Un premier pas vers des univers virtuels éco-compatibles ?

En ce moment c’est la mode de l’habitation bioclimatique, comprenez par là les constructions qui minimisent leur empreinte écologique en utilisant à leur avantage le climat et l’environnement du lieu où elles sont bâties (cf. la définition sur Ekopedia). Et là vous me dites « quel rapport avec les univers virtuels ?« , et je vos répond « justement, j’y viens« . En effet, il ne faudrait pas oublier qu’un avatar de Second Life consomme presque autant d’énergie qu’un brésilien (Avatars consume as much electricity as Brazilians) et deux fois plus d’énergie qu’un algérien (Monde virtuel, gaspillage réel). Bref, il n’y a pas de quoi être fier.

Et c’est là où MyAbodo être en scène pour vous permettre de vous racheter une conscience (virtuelle) en vous proposant de créer et de partager la maison verte de vos rêves.

MyAbodo.jpg

Votre maison virtuelle peut ensuite être exportée sous forme de widget vers votre page MySpace (où elle consommera encore plus d’électricité). Bref, est-ce que tout ça à un sens ? Oui, ne serait-ce que pour sensibiliser. (via Mashable)

3 commentaires sur “Un premier pas vers des univers virtuels éco-compatibles ?

  1. Dommage: l’obligation d’avoir une voiture… Il n’est pas parlé des transports en commun, juste des vélos.

    Et un beau stéréotype: la femme fait la vaisselle pendant que l’homme regarde la télé…

Laisser un commentaire