De l’Ajax dans votre bibliothèque

Non, je ne vais pas vous recommander de dépoussiérer votre bibliothèque avec du produit ménager, mais plutôt vous parler d’un très bon livre : Bien développer pour le Web 2.0. Mais… pourquoi parler d’Ajax alors que c’est écrit Web 2.0 sur la couverture ? Et bien justement je vais y venir, mais chaque chose en son temps.

La couverture du livre 'Bien développer pour le Web 2.0'

Avant toute chose, sachez que ce livre s’adresse avant tout aux développeurs, comprenez par là que l’on y parle essentiellement de code. Mais pas seulement, puisque sont également abordés les problématiques d’accessibilité, de respect des standards web et même d’ergonomie (pas assez à mon goût mais bon, c’est déjà très bien d’aborder le sujet).

La grande force de ce livre réside dans son approche : l’auteur commence par ré-expliquer ce que sont javascript, le DOM, les standards web (XHTML et CSS) avant de s’intéresser à AJAX. Et là encore il le fait de façon intelligente en décrivant et expliquant la mise en oeuvre de framework comme Prototype et script.aculo.us.

Cette approche est la bonne, dans la mesure où les bases de la programmation de pages web (respect des standards web et de la sémantique, bonne utilisation du DOM…) sont bien souvent bafouées pour des impératifs de délais. Loin de moi l’idée de vouloir lancer une polémique, mais le fait est que Javascript (et par conséquent AJAX) est un langage beaucoup moins rigoureux que Java (ou autres langages élaborés), ceci entraîne parfois de gros problèmes de maintenabilité, de pérennité et de montée en charge. Mais c’est une autre histoire, encore une fois je ne souhaite pas créer de polémique à ce sujet.

L’auteur détaille également dans son livre la mise en oeuvre d’API (notamment celles d’Amazon et de FilckR) ainsi que l’exploitation des flux d’information comme RSS et Atom.

La question de l’accessibilité est également abordée. Une application Ajax est-elle peut-elle être accessible ? Voici une question intéressante à laquelle l’auteur n’a pas répondu, certainement parce que la question est très loin d’être simple et parce que la réponse peut être mal interprétée. Pour la petite histoire, il semblerait que la nouvelle version d’Opquast soit accessible. Je n’ai pas les compétences nécessaires pour vérifier la conformité stricte de cette application, mais au moins ils ont fait un effort notable.

L’unique réserve que j’aurais au sujet de ce livre concerne son titre : Est-ce que l’univers technologique du web 2.0 se limitent à Ajax, à REST et à RSS ? Non pas du tout. En fait il est beaucoup plus large : Quid des technologies permettant de faire des RIA ou des RDA ? Quid des API réalisées avec SOAP ? Quid des problématiques de délégation d’identité ? Quid du web sémantique ? Quid des éléments multimédia (vidéo, son, 3D) ?

Bref, la liste est longue et l’ouvrage est loin de tout couvrir. Ce n’est pas pour autant un mauvais livre, mais c’est juste que le titre est un peu sur-vendeur. Je pense que l’auteur du livre n’y est pour rien et que cela doit sûrement être une décision de la maison d’édition (Eyrolles) qui a également publié un autre livre sur le sujet (Développez en Ajax), qui détaille plus l’utilisation de Dojo. Et pour celles et ceux que ça intéresse, il parait que jQuery est également très performant (via Weblogger).

Bon en tout cas si vous avez un cousin développeur alors ce livre sera le cadeau de Noël idéal.

Bon il y a aussi l’iPhone qui serait un très beau cadeau, mais il n’est pas encore officiellement lancé. Peut-être un compte FlickR Pro alors ?

Un commentaire sur “De l’Ajax dans votre bibliothèque

  1. Il est clair que l’on associe bien trop souvent le Web2.0 à l’AJAX (et vice-versa) mais ce n’est pas tout comme tu le dis Fred. Pour moi le Web2.0 est plutôt une nouvelle approche de l’utilisation d’internet dans sa globalité dont le but est, avant tout, de répondre aux nouvelles attentes et aux nouveaux besoins des clients et utilisateurs ! Cela implique cependant des développements plus lourds et plus importants…

  2. Je ne dirai pas « beaucoup moins rigoureux » mais plus faiblement typé. Ce n’est pas la seule raison, mais il y a beaucoup de ça.

