Un séminaire sur Second Life et les univers virtuels le 25 Septembre à Paris

Depuis le temps que j’en parle, il fallait bien que ça arrive : J’organise un séminaire sur Second Life et les univers virtuels le 25 Septembre prochain à Paris. L’objectif de ce séminaire est de présenter en détail les meilleures pratiques des marques présentes dans Second Life et d’étudier le potentiel des autres univers virtuels (Entropia Universe, Kaneva, Habbo Hotel, Virtual Laguna Beach, IMVU, Multiverse…).

Ce séminaire professionnel s’adresse aux annonceurs, aux agences et aux différents acteurs qui s’interrogent sur les domaines d’application business, marketing et branding au sein des univers virtuels. Donc oui, on y parlera de v-business, de v-marketing et de v-branding.

Le prix sera de 1.000 Euros H.T. pour les inscriptions enregistrées avant le 15 juillet (le formulaire d’inscription sera en ligne la semaine prochaine), le nombre de participants est limité à 40.

FredCardozo_VP2007

 

L’idée et de réunir à cette occasion des professionnels du domaine pour vous expliquer comment exploiter au mieux ces nouveaux territoires d’expression :

  • Dan Benzakein d’Extralab nous détaillera les meilleures initiatives de marques dans Second Life ;
  • Stéphane Bayle de SL Business Review nous parlera du v-business et des différents modèles économiques liés aux univers virtuels ;
  • Fabrice Tron de SL Dimension abordera des sujets plus techniques comme les outils de modélisation / scripting ainsi que les possibilités d’interactions entre Second Life et des applications d’entreprise type CRM ;
  • Laurent Heckmann d’Andre Media nous fera un retour d’expérience sur des opérations de communication évènementielle dans Second Life ;
  • François Abiven de l’agence Repère nous présentera une typologie des utilisateurs-types des univers virtuels ;
  • Benoît Drouillat des Designers Interactifs nous expliquera comment transposer l’identité graphique d’une marque dans un environnement 3D tout en respectant (transcendant ?) l’impact émotionnel ;
  • Votre serviteur enfin s’efforcera de faire un panorama des univers virtuels (j’en ai déjà dénombré plus de 60 !).

De nombreux intervenants de qualité pour un programme chargé qui pourrait encore s’étoffer dans les prochaines semaines…

Ce séminaire se déroulera dans les salons privés de l’Alcazar, un très bel endroit où vous serez chouchoutés comme il se doit. Les participants auront à leur disposition un blog ainsi qu’une base de connaissance (un wiki sur les univers virtuels) alimentés par les participants. Un réseau social dédié sera également lancé pour l’occasion afin de mettre en relation les professionnels du secteur (agences, annonceurs, builders…).

Bref, ce sera l’évènement de la rentrée à ne pas manquer pour celles et ceux qui veulent prendre une longueur d’avance sur les univers virtuels. A suivre…

Un commentaire sur “Un séminaire sur Second Life et les univers virtuels le 25 Septembre à Paris

  1. Un truc doit m’échapper. Tout ce beau monde a certainement des choses passionnantes à dire mais ce n’est pas un peu paradoxal d’organiser ce genre de conf alors que tu as expliqué plusieurs fois ton scepticisme sur le sujet. Je ne dis pas ça pour polémiquer, je suis sincèrement surpris.

  2. Moi ce qui me surprend le plus c’est que ce séminaire se déroule dans le monde réel… pourquoi ne pas l’avoir fait dans second life ? C’est très paradoxal d’essayer de montrer le potentiel d’un monde virtuel en organisant un séminaire réel, c’est prsque de la contre publicité, non ? Je sais bien que les gens vraiment frileux vis-à-vis de SL et les mondes virtuels n’ont pas encore d’avatars, mais ce n’est pas cela que tu arriveras à convaincre de toutes façons (et ce n’est pas ceux là qui paieront 1000€ pour entendre parler des monde virtuels). Non, c’est les personnes qui hésitent à faire sauter le pas à leur entreprises qu’il faut arriver à convaincre. Et si elles y pensent déjà, elles ont déjà du créer un avatar pour voir à quoi ressemble SL. Soit tu te trompes de cible, soit tu te trompes de support. bonne continuation quand même.

