YouTube va bientôt expérimenter un système de DRM conçu par Google

J’ai déjà eu l’occasion d’émettre des doutes sur la viabilité de YouTube et notamment sur les problèmes liés aux droits d’auteurs (Les ennuis commencent pour YouTube et YouTube dans une impasse ?).

Alors que la bataille juridique fait rage dans certains pays (où le service n’est toujours pas accessible), il semblerait que YouTube soit néanmoins sur le point de sortir de cette crise en testant prochainement un système de gestion des droits d’auteurs made in Google : YouTube to test video ID with Time Warner, Disney.

L’astuce consisterait à utiliser une technologie de reconnaissance qui permette de déterminer l’empreinte d’une vidéo selon des caractéristiques bien précise (video fingerprinting) et de lui attribuer un identifiant unique pour que l’auteur puisse réclamer une partie des revenus publicitaires générés par ladite vidéo.

Donc si je résume : pas de système de DRM complexe mais juste un peu de bon sens, un algorithme miracle et zou ! L’objectif est que les équipes de YouTube puissent tracer l’origine des vidéos hébergées sur la plateforme et redistribuer des revenus à leurs auteurs (ou aux propriétaires des droits). C’est une façon polie de dire : Vous ne pouvez pas empêcher la prolifération de vos vidéos, par contre si c’est chez nous alors nous partageons les revenus.

Une manœuvre habille la part de Google pour se sortir de l’impasse juridique dans laquelle il se trouvait. En tout cas Disney et Time Warner semblent visiblement séduits par l’idée car ils ont acceptés d’être les cobayes de cette technologie. (via MarketingVOX)

Un commentaire sur “YouTube va bientôt expérimenter un système de DRM conçu par Google

  1. Donc prochaine étape, Google rachète RadioBlogClub (ou équivalent) et applique son fingerprint aux chansons ;) J’ai quand même du mal à croire que les majors (cinéma ou musique) acceptent ce genre de deal alors qu’elles s’échinent depuis des années à aller – suicidairement – contre le cours de l’histoire …

  2. Je trouve ça excellent. Google ne se laisse pas faire, et impose ses idées aux Dinosaures de la culture. Heureusement qu’il y en a qui sont là pour faire évoluer les modes de consomations gelés pas les majors. Le financement par la publicité a de beaux jours devant lui, il n’y a qu’a voir le buzz généré par Joost :)

Laisser un commentaire