Quoi de neuf sur le web 2.0 ?

N’en déplaise à ses détracteurs, le web 2.0 est en marche et il progresse tout les jours.

Voici quelques nouvelles du front :

  • Netvibes, un portail personnalisable d’agrégation de flux RSS réalisé avec AJAX. Ça ressemble à My Google mais ce service est libre d’accès et en plus réalisé par un compatriote (bravo à Florent) ;
  • Technorati vient de lancer de nouvelles fonctionnalités dont le Blog Finder ;
  • Kiko est une application en ligne de calendrier partagé réalisé avec AJAX. Au vu des premières copies d’écran, ça à l’air très beau et en plus ils fournissent une API (pour intégration dans Netvibes peut-être ?) ;
  • Writely est une sorte de Word en ligne (leur baseline est The Web Word Processor). Très impressionnant et en plus ça à l’aire très simple à utiliser ;
  • Des spéculations autour du Google OS ;
  • Enfin un peu de détente avec ce jeux à boire basé sur le web 2.0 : The Web 2.0 Drinking Game.

Alors, toujours sceptique ? Vous ne trouvez pas que ces différents services en ligne apportent un petit plus par rapport aux services existants ? Plus performant et plus simples ?

Un commentaire sur “Quoi de neuf sur le web 2.0 ?

  1. J’en suis toujours à réfléchir pour comprendre le concept de web 2.0, le « fil rouge ». Là, j’en suis à penser que c’est une convergence « ce qu’il y a dans mon système »/ »ce qu’il y a sur le web ». Donc redéfinition des espaces.Mais il va falloir m’aider encore un peu, hein Fred.

  2. NetVibes fait penser également à MyMSN (gratuit), mais spécial RSS. Quant à Kiko, c’est de la belle ouvrage. Quel travail côté Javascript !!! On ne doit pas résumer Web 2.0 à l’utilisation AJAX (je me rappelle d’un précédent article), car il n’y a rien de révolutionnaire dans cette technique de programmation client. Ca existe déja. Seulement, l’appeler maintenant AJAX va contribuer à structurer et outiller le développement autour de ce qui ne fût au départ qu’une simple astuce de programmation. J’admire ici la qualité de ces deux réalisation. Rappelons que c’est le fruit du travail d‘individus passionnés. Je leur souhaite une brillante carrière. A titre d’exemple, Olivier Meunier, auteur d’un certain DotClear, a été maintenant « récupéré » (désolé pour le terme !) par une certaine fondation Mozilla :) Bonne continuation !

  3. Un aperçu du web de demain ? L’utilisation d’AJAX dans des applications web se généralise de plus en plus, et permet d’améliorer grandement les interfaces web… Ce billet de Fred Cavazza présente quelques sites qui profitent de ces technologies : Quoi de neuf sur le web 2.0 ? …

  4. Tout à fait flo, la notion qui revient le plus souvent quand on évoque le web 2.0 ce sont des applications en ligne dont on peut se servir hors connexion… à moins que ce soit des applications installées sur ton micro qui peuvent se connecter… mince je ne sais plus… /Fred

  5. Merci pour le lien Fred et vous tous pour vos commentaires encourageant. L’idée d’intégrer des fonctionnalité de Kiko dans Netvibes est intéressante, aussi je garde un oeil sur leurs développements.

  6. Web 3.0 ! J’ai pas mal réfléchi aux fondations des concepts que j’évoquais l’autre jour, au pourquoi de l’attachement de certains aux liens, aux raccourcis, etc. ainsi qu’au grand écart que celà demandait aux développeurs Web, le cul entre les deux chaises…

  7. Bonjour Cela fait qq semaines que je lis votre blog. J’avoue que les articles sur web 2.0 ne me parlaient pas du tout (quel intéret ?)… jusque là. Je viens de me rendre sur Netvibes et whaoou ! C’est absolument extra. Comment utiliser au maximum ce type de techno ? Jeter tous les pc + win xp que je fais tourner au boulot (centre de formation) pour ne mettre que des clients légers ? Bravo pour votre blog et bravo au créateur de Netvibes

  8. Le Web traditionnel est orienté « document » : tu vas là ou je clique. Le Web 2.0 est orienté « applicatif » : tu fais ce que je clique. Ca me rappelle tout de même les temps glorieux ou on tentait d’imiter les interfaces du genre Windows 3.0 dans nos applicatifs destinés à être utilisés sur des terminaux VT220 : On imitait un menu déroulant en entourant une liste d’items avec des cadres constitués de caractères spéciaux, et en surlignant l’option sélectionnée. Le code (du C) était abominablement illisible. On n’avait, à cette époque, pas la notion de séparation de l’UI et du traitement des données, pas plus que des architectures n-tiers. J’ai l’impression à présent de vivre la même chose en relisant du code HTML avec du javascript Ajaxisé. Quand je pense qu’il y’en a encore du côté serveur. Vivement un peu d’ordre dans tout ça, quand même. Le résultat, c’est une chose, mais pensez au code. Faites en sorte que le code que vous écrivez ne soit pas à balancer une fois le développeur parti !!!

  9. leolana, web 2.0 c’est pas du client légér. C’est une énorme couche de logique passé en javascript du côté client avec ses avantages et ses bénéfices. Il y a 4 ans, on essayait de simuler ce que Ajax permet de faire avec du remote scripting et des iframes cachées. On a vite été confronté à d’autres problèmes du style compatbilibilité cross brower, hétérogénéité des postes clients, etc… Bref, faut pas croire qu’Ajax va tout régler. Ajax se prête à des applications très sympas mais pas à tout. C’est très intéressant dans le domaine applicatif. Avec Ajax, on peu se retrouver confronté aux mêmes problémes qu’avec des frames ou du flash (SEF, back browser etc…) Maintenant, j’adore Netvibes non pas pour son côté technique (quoique j’apprécie beaucoup) mais pour la usability du système qui a vraiment une plus value pour les utilisateurs. ca me rappelle des car configurator qu’on a dévelopé il y a 5 ans en DHTML pour des marques de voiture.

  10. J’ai essayé Kiko vite fait : 60Mo de ram et une tonne de javascript pour un calendrier un peu évolué mais pas très beau… C’est pas que je veuille ranimer une vieille gueguerre, mais en quoi est-ce mieux qu’une application Flash ?

  11. Ha mais pas du tout Philippe ! Là n’est pas le débat. En fait peut importe la technologie employée, l’idée du web 2.0 est de proposer une meilleure expérience qu’avec une interface classique en HTML. /Fred

Laisser un commentaire