  3. oui 1000€ c’est raisonable pour des gens un tant soit peu intéressés et prêts à créer un avatar pour l’occasion (si ce n’est déjà fait). Mais 1000€ pour quelqu’un qui ne sait pas ce qu’est un monde virtuel et qui n’a quasiment aucune intention de faire entrer son entreprise dans cette aventure, ça fait beaucoup.

  4. On peut rester sceptique sur le potentiel réel de SecondLife : 40.000 personnes connectées simultanément et dispersées dans un univers aussi grand, cela n’offrira pas forcément beaucoup de visibilité ou de retour traditionnel. L’importance de ce que SecondLife apporte est le changement d’esprit que les entreprises/marques doivent manifester pour s’adapter et être accepté par les communautés. Ici la sanction est immédiate … alors qu’ailleurs sur le web les illusions restent nombreuses où les confusions entre trafic, clics et établissement de relations avec des communautés sont souvent flagrantes. Et les expériences de relations réussies dans SL peuvent très bien se transposer dans un expérience web plus traditionnelles pour mieux valoriser les marques qui jouent le jeu.

  5. Une initiative qui vient à point alors que mon équipe et moi-même planchons sur le sujet pour un gros annonceur. J’avoue que je suis encore sceptique même si je pense que le ticket d’entrée est raisonnable au regard des retombées presse possibles pour une marque souhaitant démontrer ses capacités d’innovation. Je vais essayer de venir. Et pour faire taire les grincheux, tu pourrais accorder une réduc aux fidèles lecteurs de ton blog…

  6. Emmanuel, En fait mon point de vue sur Second Life a beaucoup évolué ces derniers mois, et c’est normal puisque le marché et le contexte évoluent très rapidement. Au fil des billets j’ai donc fait passé plusieurs messages : Il faut s’y intéresser (A quoi sert Second Life ?) ; Méfiez-vous quand même (Pourquoi je ne crois plus en Second Life) ; C’est une révolution en devenir (Univers virtuels : nouveau média ou nouvelle déclinaison du média digital ? et Second Life est mort, vive Second Life !) ; La relève est déjà là (Les univers virtuels à l’assaut des plus petits, Entropia Universe, nouveau paradis du V-business et MySpace + Habbo Hotel + Second Life = Kaneva) ; Second Life est en train d’évoluer, évoluera-t-il assez vite ? (Vers un Second Life 2.0 ?). Voilà, c’est un sujet complexe et nous n’aurons pas trop d’une journée entière pour décortiquer les tenants et les aboutissants. /Fred

  7. OuPinaise, Non, je suis persuadé que le format est le bon. Ce séminaire s’adresse avant tout aux sociétés et marques qui ont déjà abordé le sujet (voir qui y sont déjà présentes). Nous parlons donc de gros budgets et de ROI, c’est du sérieux donc il faut un format sérieux (une rencontre physique). Quand tu réalises une mission de conseil, tu ne fais pas la restitution par Skype ou Twitter, non ? En plus, je suis à peu près persuadé que c’est plus simple d’organiser une conférence dans Paris plutôt que dans SL au vue des nombreuses difficultés techniques (saturation, opérations de maintenance…). /Fred

  8. Le prix me semble juste pour un tel évènement. Seulement je rejoint certains avis pour le fait de parler du metaverse il faudrais le faire « in world ». La en l’occurrence le titre de ton annonce ne laisse aucun doute que le débat sera axé principalement sur Second Life avec des variante sur les autres univers. Je suis heureuse que Fabrice Tron participe (bon ok SLDimension est notre partenaire chez SLObserver), je me sent un peu plus rassurée sur le point de vu a venir. Bonne conférence.

  9. À l’instant sur i-Télé, une petite séquence sur l’utilisation de Second Life par certaines entreprises pour du recrutement. Il y a un salon prochainement (Neo Job Meeting) ; je ne sais pas si vous en avez parlé ?

  10. et oui, évidemment lorsqu’on parle SL on fait aussi SL. Un événement dans Second life ne pourra que renforcer la crédibilité de votre séminaire.(en plus d’ici septembre ça laisse beaucoup de temps) Pourquoi ne prevoyez vous pas une conférence virtuelle dans sl qui aurait lieu après ce séminaire RL ?