  3. Bonjour, je me suis procurez « Développez en Ajax » que je n’ai pas encore eu le temps d’ouvrir (snif :/) est ce que d’après vous « Bien développer pour le web2.0 » est complémentaire ou est ce inutile de me le procurer ?

  4. C’est dur à dire… « Développez en Ajax » présente surtout l’implémentation d’Ajax avec Dojo alors que « Bien développer pour le web2.0 » présente prototype ainsi que certaines API. Le mieux c’est que tu jettes un coup d’oeil au sommaire. /Fred

  5. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec cet article. J’ai commencé à le lire et le titre me semble au contraire SOUS-vendeur. en effet, et comme le dit Tristan Nito qui signe la préface, il s’agit dans ce livre de rappeler les méthodes permettant de bien développer le web – tout court. Le traitement des sujets est presque exhaustifs et n’est en rien un livre souhaitant juste surfer sur la vague commerciale du web 2.0 (600 pages quand même le truc !) Les sujets abordés sont tous repris à zéro ou presque, ce qui en fait un livre à la fois à destination de développeurs expérimentés comme de ceux qui veulent « s’y mettre ». Quant aux sujets qui manqueraient soit-disant à ce livre, RIA et RDA ne sont pas encore des sujets d’actualité et SOAP n’en est plus un (s’il toute fois il en a déjà été un d’ailleurs). Mon seul regret est effectivement que la livrairie JS prise en exemple soit prototype. Perso je recommande le Framework Yahoo. (je n’ai aucun intérêt dans ce livre et ne connait ni l’auteur ni l’éditeur)

  6. Il faut d’ailleurs faire attention : sur la tranche, le livre que tu présentes est titré « Ajax, bonnes pratiques Web 2.0 », et en 4e de couv’ encore un autre titre, entre Ajax et Web 2.0 également. Bref, facile de confondre avec « Développez en Ajax » (même titre partout pour lui), d’autant que les deux sont dans la même collection, chez le même éditeur…

  7. @ manit4c et pour suivre l’avis de Xavier : le livre « Développez en Ajax » comporte comme dernier chapitre « Les applications Ajax et web 2.0″…

  8. Je pense surtout qu’il faut arrêter de faire un fromage avec AJAX. Je dis ça pour les techniciens, pas pour les vendeurs. Car derriere AJAX, il y a xml, javascript et l’objet XmlHttpRequest. La question qu’il faut vraiment se poser : est-ce que http a été conçu pour concevoir des applications ?

  9. @captain: Pas trop. Et c’est bien pour ça qu’on parle de HTML 2.0 avec toutes les histoires de canard qui s’ensuivent… Il y’a XUL qui existe depuis un bon bout de temps. Microsoft lui emboîte le pas avec XAML. Le moteur d’XAML (WPF/E) est opérationnel sur les plateformes Windows, mais les outils de développement et le portage sur d’autres plateformes doivent être finalisés. Pourquoi MS fabrique XAML ? Parce qu’il en faut pour tout le monde, et qu’il y’en aura pour tout le monde. Et ce bel article l’illustre parfaitement : http://www.ljouanneau.com/blog/2006/12/06/620-mozobe-svg-and-flash.

  10. « mais le fait est que Javascript (et par conséquent AJAX) est un langage beaucoup moins rigoureux que Java (ou autres langages élaborés), ceci entraîne parfois de gros problèmes de maintenabilité, de pérennité et de montée en charge » Ok pour la maintenabilitée, par contre, je ne comprend pas le lien entre JavaScript et la montée en charge, car celui ci s’executant coté client? A la limite, ca serait plutôt l’inverse… Un site bien « Ajaxisé » serait potentiellement moins gourmand en ressources serveur qu’un full HTML, non?

  11. @Thomas : Je pense qu’un site mal ou un peu trop ajaxisé peut occasionner des problèmes de montée en charge car il y’a bien plus d’accès au serveur, et à des intervalles plus rapprochées que sur un site de navigation traditionnelle. Sinon à part ça, non, je ne vois pas ce que du Javascript pourrait entraîner comme problème de montée en charge… Le problème est de toute façon le même avec n’importe quel client léger dans une application distribuée n-tiers, que ce soit en C++, en Powerbuilder ou en logo.

  12. Je vous signale juste cet article très intéressant qui compare xForms à Ajax. Comme le dit l’auteur, Ajax ça revient peut-être précisément à tourner le dos à tout ce que XML peut apporter de robustesse et de « maintenabilité » xForms versus Ajax

Laisser un commentaire