AOL adopte une mise en page élastique

Le portail AOL vient de lancer une nouvelle page d’accueil qui utilise la technique de mise en page élastique : AOL Goes Elastic.Pour ceux qui se osent la question, les mises en page élastiques sont à mi-chemin entre les mises en page fixes et fluides. Le principe est le suivant : la page a une largeur figée en valeur relative. En gros la page s’élargit si vous augmentez la taille de police.

Pour vous initier à cette technique, voici quelques liens :

Pour ceux qui constatent des problèmes d’affichage, merci de le préciser en commentaire.

Un commentaire sur “AOL adopte une mise en page élastique

  1. Philippe, non pas trop complexe, c’est les mêmes « problèmes » que pour la mise en page fluide :) Par contre, comme pour la mise en page fluide, il serait bon de prendre un minimum de précaution en spécifiant des largeur maximales et minimales avec min/max-width, parceque même si l’idée et l’effort sont louable, ça devient très vite une catastrophe pour un trop gros agrandissement.

  2. très malin, et pour l’accessibilité un vrai +. mais sur la home d’AOL, je n’ai pas vu de bouton, d’icône ou de truc « agrandir la taille des caractères (niveaux de lecture présents sur certains site) ; il faut donc passer par « affichage » dans le menu. Dommage, car c’est un confort qui mériterait d’ête lui-même « accessibilisé ». Dans l’autre sens, modifier la taille de sa fenêtre (ce que l’internaute fait spontanément pour « voir mieux ») n’augmente pas la taille de police : ce serait un truc malin, à condition bien sûr de définir une taille minimale en dessous de laquelle on ne descend pas, pour éviter le contrecoup d’illisibilité si l’internaute réduit sa fenêtre à l’équivalent d’un 8″ ou 9″ par exemple. Mettre en rapport taille police/taille fenêtre est en tout cas un confort qui va audelà de la simple fonction Zoom.

  3. Un petit mot au sujet de l’affichage. J’utilise « Avant Browser » comme navigateur, je sais, nul n’est parfait ;) Mais ce navigateur a une option, qui pour ma part je trouve interessante et notemment pour les mal-voyants et les soucieux du détail, qui est la possibilité de zoomer (de 100% à 500%). Enfin bref, le résultat est que les sites « élastiques » partent dans tous les sens, et que le texte lui restent à la même taille.

  4. le texte lui restent à la même taille, très étrange comme comportement. Si une mise en page élastique est réalisée correctement, la taille du texte devrait suivre la largeur des colonnes. Concrètement je te recommande de changer de navigateur ;-) /Fred

  5. Je suis d’accord avec la précision que sylozof apporte à Philippe, la mise en page élastique est aussi facile que la mise en page avec des Pixels (et peut-être plus simple que la mise en page fluide). Mais la difficulté relève de la gestion et de la qualité des images. Il faut que je regarde de plus prêt comment AOL procède mais j’en avait parler récemment avec un graphiste qui était sceptique sur la manière dont un plan de rues (avec beaucoup de traits) résisterait si on lui donnait une taille variable dans le cadre d’une mise en page élastique (comme illustré, pour des photos, sur la page de démonstration de htmldog indiqué par Fred). La littérature en ligne sur ces questions de qualité d’image dans le cadre d’une mise en page élastique restent limitée.

Laisser un commentaire