Google transforme vos publications Google+ en bannières interactives

Même si Google+ ne bénéficie pas de l’exposition médiatique de Facebook ou Twitter, j’ai toujours considéré cette plateforme comme un acteur dominant des médias sociaux, ce n’est pas pour rien si elle est au centre de mon panorama. Éternel source de moqueries et de conflits (Facebook vs. Google+: Your Best Arguments et Google Plus Users Haven’t Learned to Share), le moins que l’on puisse dire est que Google ne ménage pas ses efforts pour imposer sa couche sociale (notamment en l’imposant dans les commentaires de Blogger et de YouTube).

Pour la majeure partie des professionnels du secteur, Google+ reste une énigme dans la mesure où les volumes d’activité annoncés sont quand même très conséquents (Two years later, Google+ is growing, with 540m active users worldwide, 1.5b photos uploaded each week), et où de nombreuses questions restent ouvertes quant à l’impact réel d’une page officielle sur le référencement (Don’t believe the hype: Google+ does not mean great SEO). Ces questions ne se poseraient pas si les autres plateformes sociales dominantes apportaient entière satisfaction (Are Facebook Ads a Failure), et si les petites nouveautés proposées dernièrement étaient dénuées d’intérêt (ex : Google Settings Page for Phone Numbers ou Google Launches Hashtag Search, Shows Google+ Posts On Search Results Page).

En résumé : si les annonceurs pouvaient se débrouiller sans Google+ (notamment avec Facebok, Twitter, Instagram, Pinterest…), Google occupe une position tellement dominante dans le quotidien des internautes et investit tellement d’énergie dans sa plateforme qu’il est impossible de ne pas s’y intéresser. Peut-on logiquement en déduire que Google force l’intérêt des annonceurs ? Oui, mais ça ne serait pas le premier à le faire.

Outre les deux nouveautés précédemment citées, Google a introduit ces derniers mois trois changements qui risquent de changer la donne. La première nouveauté dont nous ne mesurons pas encore toute la portée est la possibilité donnée aux développeurs de publier des messages interactifs : How Developers Can Use Google+ Interactive Posts to Boost Engagement. Ces messages interactifs permettent notamment de définir des actions que l’on souhaite faire faire aux internautes. C’est l’équivalent des Custom Actions de Facebook, mais en un peu plus sophistiqué. Plus généralement, la plateforme Google+ se révèle particulièrement souple pour créer des opérations sur-mesure en jouant avec les différentes fonctionnalités et notamment les HangoutsToyota a été le premier annonceur à exploiter cette possibilité avec son configurateur social : Useful Google+ Hangout Apps, Toyota Social Car Configurator & Storytime.

La maison d’édition Penguin a aussi été novatrice sur ce terrain avec son application StorytimeOnce Upon A Time.

penguin_hangout

Ces deux exemples préfigurent des possibilités très intéressantes pour les annonceurs (Interactive post best practice: Involve friends).

Deuxième grosse nouveauté avec le lancement de Helpouts, le service d’aide à distance via votre webcam : Introducing Helpouts: Help when you need it over live video.

Là encore, on se dit que les annonceurs ont un véritable boulevard devant eux pour déployer d’innombrables services à travers la fonction Hangouts. D’ailleurs Google n’est pas le seul à avoir réfléchi à cette fonctionnalité puisque Skype et Ebay le proposent aussi (eBay Is Now Selling Live Services, Launches Secretguru As A Beta Pilot In The UK).

Mais ce qui m’a réellement scotché est l’annonce faite hier par Eran Arkin, le responsable des social ads chez Google : Testing +Post Ads, a new format for brands to start conversations across the web. Cette nouvelle offre vous propose ainsi de transformer n’importe quelle publication Google+ en une bannière interactive qui serait diffusée sur le réseau publicitaire de Google.

+Post est donc un nouveau format publicitaire à mi-chemin entre publicité native et social ads : le meilleur des deux mondes reposant sur des technologies qui existent déjà (le moteur de publication de Google+ et le réseau publicitaire Google Display Network). Pour celles et ceux qui savent lire entre les lignes, Google vient de transformer Google+ en un outil d’édition de bannières enrichies : des bannières plus riches fonctionnellement en exploitant les Hangouts et les custom actions, des bannières mieux intégrées, car elles ressemblent à n’importe qu’elle publication, et des bannières nativement sociales, car elles relient le profil de l’internaute à ses amis. En résumé : l’arme publicitaire parfaite.

postplus-ads

Est-ce que Google vient de révolutionner le marché de la bannière et de couper l’herbe sous les pieds de nombreux éditeurs ? Peut-être… Entre cette annonce et le lancement récent de Google Web Designer, un concurrent de Adobe Edge, nous sommes en droit de nous dire que Google cherche à intégrer de bout en bout l’écosystème publicitaire.

postplus-toyota-492x800

Pour le moment ces fameuses bannières interactives ne sont pas encore déployées, mais des annonceurs de renom comme Toyota, Ritz ou Cadbury ont officiellement rejoint le programme. Nous n’avons que peu d’informations sur la disponibilité réelle pour les autres annonceurs, mais je suis convaincu que nous n’avons pas fini d’entendre parler de cette nouvelle fonctionnalité. D’autant plus que ce n’est que le premier étage de la fusée : attendez-vous à des campagnes particulièrement novatrices reposant sur des applications publicitaires. Entre le Programmatic Buying et ces +Post Ads enrichies de Custom Actions, les bannières sont en train de connaître une seconde jeunesse. À suivre…

7 réflexions sur “Google transforme vos publications Google+ en bannières interactives

  1. Bon en fait je me demande si « publicité native » est le bon terme, dans la mesure où les bannières générées par +Post occupent les mêmes emplacements. Malheureusement il est un peu tard pour changer le titre…

    J'aime

  2. Bonsoir

    Merci pour cet article et son analyse apportant de l’éclairage sur la labyrinthique progression de Google. Quoi que l’on puisse penser, par certains côtés, de tel ou tel aspect d’agissements donnés, il n’en reste pas moins qu’une vérirable « fusion » est à l’œuvre. L’entrée de Ray Kurzweil dans l’état-major n’en n’est pas le moindre argument. Je scoope donc pour transmettre ; et je lirai et relirai pour bien m’imprégner…

    Cordialement, Serge | Chambéry

    J'aime

  3. Quoi de plus simple qu’un post sur un réseau social à mettre en place ? Si en plus on peut le transformer en publicité en quelques clics, Google+ va forcement attirer plus de monde, notamment des annoceurs. Je trouve ça top !

    J'aime

  4. Apparemment les bannières interactives Google+ vont offrir un potentiel important en termes d’appel à l’action et stimulation de l’engagement. Notamment via la mise à disposition des développeurs de plus de 100 boutons interactifs comme «acheter», «écouter», «avis» entre autres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s