Toujours moins de boutons et menus pour les futurs navigateurs

Aviez-vous remarqué ces dernières années la tendance des navigateurs à épurer de plus en plus leur interface ? Tout à commencer en octobre 2007 avec le lancement d’Internet Explorer 7 qui le premier a eu l’idée de ne pas afficher la barre de menu et concentrer ainsi les fonctions essentielles dans des menus déroulants de la barre d’onglets :

IE7

 

Une astuces très appréciable pour gagner une ligne et donc afficher 20 à 25 pixels en plus. Le menu était toujours accessible en pressant une touche de fonction.

Puis il y a eu Google Chrome qui a poussé encore plus loin en supprimant complètement la barre de menu, remplacée par deux menus déroulants positionnés dans la barre d’adresse :

Chrome

 

Ils ont également généralisé la page de démarrage avec les vignettes des derniers sites visités (il me semble que Opera est à l’origine de cette idée). La dernière version Mac de Chrome permet de modifier l’affichage de cette page :

 

ChromeMac

Il y a également eu un gros effort de fait sur Firefox pour donner plus d’importance à la barre d’adresse et transférer ainsi quelques fonctions de recherche (A Little Something Awesome about Firefox 3) et même des expérimentations autour d’une barre d’onglets latérale (The Future of Firefox: No Tabs) :

 

FirefoxNoTabs

La logique de ces travaux est simple : avec l’évolution du parc informatique, il y a maintenant plus de place en largeur qu’en hauteur (écrans au format 16/10). Vous noterez au passage les différentes possibilités de mise en page de cette mosaïque avec les boutons sur la partie supérieure droite de l’écran ainsi que les filtres de couleur.

Et puisque l’on parle de Firefox, la future version 3.7 pousse encore plus loin la logique d’épuration avec une interface proche de celle de Chrome et de son menu « Tools » dans la barre d’adresse : First Look: Firefox 3.7’s New Design.

Firefox3.7

 

Vous apprécierez au passage l’effet de relief des boutons ainsi que la relocalisation du menu « Pages« .

Autre expérimentation avec Opera 10 qui propose une barre d’onglets extensible permettant d’avoir des vignettes des pages :

Opera10

 

Mais ce qui me semble le plus intéressant dans cette évolution c’est l’utilisation de principes d’interface floue pour présenter des fonctionnalités en contexte. Ce principe est ainsi utilisé sur IE 8 avec les Accelerators :

 

IE8_accelerators

On le retrouve également dans le très ambitieux Ubiquity de Mozilla Labs qui permet de saisir des commandes complexes comme par exemple « Email this to [Fred] » ou « twit [message] to [Fred] and [Chris] » (15 Ubiquity Commands to Enhance Your Web Experience) :

Mozilla_Ubiquity

 

Et pour finir signalons les commandes par mouvements de la souris (Mouse Gestures) disponibles sur Opera :

Opera_Gestures

 

Où tout ceci nous mène-t-il ? Vers des navigateurs plus puissant mais à l’apparence plus simple. C’est donc le principe de la simplexité qui est ici mis en oeuvre (simplicité apparente de l’interface pour une complexité induite). L’objectif étant de proposer des interfaces à « géométrie variable » : très simples d’usage pour un débutant mais également très puissantes pour les utilisateurs avancés.

Il y a également une autre raison pour cette course à l’épuration des interfaces : moins de place occupée par les boutons et menus = plus de place pour les bannières. Oui je sais, c’est très certainement mon côté paranoïaque qui s’exprime ici mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a un truc louche là-dessus, non ?

3 commentaires sur “Toujours moins de boutons et menus pour les futurs navigateurs

  1. « moins de place occupée par les boutons et menus = plus de place pour les bannières » ?
    J’aurais adouci un peu en disant « Moins de place pour le contenant = plus de place pour le contenu ».
    Je m’efforce avec différents plugins de Firefox de réduire au maximum l’espace utilisé par l’interface en gardant accès aux fonctions essentielles.
    Une petite remarque concernant chrome : Ils ont poussé l’idée jusqu’à mettre les onglets dans la barre de titre de la fenêtre quand cette dernière est maximisée ce qui est à mon goût une bonne façon de récupérer un espace qui était inutilisé. Je ne sais pas si c’est vrai sur tous les systèmes. En tout cas, c’est le cas avec Vista. Exemple ici : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/ba/Google_Chrome_maximized_windows_XP.PNG

  2. Il me semble que les Mozilla et Apple de ce monde se fichent éperdument de la place octroyées aux bannirèse… attention à ne pas en déduire des cause et conséquences hasardeuses.

    Le vrai problème dans le cas d’IE et Firefox c’est l’ajout de barres en tout genre (MSN barre, Yahoo barre, google barre, extensions, etc), dans ce cas il est important de minimiser au plus les barres de menus déjà intégrées aux navigateurs afin de maximiser au mieux le contenu comme il est précisé ci-dessus (peu importe qu’il soit publicitaire ou non).

  3. Excellent je ne connaissais pas la navigation avec la souris, c’est une très bonne expérience.

    D’après vous est il envisageable d’utiliser ce genre de navigation pour un site internet : par exemple pour avancer dans une pagination etc…. ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s