    
    

    Vous auriez une offre plus consistante. (Ying and yang gromike theory) A savoir un atelier RL pour les business case, théories, typologie, analyse, retour d’expérience et ensuite un atelier dans SL pour appronfondir la pratique avec des résidents chevronnés. (extralab = yesterday demain ou nick rhodes, sldimension = wolkam winker / riona etc… Pour la partie SL vous pouvez reprendre les sociétés des intervenants ( avec en plus un résident axé création et un qui gere des terrains) si vous voulez faire de la chute libre, vous en restez au consignes de sécurité au sol et à l’apprentissage de quelques mouvements ou vous montez dans l’avion et vous sautez pour de bon ? les simpsons , eux sont bien venus sur World of warcraft, tout est possible … http://gromike.wordpress.com/

  11. 1000 € pour un univers déjà en perte de vitesse -> proche de l’agonie en septembre ? Le sujet est intéressant et le potentiel grand mais mieux vaut baisser un peu le prix et accepter plus de monde AMHA…

  12. En fait Second Life sera omniprésent dans ce séminaire parce que l’actualité est forte et qu’il est incontournable, mais de nombreux autres univers seront détaillés et analysés. /Fred

  13. Je trouve que c’est une tres bonne idée. Je travaille actuellement sur un projet commercial a developper sur SL. Je pense que le seul moyen de fideliser la population sur SL et de demultiplier le chiffre de 20 a 40000 utilisateurs connectes, c’est d’offrir des services commerciaux. Le web en 2D est devenu populaire parceque d’une simple source d’informations et d’echange, on est passé a une offre gigantesque de biens et services ultra concurrentiels. A tous ceux qui pensent que SL doit rester non commercial et qui sont « genes » de l’arrivée pour l’instant « marketing » des grandes enseignes, il faut qu’ils sortent de leur naiveté. Les gens viendront sur SL et seront prets a decouvrir le reste s’ils ont au moins une premiere raison coherente d’y aller. Ca passe au-dessus de la tete de pas mal de monde, ce genre de demarche, sauf si on apporte de nouvelles facons de proposer des services (comme le fit Internet en son temps) Bref, SL (ou tout autre monde virtuel qui pourra arriver a le remplacer) est le Google du futur, plus besoin de chercher un reponse a ses questions en tapant sur un banal clavier, ce sera l’immersion totale. Chapeau bas a SL qui a su initier cette demarche de maniere significative. /Pierre-Vincent

  14. Merci Fred pour les précision. SL a intérêt à évoluer très vite, pour moi il est déjà techniquement inutilisable. J’ai bien peur que le buzz se nourrit de lui même. Surtout quand je vois un des commentaires plus haut qui admet que ce qui justifie l’investissement c’est la retombée presse. En clair les budgets de com financent tant que les télés relayent. Pour combien de temps. J’ai testé Entropia suite à ton billet et je n’ai pas accroché, mi-jeux mi univers mais trop compliqué pour l’immersion. Du moins pour le grand public. Alcazar, peut être, mais dans tous les cas la barrière technologique est encore là. Bonne chance tout de même, j’espère que les exemples de « business réussis » seront accompagnés de chiffres et pas de mesure en « retombée presse ».

  15. Je ne crois pas en ces univers virtuels. Si encore on nous proposait un univers ou n’importe qui pourrait créer facilement des jeux, des sortes de quêtes etc.. ok, ça serait plus un divertissement. Mais là… Ok c amusant de voir un lieu en 3D une fois mais on s’ennuit vite. On peut tout y faire genre second life mais la pratique de toutes ces activités sont nulles. Aucun rapport avec leur équivalent en jeu vidéo spécialisé. La valeur ajoutée du web est qu’il donne accès à des milliers d’informations ou d’objet. Qu’apporte un univers 3D? Qu’on me dise pas qu’on peut faire des conférences ou des trucs du genre dans un monde virtuel. Je sais pas vous, mais je trouve bien plus pratique nos interface 2D habituelles. Idem pour le commerce, c encore plus simple de commander sur le web que d’acheter ds la réalité. Second Life : 37000 vis simultané à l’heure ou j’écris, il y en avait 20 000 en décembre dernier à la même heure. Vu le buzz qu’il y a eu autour, et ce, dans les médias du monde entier, c’est assez faible. Bon 1 millions 7 de personnes se sont connectées lors du dernier mois. Linden nous annonce 40 000 comptes payants. Ce qui fait 2.3%… Sachant qu’en ligne il y a actuellement 37 000 visiteurs, ça vous fait 900 clients potentiels répartis sur une superficie énorme… Bonne chance à celui qui en fera un business, mis à part Linden bien sur ;)

Laisser un commentaire