Nous ne lisons pas en ‘Z’ mais en ‘F’

Voilà un bel exemple de la capacité de la profession (celle des ergonomes et des experts en utilisabilité) à se remettre en question : F-Shaped Pattern For Reading Web Content. Jakob Nielsen (encore et toujours lui !) nous livre en effet les conclusion d’une étude récemment menée : lorsque les utilisateurs scannent une page web, le parcours de l’oeil ne décrit pas un ‘Z’ mais un ‘F’.

La preuve en image :

Schéma de lecture d'une page web

Concrètement, lorsque les utilisateurs parcourent une page web, leur oeil suit un mouvement descendant jusqu’à accrocher un élément intéressant qu’il va lire de gauche à droite. En gros, l’oeil se déplace dans deux directions qui correspondent à deux modes de recherche :

Les deux schémas de recherche d'information

Pour une analyse plus poussée et en français, je vous recommande ce très bon billet de chez gwix (également auteur du schéma ci-dessus) : Les utilisateurs liraient les pages selon un F-Shaped Pattern.

Un commentaire sur “Nous ne lisons pas en ‘Z’ mais en ‘F’

  1. Le chemin de l’oeil ne suit-il pas simplement la mise en page ?? Je veux dir, ici on a clairement un F mais la page as également un contenu en F. Que se passe-t-il si j’ai mes menus en haut à gauche, ma petite liste d’items en bas aux milieux et mon texte en haut à droite ? OK pas très pratique, mais la tout le monde va lire ma page en W ? non ? …

  2. En ce qui me concerne, je pense que les utilisateurs scannent les pages en Z, mais les lisent en F. Ce qui est interessant c’est que ca aurait pu être en E, étant donné que nous lisons de gauche a droite, mais la hauteur de l’information a son importance, excellente étude en tout cas ^^

  3. De l’intelligence de l’utilisateur… et du concepteur. Je complèterais le commentaire de Yogz en allant dans son sens : ne peut-on pas penser que les utilisateurs s’habituent à la mise en page web et adoptent donc leur regard à celle-ci ? La plupart des sites web (occidentaux) présentent une navigation verticale à gauche ou horizontale en haut ET des contenus placés de haut en bas. Si je suis un utilisateur « expert » de l’internet, je vais donc m’habituer à cette mise en page et adapter le parcours de mon regard en allant à l’essentiel (je n’ai pas encore eu l’occasion de lire l’étude de Nielsen, mais évoque-t-il le niveau d’expertise des utilisateurs testés ?). Le parcours du regard n’est plus intuitif mais intelligent. Pour la plupart des interfaces graphiques, la lecture en Z apporte surtout du sens par son caractère intuitif, en tant que concepteur/testeur, on s’aperçoit que l’on peut amener l’utilisateur à regarder ailleurs (formes, couleurs, mode interactif spécifique)…

  4. Entierement d’accord sur la lecture en F. Generalement, les informations les plus importantes se trouvent en début de page – si le site est bien fait – et la pertinence/valeur de l’information et patience/intérêt de l’utilisateur diminuent au fur et à mesure qu’il progresse dans sa lecture (d’où un F et non un E). Sur base de cette idée, je me pose la question de l’usage de colonnes sur une page web par rapport aux journaux qui utilisent cette approche. Dans la même idée, je suis convaincu que les utilisateurs ne lisent pas les menus qui ont plus de 4 entrées. Même si ceux-ci sont placés à gauche. A droite, n’en parlont pas.

  5. Je ne comprend pas bien ses références à Jakob Nielsen comme « super star ». On fait de lui un gourou alors qu’il est dogmatique, prône/exige des pages web ne faisant pas plus de 3 Ko (vous avez bien lu, tout est sur son site), se dit WebDesigner (allez voir ses titres de pages pour vous en faire une idée). Je vois mal comment accorder le moindre crédit d’ergonome à quelqu’un dont le site semble s’être fossilisé depuis les débuts du web. Non, sincèrement, je ne comprend pas. On dirait que parce que d’autres gourous ont fait de lui un gourou, il le devient de facto. Il est loin d’être une référence pour moi. Ensuite, de là à tirer des conclusions sur la forme globale du parcours de l’oeil, c’est aussi très hâtif. Il est évident vu le modèle proposé qu’il peut difficilement être différent d’un F. Avec un autre modèle, on aurait très probablement une autre forme.

