MIX 2010 – Jour 3

Troisième et dernier jour pour mon séjour à Las Vegas à l’occasion de la conférence MIX.

Building Multiplayer Games in Silverlight 4

Une session allégée qui devait présenter une étude de cas concrète de développement de jeux multijoueurs avec Silverlight mais qui doit se contenter de dire des généralités sur le développement de jeux avec Silverlight pour des raisons de confidentialité car le jeu en question n’est pas encore lancé :

  • Silverlight 4 cible 3 platefomes (PC, Xbox, Windows Phone) et peut s’appuyer sur différentes architectures (Xbox Live, Windows Azure) ;
  • Près de 70% des joueurs de social gaming sont en dehors des USA (principalement en Corée du Sud) ;
  • Le marché des causal games grossit de 20% par an en moyenne ;
  • Farmville, LA star des social games avec 60 millions de joueurs, a été développé en 5 semaines, l’éditeur (Zynga) vient de lancer un nouveau jeu de Social Poker (Poker Blitz) qui a l’ambition de faire encore mieux ;
  • Emergence d’une nouvelle catégorie d’éditeurs de causal / social games qui incubent des développeurs indépendants et se rémunèrent en pourcentage des revenus ;
  • Le marché est toujours en attente des Facebook Credits pour simplifier la monétisation ;
  • La performance est une préoccupation clé dans le développement de jeux en ligne, d’autant plus quand ils sont multijoueurs car le lag détruit le gameplay ;
  • Plusieurs outils seront disponibles dans Visual Studio 2010 pour faciliter / accélérer le développement de jeux ;
  • L’accélération matérielle dans Silverlight va permettre d’améliorer grandement la sophistication graphique des jeux ;
  • Visual Studio n’est pas spécialement conçu pour faire des micro-tests / ajustements (« spiking« ) mais il est possible de biaiser pour en faire quand même ;
  • Les hackers sont très actifs sur les social games (packet sniffing & injection…) car il y a de l’argent en jeu (au travers des objets virtuels et boosters) ;
  • Silversprite permet d’exploiter les librairies de XNA dans Silverlight 4 ;
  • Le mode out of browser de Silverlight est très intéressant pour valoriser les jeux en ligne (et les faire passer pour des jeux desktop).

J’ai comme l’impression que le speaker nous aurait bien présenter des choses surprenantes s’il en avait eu le droit. Mon intuition me dit que Microsoft va bientôt se positionner en force sur les environnements de développement de jeux (avec le couple Visual Studio / SL). Plus d’infos sur gskinner.com/blog.

HTML5: Cross-Browser Best Practices

J’ai commencé par un workshop sur HTML5 et je termine par un session sur HTML5 avec Tony Ross (le chef de projet IE9) à propos de la gestion de la compatibilité entre les navigateurs :

  • Il commence avec l’exemple de border-radius qui est implémenté différemment sur Firefox et Chrome (et préfèrent leur sémantique : -moz-border-radius et -webkit-border-radius) ;
  • Nous sommes passé d’un code orienté navigateur (avec une gestion conditionnelle pour les navigateurs à la traine) d’un code orienté fonctionnalités (avec une gestion conditionnelle pour le support ou non d’une balise / propriété) ;
  • Il recommande également la détection de comportement (« behavior detection« ) qui permet de tester la capacité du navigateur et de proposer une solution de contournement au cas où ;
  • L’intérêt de ces détections est de ne pas avoir à modifier le code lorsqu’une nouvelle version du navigateur est disponible et corrige des bugs ou des faiblesses d’implémentations (de type « if IE » qui force la prise en compte d’une feuille de style IE6 alors qu’IE9 a fait de très gros progrès);
  • Utiliser les techniques de détection (fonctionnalités et comportements) permet de réduire le coût de maintenance du code HTML ;
  • Très nombreuses références à jQuery qui semble être le nouveau couteau Suisse d’IE (rappelons que Microsoft est maintenant un des contributeurs majeurs à jQuery).

Les conseils de cette sessions étaient plein de bons sens, mais je pense que les équipes derrière Internet Explorer marchent tout de même sur des oeufs quand il est question de compatibilité avec les standards et de coût de maintenance du code HTML (IE 6 est la hantise des intégrateurs HTML). Bref, qu’ils reconnaissent leurs erreurs est une bonne chose mais il ne faudrait pas qu’ils se mettent à donner des leçons aux autres éditeurs de navigateur sous prétexte qu’IE9 est (soi-disant) le seul à correctement supporter la propriété border-radius.

À suivre…

2 commentaires sur “MIX 2010 – Jour 3

  1. Surtout que tant que CSS3 n’est pas en version final, la recommandation du W3C est justement d’utiliser les préfixes et non le nom final de la propriété…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s