HP réinvente l’ordinateur tactile et 3D

Saviez-vous que la souris que vous avez dans la main existe depuis plus de 40 ans ? Je trouve incroyable le fait que cet objet n’est quasiment pas évolué sur une aussi longue période, cela remet en cause toutes les théories sur les cycles de vie des produits (si l’on considère que la souris est un produit en elle-même). Certes, nous avons régulièrement vu de nouveaux concepts comme les pavés tactiles géants (10/GUI réinvente le pavé tactile pour remplacer la souris) ou les claviers avec des touches programmables (Optimus Tactus keyboard). Tous ces concepts ont malheureusement pris un gros coup de vieux avec la généralisation des tablettes.

Ceci étant dit, nous savons maintenant que les tablettes ne remplaceront jamais les ordinateurs et qu’elles sont plus utilisées comme des terminaux de consultation que comme des outils de productivité (sauf cas particulier : The future of Adobe creative applications on Microsoft devices). Bref, il n’y a guère que le Leap Motion pour proposer des modalités d’interaction novatrice au grand public (cf. V2 Software Now Available for Everyone).

C’est dans ce contexte que HP a surpris tout le monde en présentant Sprout, un ordinateur hybride qui intègre un écran et un pavé tactile, ainsi qu’un projecteur et un scanner 3D.

L'ordinateur hybride Sprout de HP
L’ordinateur hybride Sprout de HP

Ce combiné se présente sous la forme d’une « station de créativité » avec un écran 23″ monté sur un pied qui intègre un projecteur / scanner 3D et un gigantesque tapis capacitif. Il ne lui manque plus que l’imprimante 3D (en fait elle est vendue en option : HP dives into 3D printing with Multi Jet Fusion). Vendu 1.990$, cet ordinateur hybride ambitionne de révolutionner l’informatique grand public et de rendre obsolètes les claviers et souris : Hands on with Sprout, HP’s keyboard-and-mouse killer.

Force est de constater que ce concept intrigue et que l’on a immédiatement envie de jouer avec cette combinaison de projecteur / tapis tactile.

Le tapis tactile du Sprout en action
Le tapis tactile du Sprout en action

De même, l’idée d’intégrer un scanner 3D ouvre d’innombrables possibilités, surtout cet ordinateur hybride est couplé avec une imprimante 3D (par exemple dans une salle de classe).

Le scanner 3D du Sprout en action
Le scanner 3D du Sprout en action

Tout ceci est donc très prometteur, mais nécessite de se confronter à la réalité du marché : un taux d’équipement des foyers en tablettes qui plafonne et des ordinateurs low-cost à moins de 400€ qui deviennent la norme. Même si le Sprout est une indéniable réussite technologique (HP reveals Sprout: A ‘blended reality’ Windows 8 PC with 3D scanning and a projected second screen), cet ordinateur hybride va-t-il trouver sa place dans des entreprises ou des foyers où les premières solutions concrètes multi-écran voient le jour, à l’image de Continuity chez Apple (How to use Apple’s Continuity, iCloud Drive and AirDrop to share files with yourself) ou Nextbit pour Android (Nextbit Unveils A Dead-Simple Way To Sync, Store Data Across Multiple Mobile Apps, Devices).

Plus on avance dans le temps, et plus je me dis que la souris est réellement l’idée du siècle, un coup de maître qui peut même se décliner en 3D avec des produits comme le SpaceNavigator. Et vous ?

Un commentaire sur “HP réinvente l’ordinateur tactile et 3D

  1. Bonjour,
    je trouve cet ordi vraiment mal pensé :
    – utilisation d’un projecteur pour les interactions est une mauvaise idée car les mains font des ombres sur les images (on le voit bien sur les illustrations de ton article), et dans un environnement lumineux on risque de ne pas voir grand chose. Ils auraient pu utiliser un lcd tactile à la place.
    – un scanner 3D fixe, pour prendre une seule face ça va, mais normalement si on veut faire de la 3D, il faut pouvoir tourner autour de l’objet à scanner.

Laisser un commentaire