Les 5 lois de la conception d’interface

Ce soir, grâce à Gou, je vous propose de faire connaissance avec les 5 lois de la conception d’interface :

  1. L’utilisateur n’utilise pas votre application: il accomplit une tâche ;
  2. Plus un objet est grand et près du curseur, plus il est facile à cliquer ;
  3. Eviter de détourner l’attention de l’utilisateur de sa tâche primaire ;
  4. Utiliser la puissance de l’ordinateur pour éviter des efforts mentaux à l’utilisateur quand l’ordinateur peut (ou devrait) faire une part de travail ;
  5. Faire les choses faciles à distinguer et à mémoriser.

Comme le fait très justement remarquer l’auteur, on est pas loin des trois lois de la robotique d’Asimov. Tiens d’ailleurs, j’ai bien envie de faire un test de Turing pour vérifier qu’il n’y a pas que des automates type Googlebot ou Gigablast qui lisent ce blog : êtes-vous humains ?

Un commentaire sur “Les 5 lois de la conception d’interface

  1. > êtes-vous humains ? Ça m’arrive… mais rarement devant un PC allumé je dois dire ;-) Il faudrait rajouter 6) faire tester l’application en question à votre môman, c’est le meilleur des test !

  2. J’irais même encore plus loin en disant : Faire tester l’application par votre grand-môman. (mais là c’est presque du masochisme…) /Fred

  3. Non non non. ça ne marche pas avec moi, je sais qu’un robot se cache derrière toutes ces réponses… ou alors c’est mon côté paranoïaque qui reprend le dessus… /Fred

  4. mouais… Fred a détourné son traffic de robots sur mon blog on dirait! eh eh! Pour ce qui est de faire tester ma grand-mère, j’ai des doutes là dessus, non pas parce que les deux sont décédées, mais plutôt parce qu’il y a une loi qu’il faudrait rajouter, que j’aime bien: 6. Concevez pour les utilisateurs intermédiaires, et non les débutants ou les experts. Effectivement, un débutant ne reste pas débutant bien longtemps et un expert tend à perdre de son expertise s’il n’utilise pas le produit de façon régulière. Bref, la masse d’utilisateurs est généralement intermédiaire. Pour la référence: About Face 2 de Allan Cooper et Robert Reimann (aboutface2.notlong.com)

  5. Tout à fait d’accord, c’est une règle qui se vérifie au quotidien. Dans la même série, je te recommande un autre livre d’Alan Cooper : the inmates are running the asilum. Ce livre décrit de façon encore plus détaillée le principe de goal-directed design. /Fred

  6. Ça fait un bout de temps que je me dis qu’il faut que je me tape ce livre… juste le titre est attirant!! Je vais tenter de mettre la main dessus!

Laisser un commentaire