10 comportements-types à surveiller

Le site Webcredible nous propose ce mois-ci un très bon article résumant 10 comportements-types constatés lors de sessions de test : 10 unexpected online user behaviours to look out for. Ces comportements sont bien connus mais c’est toujours une bonne chose de les résumer pour ne pas les oublier dans vos travaux quotidiens de conception :

  • Aveuglement dû aux bannières. Depuis plus de 10 ans que le web existe et que les utilisateurs se font matraquer les yeux de bannières qui bougent et qui flashent, ces derniers ont développés un mécanisme inconscient de protection contre ces agressions visuelles. Surnommé « banner blindness« , ce phénomène se traduit ainsi : La partie inconsciente du cerveau des utilisateurs leur masque les éléments assimilés à de la pollution visuelle (tout ce qui bouge en haut de page) pour diminuer la charge cognitive. Conséquence : Les éléments de la page avec un traitement graphique trop lourd (animation, beaucoup de couleur dans un petit espace…) sont tout simplement ignorés, et les utilisateurs n’en ont pas forcément conscience.
  • Vision tunnel.  Plus vous demandez à un utilisateur d’effectuer une tâche complexe et plus il va concentrer son attention et réduire son champ de vision. Conséquence : Les éléments en périphérie de page ne sont pas vus.
  • Esquive de la page d’accueil. Après quelques années de pratique, les utilisateurs savent qu’ils ne trouveront pas ce qu’ils cherchent sur la page d’accueil car le contenu utile ou les fonctionnalités sont dans les pages intérieures. Conséquence : Ils cherchent à quitter au plus vite cette page d’accueil pour explorer les pages intérieures.
  • Manque de patiente. Personne n’aime être assis devant un écran et être dans une situation d’échec. Conséquence : Si les utilisateurs de votre site ne trouvent pas rapidement ce qu’ils cherchent, ils vont avoir tendance à le chercher ailleurs sans persévérer.
  • Recours excessif au défilement (ou au clic). Contrairement à ce que vous pouvez penser, cliquer ou scroller n’est pas un problème pour els utilisateurs, pire : Ils en abusent. J’ai déjà à de nombreuses reprises pu observer des utilisateurs en panique qui se mettent à faire défiler la page dans tous les sens ou à cliquer n’importe où dans l’espoir de se sortir d’une situation de détresse. Conséquence : S’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent, les utilisateurs s’énervent et passent en mode « panique ».
  • Survol des contenus avec déficit d’attention. En arrivant sur une page qu’ils ne connaissent pas, les utilisateurs commencent par la parcourir de façon chaotique sans réellement s’attarder sur un élément précis. Conséquence : Ils survolent la page et interprètent les bribes d’informations que leurs yeux ont réussis à accrocher.
  • La force de l’habitude. Internet est encore un média jeune et intimidant pour bon nombre d’utilisateurs qui progressent à tâtons. Une fois qu’ils se sentent à l’aise dans une tâche (consulter son compte en banque, publier des photos…) ils n’apprécient pas du tout devoir recommencer. Conséquence : Les changements trop importants sur un site peuvent générer beaucoup de frustrations.

Voilà l’essentiel des comportements-types que l’on peut retrouver sur la majorité des internautes. Une fois que vous les avez en tête, il suffit de les intégrer comme des contraintes dans vos travaux de conception :

  • Pas trop de trucs qui bougent à l’écran (vous ne pouvez attirer l’attention qu’une seule fois) ;
  • Rapprocher visuellement ou géographiquement les éléments qui ont un rapport entre eux ;
  • Evitez une trop forte densité de l’information en injectant du blanc et des zones de respiration (quitte à allonger vos pages en hauteur) ;
  • Optimiser votre système de navigation (en testant différents cas d’usage de flux de navigation) ;
  • Procéder petites évolutions régulières plutôt que par versions majeures (un site web n’est pas une application informatique).

Si vous avez relevé d’autres comportements-types ou avez d’autres conseils génériques, n’hésitez pas à les déposer en commentaire.

3 commentaires sur “10 comportements-types à surveiller

  1. Pour l’esquive de la page d’accueil : Je mets un petit bémol :
    – La page d’accueil reste très importante et reste une page d’atterrissage. Son rôle est de diriger l’internaute vers la suite du (des) parcours que nous aurons élaboré dans le site.
    – Ainsi la page d’accueil doit, tout en respectant une hiérarchisation d’information, mettre en avant :
    > Les différents portes d’accès suivant les profils et parcours.
    > Des zones d’informations « rapides » (actus, zoom sur…)
    – Par conséquent, elle reste très importante. C’est pour cette raison, qu’il ne faut la négliger même s’il on pense que les internautes ne la regardent pas.
    – Par contre, je suis d’accord sur le fait qu’ils ne restent pas longtemps dessus et qu’ils partent rapidement. Mais on doit les aider à partir rapidement grâce à ces différentes « portes » qui amènent vers le reste du site. Il faut également éviter de multiplier ces portes et pavés d’informations sur le home; afin que l’internaute n’ait pas à réfléchir trop longtemps avant de cliquer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s