    Il est à mon sens très riche d’enseignements et de réflexions surtout quand ce rapport annonce clairement que l’objectif principal du plan Industrie 4.0 est « Securiser le futur de l’industrie manufacturière Allemande ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s