  6. Je vais temporiser les propos de Fred et décrire Jakob Nielsen comme l’un des théoriciens le plus doué de sa génération. Ses écrits ont inspiré bon nombre d’ergonomes et autres spécialistes de l’utilisabilité. Par contre, quand on regarde ce qu’il a lui-même réalisé… effectivement ça fait peur ! Jakob Nielsen est plus à considérer comme une très bonne source d’inspiration et un évangélisateur. /Fred

  7. Merci d’avoi parlé de mon post ;-) A propos de Jakob Nielsen, arrêtons de lui tirer à boulet rouge dessus parce qu’il est trop web 1.0. Il exprime le point de vue strict de la usability comportementale. Ce n’est pas la seule vérité mais c’est un son de cloche intéressant à entendre. Que les utilisateurs lisent en E, Z, Y avec double salto roulé , ce n’est pas finalement important. Ce qui est important c’est de voir que l’utilisateur scanne une page et est sensible à des constrastes de typo, des zones bien marquées, etc…

  8. Difficile d’évaluer la pertinence de telles études dans la mesure ou nous ne savons rien – si ce n’est les conclusions – des conditions de réalisation. La question pertinente ne devrait-elle pas être : lis-je une page de la même manière selon qu’elle stimulent mes centres d’intérêts ou non ?
    Enfin, je crois que dans une certaine mesure, et cela à été dit plus haut, que la structuration de la page, induit une modalité de lecture. Ceci n’excluant pas l’existence de tendances lourdes de lecture (comme le fait de lire de gauche à droite et de haut en bas).

  9. Vraiment très interessante cette étude sur les sens de lecture en fonction du type de recherche. L’idée du mode de lecture en F se defend plutôt bien, pour les sites construit avec menu à gauche :) Le mode de lecture d’un site ne peut-t-il pas également dépendre du type de site ? Il serait interessant de savoir si le comportement d’un utilisateur est le même sur un moteur de recherche, un blog, une boutique en ligne, la position de menu de navigation, etc.

  10. pour valider ce modele, je vous propose de le tester chez des personnes lisant l’Arabe, et voir si l’on aura effectivement un F inversé… ca vous tente ?

  11. Très intéressant rapport Comme d’habitude, le blog de Fred Cavazza est une mine d’or. Mais le genre d’étude qu’il nous présente suscite en moi de nombreuses questions : comment est-ce que ça s’applique à la lecture de l’arabe, du kanji, …

  12. A défaut d’un trackback (trackbacks come back!), un petit commentaire pour dire que les F shape posts m’ont inspiré d’autant que, quand je ne lis pas les oeuvres de Fred Cavazza, je rédige le blog http://www.mobjazz.com sur le jazz et le blues. Et le plus célèbre des blues est celui en F (F est l’équivalent anglais de la clé de Fa). Clin d’oeil immanquable donc à cet article sur la lecture en « F » dans ce post: http://www.mobjazz.com/2006/05/pour-une-poigne-de-blues-en-f.html

  13. Je suis étonné de la réaction de certains qui voudraient structurer leur page autrement. En effet je pense que les pages sont structurées principalement par rapport au sens de la lecture. En faisant une page structurée autrement il y a des chances pour que l’on soit destabilisé et qu’on ait du mal à s’y retrouver. Des études ont été faites sur les mouvements des yeux face à des photos et des vidéos. Les résultats ne démontrent pas que nous faisons un F. Je crois que ce F est induit par le sens de la lecture. Et que s’il est vrai que c’est une compétence acquise il n’y a pas beaucoup de raison d’aller dans le sens inverse pour autant.

Laisser un commentaire