Bientôt 10 millions de tablettes en France

Le mois dernier, je vous parlais d’une étude qui place la France au second rang des pays les plus équipés en terminaux alternatifs. Une place qui ne me surprend pas vraiment dans la mesure où l’on estime à 5 M le nombre de tablettes déjà vendues et que les distributeurs anticipent 5 M d’unités vendues en 2013. Des prévisions de vente tout à fait spectaculaires, mais alignées sur ce que l’on constate sur les autres marchés européens, comme en témoigne cette étude de Context : Les ventes de tablettes ont dépassé les PC portables dans le réseau de distribution.

 

Notebooks__tablettes_Context

Des grands marchés comme l’Allemagne, l’Espagne, ou l’Angleterre ont ainsi enregistré des croissances des ventes des tablettes supérieures à 60% au cours du mois de janvier 2013. Plus généralement, c’est le secteur des terminaux mobiles qui est en pleine explosion, comme le révélait récemment le consortium ARM : It’s a big market for little chips: 2.6B ARM chips shipped last quarter.

Le mois dernier, une autre étude a été publiée, de même qu’une infographie très intéressante : Prixtel et IPSOS révèlent les résultats de l’étude sur les usages des tablettes par les Français : 58,2 % utilisent sa tablette plusieurs fois par jour. 1/3 des 16-34 ans possèdent une tablette, contre 1/4 pour les 35-75 ans. Par contre, sur un panel âgé entre 16 et 75 ans, 58,2 % des Français utilisent une tablette plusieurs fois par jour.

 

infographie_tablette

Oui vous avez bien lu : plus de la moitié des Français utilisent une tablette de façon régulière. Je ne suis pas statisticien, mais j’ai un peu du mal à comprendre comment nous pouvons arriver à ce niveau d’usage, même avec 10 M de tablettes en circulation (il y a un peu moins de 30 M de foyers en France). Toujours est-il que cette statistique nous confirme l’immense intérêt du marché pour les tablettes et leur sur-usage. Les principales raisons invoquées sont la commodité et la simplicité des tablettes par rapport aux ordinateurs portables.

En termes d’usages, voici les principaux enseignements de l’étude :

  • 35,8 % des utilisateurs s’en servent pour faire des recherches (adresses, horaires…) ;
  • 28 % pour consulter leurs e-mails ;
  • 16 % pour aller sur les médias sociaux (30 % pour les 16-34 ans) ;
  • 12,5 % pour regarder les films et/ou écouter de la musique ;
  • 21,6% ont l’intention de faire des achats avec leur tablette.

Encore plus intéressant, le Groupe M6 a dévoilé des chiffres sur les contenus interactifs disponibles sur le second écran au travers des applications M6, W9 et 6ter : Déjà plus de 100 millions de synchronisations avec les programmes. Ceci confirme donc le succès du phénomène second screen, même en France.

Si certains s’interrogent sur l’utilité réelle des applications de synchronisation (The ‘Second Screen’: Is This App Really Necessary?), d’autres développent des usages tout à fait surprenants comme Shazam qui permet de reconnaître une émission de TV et de vous proposer des informations complémentaires sur votre smartphone ou tablette : Shazam For TV: Tag Shows, Get Content, Go Social.

D’une part, cette application vous permet d’acheter les musiques utilisées dans l’émission ou la série TV, c’est le coeur de métier de Shazam, mais elle permettra également à terme de vous recommander les habits portés par les acteurs : Shazam for clothes identifies what TV characters are wearing. Avec cette fonctionnalité, les terminaux mobiles font tomber la frontière avec le télé-achat et ouvrent de nouvelles possibilités de monétisation des contenus. Il serait ainsi tout à fait possible d’imaginer une série TV financée par le placement produit (vêtements, meubles…), une façon nettement moins intrusive de rentabiliser les contenus.

Conclusion : inutile d’attendre que la barre des 10 millions de tablettes soit officiellement atteinte en France pour commencer à réfléchir à la façon dont vous pouvez exploiter ce support.

5 commentaires sur “Bientôt 10 millions de tablettes en France

  1. Il est possible de s’interroger sur la durée de vie prévisionnelle du concept de second écran.

    Cette idée repose sur la cohabitation à caractère quasi systématique, d’un écran sédentaire et d’un écran nomade, voire sur les possibilités d’interaction entre les deux.

    Pour réfléchir au futur de ce “second écran“, je crois qu’il faut commencer par réfléchir à celui du premier… par exemple celui-ci-
    http://meta-media.fr/2013/04/10/home-cinema-lg-amene-le-laser-sur-lecran-bluffant.html
    A-t-on envie d’un second écran quand on dispose de çà ?

    Certes, tout le monde ne pourra pas se le payer, mais cela ne signifie-t-il pas que sous des airs plus “branchés“ les tablettes sont seulement appelées à devenir la télé du pauvre ?
    Dans ce cas, le second écran deviendrait tout simplement le premier… et le seul.

    La seconde question concerne le futur de la télévision en général – voir par exemple ce billet de meta-media sur netflix – http://meta-media.fr/2013/04/29/lavenir-de-la-tv-vu-par-netflix.html
    et spécialement de celui de la publicité qui lui est corrélé, marché particulièrement prometteur sur les tablettes… certes, mais si celles-ci deviennent la télé du pauvre, quel retour pour la publicité?… Celui de la radio, c’est à dire pas grand-chose.

    L’accumulation des terminaux va certainement amener la publicité à devoir changer de paradigme. L’avenir du bombardement qu’il soit aveugle ou même ciblé, n’est peut-être plus assuré. Les données personnelles vont livrer des informations essentielles sur la solvabilité des cibles, ce qui va devenir sans doute déterminant.
    On livrerait aux riches une publicité déguisée en recommandation, ce qui deviendra un “service“, et à ce titre probablement payant quand aux pauvres, ils n’y auront peut-être plus droit… du tout.

    Mais alors… beaucoup de choses seraient appelées à changer.

  2. je vous ai laissé un commentaire ce matin dans lequel j’ai inséré très maladroitement un lien qui a pu vous apparaitre logiquement comme une insertion publicitaire.

    Je n’y ai pris garde qu’ensuite.

    je vous pris de m’en excuser.

    gv

  3. Bonjour,

    Je me permet une suggestion de correction, les chiffres étant toujours délicats à manier… :)

    « 58,2% de la population utilise sa tablette plusieurs fois par jour  »
    Est différent de
    « plus de la moitié des Français utilisent une tablette de façon régulière »

    Dans l’infographie, je comprends que 58% des personnes possédant une tablette l’utilise plusieurs fois par jour…
    Non?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s