Soignez vos extrémités (menu et pied de page)

J’avais constaté il y a quelque temps la prolifération de menus de navigation au format XL (cf. Est-ce la mode des menus déroulants surdimensionnés ?) mais c’est un article de Jakob Nielsen qui me pousse à aborder à nouveau le sujet : Mega Drop-Down Navigation Menus Work Well.

L’auteur nous explique ainsi que les menus de navigation surdimensionnés peuvent mieux fonctionner qu’un menu traditionnel :

  • Ils proposent une meilleur lisibilité avec un espace mieux exploiter et un guidage renforcé à l’aide de séparateurs et de pictos ;
  • Ils permettent d’afficher la totalité de l’arborescence d’une section.

Ces menus doivent par contre respecter quelques  règles d’utilisabilité :

  • Pas trop de choix à la fois ;
  • Un temps de latence d’1/2 seconde à l’ouverture et à la fermeture du panneau ;
  • Pas de contrôle trop complexes ;
  • Une navigation au clavier pour assurer une meilleure utilisabilité.

Sur ce dernier point je suis ravi de la position adoptée par le Dr Nielsen : même si les menus de navigation surdimensionnés ne sont pas accessibles (ou peuvent difficilement l’être), il suffit d’assurer l’accès au rubrique de premier niveau.

Deux très bon exemples sont cités dans l’article : Food Network (avec une excellente hiérarchisation de l’information) et Action Envelopes (avec une utilisation astucieuse des pictos).

menu_foodnetwork

menu_actionenvelope

Dans le même esprit mais à l’autre bout de la page, j’avais également abordé il y a deux ans cette pratique élégante qui consistait à mettre le plan du site dans le pied de page (cf. Un plan du site dans votre pied de page). Et c’est un article publié sur Web Designer Wall qui me fait aborder le sujet à nouveau : Modern Sitemap and Footer.

L’auteur liste ainsi les avantages de mettre le plan du site dans le footer :

  • Cela permet d’économiser un clic pour les utilisateurs et d’autoriser les sauts de section ;
  • Cela donne plus d’espace à la promotion interne (pour mettre en valeur des fonctions ou contenus clés) ;
  • Cela réchauffe le pied de page.

Un certain nombre d’exemples sont cités dont celui de Mozilla :

footer_mozilla

Mention spéciale au « site à Barak » (WhiteHouse.gov) qui cumule à la fois un menu de navigation surdimensionné et un plan du site en pied de page.

7 réflexions sur “Soignez vos extrémités (menu et pied de page)

  1. effectivement, les footer peuvent avoir plusieurs utilités : aider le réf nat (même si les liens présents à l’intérieur tendent à avoir moins de « puissance » et guider/retenir l’internaute.

    Donc il est essentiel d’essayer d’allier les deux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s