Android évolue vers les applications universelles et les objets connectés

La grand-messe annuelle de Google vient de démarrer et l’on en sait maintenant beaucoup plus sur la future nouvelle version d’Android baptisée pour le moment « Android L Developer Preview« . Le moins que l’on puisse dire est que les équipes de Google ont mis les bouchées doubles pour revenir à niveau par rapport à Apple et Microsoft en proposant trois axes d’amélioration majeurs : des applications universelles à travers une interface unifiée, un fonctionnement « sans couture » entre smartphone et desktop,  et l’intégration native des objets connectés dans le contexte de la maison ou de la santé. Autant dire que cette nouvelle version d’Android va frapper un grand coup tant elle apporte de nouveautés.

Une nouvelle interface graphique qui s’adapte mieux aux différents écrans

La version « L » d’Android, succédant à la version « K » (comme Kit-Kat), exploitera une interface graphique légèrement modifiée s’appuyant sur les nouvelles recommandations graphiques de Google (publiées sur Google.com/design). Répondant au nom de Material Design, l’objectif de cette évolution est d’unifier l’expérience à travers une interface plus simple à adapter sur les différents écrans.

android-l

Le premier changement notable est un usage beaucoup plus prononcé des à-plat de couleur (« flat design« ) et un recours intensif aux animations et aux transitions :

Les changements ne sont visuellement pas très spectaculaires, sauf pour les animations, mais on peut néanmoins constater une amélioration en terme de lisibilité avec un rendu plus aéré :

android-l-gmail

Il va y avoir également des nouveautés au niveau du système de notification, du basculement entre les applications et une meilleure gestion de la consommation d’énergie (les détails seront dévoilés dans les prochains jours). Mais les principaux changements sont sous le capot avec (potentiellement) un nouveau framework de développement baptisé Polymer dont on ne sait pas grand-chose pour le moment, si ce n’est qu’il permettra de développer des composants graphiques adaptables sur différents types de terminaux. En cela, ils suivent les traces de Microsoft et ses Universal Apps (Microsoft lance les applications universelles pour smartphones, tablettes, ordinateurs et Xbox).

Prise en charge complète des terminaux alternatifs et objets connectés

La deuxième grosse annonce est la déclinaison d’Android sur différents terminaux alternatifs :

android-everywhere

L’objectif pour Google est donc très clairement de faire d’Android un système d’exploitation universel. Oui, mais il reste encore à faire le lien avec les ordinateurs, et justement…

Un jumelage entre ordinateur et smartphone

Tout comme Apple a dévoilé le mois dernier un fonctionnement synchronisé assez poussé entre la prochaine version de son système d’exploitation mobile (iOS 8) et Mac OS, Google ambitionne de pousser beaucoup plus loin l’intégration entre Android et Chrome OS :

  • Exploiter les smartphones Android comme des éléments de sécurisation pour déverrouiller l’accès à son Chromebook (et inversement) ;
  • Synchroniser les notifications entre ordinateur et smartphone en (quasi) temps réel ;
  • Pouvoir faire tourner des applications Android directement sur son Chromebook ;
  • Faire de l’édition simultanée de documents bureautique au sein de Drive…

S’il n’est pour le moment pas question de fusionner les deux systèmes d’exploitation (cela créerait plus de problèmes que ça n’en règlerait), l’idée est d’unifier les deux environnements bureau et mobile à travers les services et l’interface, grâce notamment à cette nouvelle charte graphique.

Encore une fois, toutes ces annonces viennent juste de tomber, et il va falloir attendre quelques jours pour que les développeurs s’approprient les kits de développement afin de mieux appréhender l’impact de ces nouveautés. Toujours est-il qu’avec ce qui a été présenté, Google souhaite vraisemblablement s’imposer comme le chef de file de l’informatique « nouvelle génération » (multi-écran, souple et intuitive).

À suivre…

3 réflexions sur “Android évolue vers les applications universelles et les objets connectés

  1. Bureau et mobile sont deux contextes d’usages très différents (puissance vs. autonomie). Développer un système d’exploitation unique serait très complexe et ne parviendrait pas à satisfaire les exigences des deux mondes (mobile et bureau). Android et Chrome OS avancent plus vites séparément, mais sont liés par les services et par les applications (du moment qu’elles sont en ligne, comme Gmail).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s