FACE : le retour du DHTML ?

Le HTML vous connaissez ? Mais si, les pages de texte avec des images où rien ne bouge. Bon et bien le DHTML c’est la même chose mais avec des trucs qui bougent en plus.

Plus sérieusement, je vous propose de découvrir aujourd’hui un projet bien singulier : FACE est un framewok qui permet de faire des petites animations à l’écran sans avoir à utiliser Flash, sans connaître javascript et le tout dans le respect des standards web. Quelle est l’astuce ? Le recours à des propriétés des CSS ainsi qu’à des bouts de javascript le tout dans une syntaxe qui utilise le principe des noeuds :

Le principe de fonctionnement de FACE

En résumé : c’est gratuit, c’est compatible W3C, c’est relativement léger, donc : pourquoi pas ! Qui pourrait creuser un peu plus la question et nous donner un avis plus… avisé ?

Un commentaire sur “FACE : le retour du DHTML ?

  1. > le retour du DHTML ah ? il était parti ? Mais alors, le « web 2.0 », c’est quoi ? Et tout ce qui est utilisé conjointement avec tout ces trucs en Ajax, c’est quoi ? ;-) Bon, sinon, conçernant « face », c’est excellent je trouve mais avec deux bémols : c’est un peu lent au démarrage de la page. Ne pas en abuser donc. au lieu des « deux points » comme séparateurs, il aurait pu choisir un autre caractère (« – » par exemple). En effet, on ne peut pas indiquer la classe « C:myclass:… » en CSS. Alors que ça pourrait trés certainement apporter des possibilités supplémentaires. D’ailleurs, je me demande si il n’y aurait pas un problème si on voulait specifier une classe supplementaire. En effet, mettre class= »foo bar » est tout à fait possible (la classe de style foo et bar s’appliquent alors sur l’element). Qu’en est il alors de class= »C:myclass:.. foo bar » ? À tester..

  2. Ca semble intéressant à première vue. Bien plus que de l’immonde flash, ou du javascript extrêmement lourd. D’après ce que j’ai compris, le javascript ne sert qu’à modifier la classe/id d’un élément, tout ce qui est visuel se fait en CSS. C’est une approche tellement simple, qu’elle en est géniale. À voir à l’usage, mais je trouve le tout très prometteur.

  3. Et au niveau compatibilitée navigateurs, comment cela fonctionne t-il ? J’ai sous la main un ie(wine) et firefox 1.5, mais si jamais certains d’entre vous pouvaient tester sous d’autres plateformes & navigateurs ce serait bien sympatique…

  4. Mouais, ça sent la bidouille. « On prend du vieux pour faire du jeune » pourrait-on dire. Et encore, je dirai « essayer » de faire jeune (comprenez par là un résultat professionnel). Si l’on souhaite réaliser une animation, autant utiliser Flash. Aujourd’hui 97% des machines connectées à Internet intègrent le plugin Flash alors pourquoi créer du code plutôt fouilli au lieu d’utiliser la technologie adéquate ? Enfin je ne veux pas créer un troll ou autre, mais pour moi une animation passe plus par Flash ou l’utilisation d’une autre technologie que de la bidouille de code. Le résultat est plus professionnel.

  5. Bonjour, Pour se dire accessible, cette astuce devrait permettre à l’utilisateur de contrôler l’animation (interruption, timing, répétition). On est hélas loin du compte ;)

  6. > Si l’on souhaite réaliser une animation, autant utiliser Flash tout d’abord, cette approche ne peut remplacer Flash (vectoriel – vidéo et scripting) – précision les sites Flash m’agace à 99,9% donc je ne défends pas Flash > mais pour moi une animation passe plus par Flash ou l’utilisation d’une autre technologie que de la bidouille de code L’approche présentée, avec ses limites, est gratuite. et pour faire clignoter 2, 3 trucs c’est tout de même plus raisonnable :-)

  7. C’est tout à fait sympatique, même si la consommation mémoire et surtout la charge CPU sont un peu déraisonnable. PS — à propos de « l’immonde Flash »: Le seul défaut de Flash est d’être le plugin web le plus répandu et permettant des animations compactes…

  8. Peu importe, c’est open source, et quoi qu’il en advienne c’est une bonne leçon de javascript « sauce très haut niveau ».

  9. Des classes HTML détournées en plein vol Grâce à Fred Cavazza, je suis tombé (sans me faire mal, merci sur FACE qui m’a tout l’air d’être conceptuellement super, à un détail près : Opera ne le supporte pas. C’est malheureux pour mon navigateur préféré et, par…

Laisser un commentaire