Quelle définition pour la transformation digitale 10 ans après ?

Alors que la menace d’une quatrième vague de contamination assombrit nos vacances, la rentrée s’annonce très tendue : nouvelles restrictions sanitaires, mouvements sociaux, incertitudes économiques… Dans ce contexte très instable, la seule constante est la croissance des usages numériques. Si l’appel à la transformation digitale résonnait comme une injonction vide de sens il y a encore quelques années, c’est maintenant une condition de survie pour d’innombrables entreprises et organisations qui sont plus ou moins prêtes. Prêtes pour quoi ? C’est là tout le problème, car à force d’en parler en long, en large et en travers, nous ne savons plus trop à quoi correspond la transformation digitale.

Lire la suite « Quelle définition pour la transformation digitale 10 ans après ? »

La performance d’une entreprise dépend de sa capacité de traitement des données

Voilà 20 ans que l’on nous parle de cloud computing, une approche révolutionnaire de l’informatique. Après deux décennies de croissance ininterrompue et de sophistication des offres et solutions technologiques, les entreprises se retrouvent généralement avec un système d’information encore plus hétérogène qu’avant ! Mais ce n’est pas un problème, car les applications et données hébergées dans le cloud sont beaucoup plus faciles à manier, le souci vient plus des applications et données qui n’ont pas encore été basculées. Un chantier urgent, car la période d’instabilité et d’incertitudes que nous traversons exige une grande souplesse et beaucoup de réactivité pour s’adapter aux nouvelles habitudes et contraintes des consommateurs, ainsi que pour exploiter au mieux les opportunités offertes par les outils numériques et les données qu’ils génèrent.

Lire la suite « La performance d’une entreprise dépend de sa capacité de traitement des données »

Super apps, cryptos, monnaies numériques… comment la fintech accélère la transformation de nos usages quotidiens

Avec la COVID, nous avons tous pu constater une accélération de l’adoption des usages numériques, à la fois dans nos habitudes de consommation média (ex : Netflix, jeux vidéo…) ou dans nos gestes quotidiens (ex : paiement sans contact). Mais ne vous y trompez pas : le paiement sans contact n’est que la partie visible de l’iceberg formé par d’innombrables nouveaux entrants dans les services financiers. Les choses semblent maintenant s’accélérer avec l’engouement autour des cryptomonnaies et des monnaies numériques émises par des banques centrales, notamment en Chine. La pression mise sur les banques traditionnelles est toujours plus forte, ces dernières peinent par ailleurs à s’aligner sur le confort et le niveau de services proposés par une nouvelle génération d’applications mobiles affichant une ambition sans limites.

Lire la suite « Super apps, cryptos, monnaies numériques… comment la fintech accélère la transformation de nos usages quotidiens »

Du fantasme de Robotic Process Automation au réalisme du Digital Process Optimization

Les années passées ont été très éprouvantes pour toute entreprise ou organisation. D’où le regain d’intérêt pour rationaliser leur fonctionnement, d’autant plus avec les récentes promesses de l’intelligence artificielle. Si sur le papier tous les ingrédients sont réunis pour alimenter le fantasme de l’automatisation à travers les outils de RPA (Robotic Process Automation), la réalité est décevante, car la majorité des entreprises ne disposent pas de modélisations de leurs processus métiers. Or, en l’absence d’une cartographie des activités, il semble illusoire de chercher à améliorer des flux que l’on ne visualise pas, donc que l’on ne maitrise pas. La bonne approche serait de passer par un chantier intermédiaire afin d’opérer une transformation plus sereine.

Lire la suite « Du fantasme de Robotic Process Automation au réalisme du Digital Process Optimization »

Futur du travail : parler moins pour mieux collaborer et produire plus

Alors que nous rentrons dans une troisième phase de confinement, la perspective d’un retour à la normale s’éloigne toujours plus. Petit à petit, nous adaptons nos comportements et habitudes à un quotidien sans contact. Et pendant ce temps là, dans la majorité des entreprises, on s’obstine à vouloir perpétuer une organisation, des méthodes, outils et modalités de travail héritées du siècle dernier. Certes, la fin de la crise est proche (c’est une affaire de quelques mois), mais ce n’est certainement pas une raison pour repousser l’inévitable : une refonte en profondeur de notre façon de travailler afin de se projeter dans le 21e siècle.

Lire la suite « Futur du travail : parler moins pour mieux collaborer et produire plus »