P2P + Social Network = G-Share

Connaissez-vous la dernière tendance en matière de P2P : Le serveur de téléchargement. Non, je ne suis pas devenu fou, mais si vous souhaitez restez dans le coup, dés-installez vos BitTorrent et autres Grab-It pour découvrir les services de stockage et de partage.

Le principe est le suivant : des services en ligne qui se rémunèrent sur la publicité, vous déposez temporairement vos fichiers sur un serveur (moins de 500Mo soit un épisode de Lost, Desperate Housewife ou Rome) et vous ne communiquez l’URL qu’à un nombre limité de personnes (votre entourage proche). Pas besoin d’installer de logiciels donc pas de trace sur votre ordinateur.

Pour l’instant, tous ces services sont isolés, mais qui nous dit que l’on ne va pas voir apparaître des solutions intégrées (à quand l’espace de stockage de 500Mo sur Yahoo! 360 ?). En tout cas si le sujet vous intéresse, je vous recommande le très beau blog suivant : G-Share.

Un commentaire sur “P2P + Social Network = G-Share

  1. GShare La tendance au partage, au réseau social est actuellement en plein boum. Vous pouvez vous rendre sur le Blog GShare qui illustre et parte de ce sujet :) Vous y lirez des détails sur le partage, des services, des actualités,

  2. Maintenant on fait l’apologie du piratage même ici. BitTorrent, Grab-It sans oublier P2P, voici quelques mots clés qui iront bien dans Google… Qui a dit audimat ?

  3. Merci pour l’adresse, encore une dans mes signets qui sortira droit de ton blog… :-) Ceci dit, pour BitTorrent & Grab-it, je ne crois pas que ce type d’initiative signe la fin des réseaux P2P… Dans le cas de ces services en ligne, peut-on meme parler de P2P quand l’hébergement des fichiers n’est pas distribuée sur plusieurs sources ? Il me semble par ailleurs que l’anonymat des utilisateurs ne peut pas etre garantie, de meme on ne sait pas encore ce que MPAA va faire à l’encontre des hébergeurs de fichiers qui pourraient etre protégés par des droits d’auteurs…

  4. La MPAA ? Elle ne pourra pas faire grand chose, surtout si les serveur d’hébergement sont en Russie, au Costa-rica ou sur une ancienne plate-forme pétrolière… /Fred

  5. C’est vrai, mais si elle est immatriculée aux US ou en Europe, elle sera quand même comptable de ses actions… Je reste persuadé que l’aspect distribué des sources dans des technos comme Bittorent en font des outils de partages bien plus rentables. Ceci dit, l’idée est séduisante, je ne dis pas le contraire surtout auprès des publics à qui la culture technique fait défaut…

  6. Boulet mode: ON Le principe semble le même… A peu de choses près. Donnez l’adresse mail du destinataire, le service lui fera parvenir une URL ( absolument non mémorisable ). Le fichier sera disponible pour un nombre limité de Dwlds et/ou pour une durée de 7 jours. Efficace, sauf en cas de « trou de réseau » Boulet mode: OFF (voilà ce qui se passe quand on est trop pressé, on oublie de mentionner l’essentiel)

Laisser un commentaire