Statistiques sur l’accélération de la transformation digitale et la dette numérique

Si vous lisez ce blog régulièrement, ou non, vous devez forcément être au courant du phénomène d’accélération de la transformation digitale qui touche les entreprises, mais aussi les consommateurs et citoyens. La dernière édition du Baromètre Numérique nous fournit des statistiques très éclairantes sur cette accélération ainsi que sur les inégalités entre les utilisateurs. Spoiler alert : la dette numérique se creuse et elle génère potentiellement des tensions au sein de la population que l’on a sous-estimée.

Lire la suite « Statistiques sur l’accélération de la transformation digitale et la dette numérique »

Le logiciel dévore le monde et accélère sa transformation

En 2011, le célèbre investisseur Marc Andreessen avait publié un article qui avait fait grand bruit : Why software is eating the world. Si cet article avait généré de nombreux débats, 8 ans après, force est de constater qu’il avait vu juste, surtout avec l’avènement des intelligences artificielles. Bien évidemment, les logiciels ne vont pas remplacer les composants matériels, mais permettent de les optimiser de façon spectaculaire, concentrant ainsi toute la valeur ajoutée. Si certains ont intégré ce fait (la valorisation de Uber est 40 fois supérieure à celle de Hertz), l’opinion publique reste très dubitative et méfiante vis-à-vis de ces logiciels et algorithmes devenus tout puissants. Comme quoi, la dimension émotionnelle, irrationnelle, de la transformation numérique est encore largement sous-évaluée.

HamsterIA

Lire la suite « Le logiciel dévore le monde et accélère sa transformation »

De l’apport de l’intelligence artificielle pour la quatrième révolution industrielle

Le sujet de la transition numérique bat son plein, de même que celui de l’industrie 4.0, de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle, de la blockchain, de l’informatique quantique… Tout ce qui touche au numérique est aujourd’hui présenté comme révolutionnaire, comme si une innovation en chassait une autre. Si l’évolution des technologies et usages est bien réelle, elle n’est pas forcément disruptive et s’inscrit dans une cadre industriel, économique, culturel, sociétale, politique… mais sur une échelle de temps plus longue qu’on ne le pense. La quatrième révolution industrielle que nous sommes en train de vivre est ainsi la résultante d’une transition numérique qui dure depuis près de 20 ans et qui s’accélère avec la montée en puissance de l’intelligence artificielle.

Lire la suite « De l’apport de l’intelligence artificielle pour la quatrième révolution industrielle »

De l’évolution des profils marketing pour faire face aux nouveaux défis du numérique

Cela fait des années que l’on nous assène les bienfaits de l’agilité et du design thinking, des méthodes prônant l’amélioration continue et l’adaptation de l’offre aux besoins et attentes sans cesse changeants des consommateurs. Si sur le papier ces approches sont tout à fait légitimes, elles se heurtent généralement à la réalité organisationnelle des entreprises : des outils informatiques terriblement rigides et des équipes IT monopolisées par de vastes chantiers d’urbanisation. Avec l’accélération de la transformation numérique, les marketeurs ne peuvent se contenter de cette situation et doivent adopter de nouveaux outils pour pouvoir s’adapter au rythme du marché.

BizDevOpz.jpg

Lire la suite « De l’évolution des profils marketing pour faire face aux nouveaux défis du numérique »

Plaidoyer contre le populisme numérique

Ces derniers temps, de nombreux sujets liés au numérique ont été repris par les politiques : GAFA, plateformes (Uber, AirBnB), IA, crypto-monnaies, formation professionnelle… Cette récupération est la preuve que la transformation digitale est une réalité de marché à laquelle personne ne peut se soustraire (annonceurs ou citoyens), et surtout que la méconnaissance de ces derniers peut générer des angoisses que les politiques exploitent pour faire parler d’eux. L’immixtion de la classe politique dans les sujets numériques n’est en soi pas une mauvaise chose (l’économie numérique ne peut pas rester une zone de non-droit), sauf si elle ne sert qu’à occuper la scène médiatique.

Populisme-numerique.jpg

Lire la suite « Plaidoyer contre le populisme numérique »

De l’illectronisme à la pleine conscience numérique

Saviez-vous qu’1/3 des Français avait déjà renoncé à faire quelque chose parce qu’il fallait utiliser internet ? De même, saviez-vous que 2/3 des utilisateurs des pays développés ne parviennent pas à compléter une tâche de difficulté moyenne sur les supports numériques ? L’illettrisme et la dyslexie numérique sont une réalité pour bien plus de personnes qu’on ne le croit. Un sérieux handicap dans un quotidien où nous sommes plus exposés à des contenus et services numériques qu’analogiques. De grosses lacunes en numérique qui freinent de nombreuses sociétés dans leur transformation digitale. S’il existe tout un tas de solutions clé en main pour faire du rapid learning, l’état de pleine conscience numérique vous demandera plus de temps et d’effort qu’un simple MOOC générique.

Cat-meditating.jpg

Lire la suite « De l’illectronisme à la pleine conscience numérique »

Pourquoi je ne crois plus en Facebook, 10 ans après

Croyez-le ou non, mais il y a plus de 10 ans, j’ai publié un article intitulé « Pourquoi je ne crois plus en Facebook« . Pendant de nombreuses années, j’ai trainé cet article comme un boulet, un sacré gros boulet, mais je ne l’ai jamais dépublié pour me rappeler de prendre des positions moins tranchées. À la lumière des événements récents, et notamment le scandale Cambridge Analytica, certains arguments avancés dans cet article trouvent une résonance très particulière. Rassurez-vous, je ne vous ferais pas le coup du « je vous l’avais bien dit », mais je vais plutôt m’en servir pour étayer ma théorie sur l’accélération numérique.

FB-10.jpg

Lire la suite « Pourquoi je ne crois plus en Facebook, 10 ans après »