Knol + Sermo + PatientsLikeMe = Medpedia

Mon coup de coeur de la semaine (du mois ?) est très certainement ce très intéressant projet de plateforme sociale médicale : Medpedia. Pour faire simple, il s’agit d’une gigantesque base de connaissance dont l’objectif est de partager de l’information et de créer des liens sociaux entre professionnels du monde médicale et grand public.

C’est donc un projet d’envergure cautionné par de grandes universités américaines (Harvard Medical School, Stanford School of Medicine, Berkeley School of Public Health, University of Michigan Medical School) qui semble faire l’unanimité (Medpedia’s Health Platform Could Be Just What The Doctor Ordered) et qui regroupe différentes fonctions « sociales ».

Il y a tout d’abord une gigantesque base de connaissance où les sujets médicaux sont traités sous la forme d’un wiki qui ne peut être édité que par des médecins ou des universitaires possédant un compte vérifié (un peu comme sur Knol, le Wikipedia de Google). Les différents sujets sont abordés en langage naturel et en langage scientifique pour en faciliter la compréhension :

medpedia_article

Il y a également un réseau social où les professionnels disposent d’un profil et peuvent développer leur réseau (comme sur Sermo) :

medpedia_author

Il y a enfin une fonction sociale permettant aux patients ou « consommateurs » de dialoguer autour de sujets médicaux ou de traitements comme sur PatientsLikeMe :

medpedia_dashboard

Toutes les conditions sont donc réunies pour faire de ce projet une grande réussite : des bases saines, des cautions prestigieuses, une bonne presse… Souhaitons-lui une croissance rapide et surtout une internationalisation prochaine.

6 réflexions sur “Knol + Sermo + PatientsLikeMe = Medpedia

  1. C’est quoi le business model ? Qui paye qui ? Il ne faut pas être naïf et croire que le tout gratuit va pouvoir durer.

    Il y a un autre point qui chiffonne : les auteurs ne semblent pas être contraints à indiquer leur éventuels intérêts avec les entreprises commerciales, centres de soins privés, industriels du médicaments ou d’équipements médicaux. MedPedia serait-elle condamnée à devenir une foire publicitaire pour une santé privatisée et commerciale ?

    J'aime

  2. Bonjour
    Et bien personnellement je n’y crois pas du tout. La médecine 2.0 ne peut se faire sans les patients. La notion d’expertise non partagée, en médecine notamment pour parler de ce que je connais, est obsolète.
    Les meilleurs rédacteurs sur les maladies, c’est à dire ceux qui la connaissent, qui ont le temps de rédiger, et qui n’ont pas trop de conflits d’intérêts, ce sont les patients.

    J'aime

  3. @ Randall > Et pourquoi pas une initiative financée par des mécènes comme Wikipedia ?

    @ Dominique > Oui mais est-ce que les patients sont les mieux placés pour avoir une prise de parole scientifiquement irréprochable ? L’idée n’est pas de recréer un réseau social de patients mais une plateforme médicale plus complète.

    /Fred

    J'aime

  4. Je trouve que l’initiative est bonne et le site agréable à lire.
    Il faut plus voir cela comme un support aux médecins pour expliquer les choses aux malades, d’où l’intérêt de l’onglet « plain english ». En effet, ils ne sont pas toujours très pédagogues et cela peut stresser le patient. Imaginez ce site accessible en permanence avec un objet comme celui présenté au MIT (je montre ce lien à tout le monde ;-) http://link.brightcove.com/services/player/bcpid1813626064?bctid=10280440001 ). Le malade verrait en direct les explications du site sur la technique employée ou la maladie décrite, je trouverais cela plutôt cool non?

    Ce sera intéressant de voir la réaction de la communauté scientifique. En effet, les chercheurs sont jugés sur le nombre de leurs publications mais elles doivent passer par des points de validation qui sont sensés en améliorer la pertinence et la qualité.
    Il y a des chances pour que ce site reste un site de vulgarisation parce que les chercheurs voudront toujours publier selon les règles classiques et les praticiens voudront expliquer aux malades ce qu’ils ont.

    Dans ce cas, un vote du public sur clarté de l’article ou des commentaires pour aider à la compréhension peuvent être des fonctions intéressantes.

    J'aime

  5. @Fred
    Au risque de surprendre, je pense en tant que médecin plongé dans le 2.0 depuis quelques années que l’information élaborée et mise en forme par un réseau de patients est plus fiable scientifiquement que celle rédigée par un médecin expert.
    J’ai été le premier surpris par cette constatation.

    L’avenir est dans l’information rédigée par une communauté regroupant patients et médecins. C’est d’ailleurs déjà un peu le cas puisque les médecins peuvent participer à Wikipedia (ce n’est pas mon cas).

    J'aime

  6. Pourquoi tout sortir de terre, et ne pas essayer de relier les trois plateformes existantes ? Peut-on lier ses profils Sermo ou PaLiMe à ce service ? Quelles sont les interactions entre les trois facettes du service ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s