Profils utilisateurs : constatez au lieu de demander !

L’agence Razorfish vient de publier un livret blanc qui traite d’un sujet pas très nouveau mais qui vaut la peine de s’y replonger à nouveau : Build Sales Intelligence with Passive Customer Profiling (ficher PDF). Il y est en effet question des données sur les utilisateurs : données démographiques (âge, revenues…) et comportementales (préférences, centres d’intérêt…). Et c’est encore une fois le principe du déclaré / constaté / supposé. Aujourd’hui encore, les sites de commerce électronique se contentent de demander aux utilisateurs qu’elles sont leurs habitudes de consommation, leurs préférences… Quoi de plus rébarbatif et frustrant pourtant que ces questionnaires à la con où on vous demande si vous préférez les loisirs ou les voyages ! Une approche bien plus rusée (et surtout non-intrusive) consiste à enrichir le profil d’un internaute à partir de constatations ou de suppositions :

  • Constatations : les 4/5 des pages visitées par un internaute concerne le rayon DVD, à votre avis c’est quoi ses centres d’intérêt ? La page la plus fréquentée par un autre internaute est la page des promotions (il y revient tous les jours), à votre avis quelle est sa principale motivation : trouver des produits haut de gamme ou trouver des produits pas chère ? Un troisième internaute utilise le navigateur Safari, à votre avis il utilise un Mac ou un PC ?
  • Suppositions : Un internaute cherche des renseignements pour assurer un monospace, à votre avis est-ce qu’il a des enfants ? L’essentiel des visites d’un autre internaute est fait la semaine entre 9 H et 18 H, à votre avis il se connecte depuis son domicile ou son lieu de travail ?

Tout ça pour dire qu’il n’est pas nécessaire de demander de façon formelle à un internaute de s’identifier et de répondre à un certain nombre de questions pour enrichir son profil. Il suffit d’un peu de bon sens et d’une bonne organisation pour collecter et exploiter de façon efficace toutes ces données.

Laisser un commentaire