Webcom Montréal 2007, J-1

Je déambule dans les rues de Montréal à la veille du Webcom 2007, LA conférence pour les métiers du web dans cette partie du globe.

Cette ville est surprenante : un mélange de bâtiments gigantesques à l’américaine et de vieilles maisons de ville en briques :

Montreal_1

Mais ce qui m’a paru le plus intriguant c’est cet incroyable réseau sous-terrain (30 km de tunnels qui couvrent près de 12 km2) qui relie entre elles toutes les galeries marchandes du centre-ville ainsi que plusieurs stations de métro (ils appellent ça le RESO) :

Montreal_2

Bref, après deux heures de magasinage (shopping en français), je retrouve Michel, Claude, Geoffroy, Martin, Francine et bien d’autres au Yulbiz (LE rendez-vous des bloggeurs d’affaire au Québec) :

Montreal_3

Vous remarquerez au passage que tout est plus grand au Québec, et notamment Michel ;-) Ce dernier a d’ailleurs profité de la soirée pour me faire un cours magistral sur l’usage des gros mots en québécois. Autant nos grossièretés concernent surtout ce qu’il y a sous la ceinture, autant les gros mots québécois tournent autour de la religion (étrange, non ?). Ainsi, on ne dit pas put*#n de m#*de mais plutôt coupe d’hosties de tabernââcle (il est très important de bien insister sur le ââ). C’est tellement plus exotique, vous ne trouvez pas ?

Je sors de cette soirée enchanté par tant de rencontres passionnantes, et notamment avec les orateurs de la conférence du lendemain.

A suivre…

Un commentaire sur “Webcom Montréal 2007, J-1

  1. Bon trip à Montréal. J’y ai habité pensant 1an, et c’est vraiment une ville surprenante et passionnante. N’oublie pas d’aller à la Banquise pour aller te délecter d’une Poutine 100% Québécoise ;-)

  2. Ceinture et religion ont toujours fait bon ménage :) La différence, c’est que, depuis 1789, les Français ont violé tous les tabous religieux (et quelques nonnes avec), tandis que les québécois les ont soigneusement conservés dans le formol jusqu’aux années 70. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils ont moins de tabous sexuels que les Français, ceci dit. Il faudrait demander l’avis d’un <a href= »http://embruns.net/logbook/2007/05/11.html#005073″>spécialiste</a>. Reste que, côté scatologie, ils en connaissent <a href= »http://cote-givre.blogspot.com/2006/06/la-merde.html »>un brun</a> ;)

Laisser un commentaire