Offensive de Microsoft sur Silverlight et HTML5

La semaine dernière a été marquée par un évènement important pour Microsoft : la sorite de la beta d’Internet Explorer 9. Ne vous y trompez pas, IE9 n’a pas pour ambition de concurrencer Chrome, Firefox ou Opera. Pour résumer unen longue histoire, disons qu’IE concoure dans sa propre catégorie où il n’a pas de réel concurrence. Cette nouvelle version est un évènement important car elle marque la volonté de Microsoft de réduire son écart par rapport aux autres navigateurs et notamment vis-à-vis des performances et du support d’HTML5 et cie. Quoi que vous puissiez lire sur tel ou tel blog, IE est encore le navigateur le plus utilisé et quand Microsoft sort une nouvelle version, il arrête implicitement le support d’une ancienne version. La sortie officielle d’IE 9 aurait dû signer l’arrêt de mort d’IE 6 mais visiblement Microsoft va continuer à le maintenir jusqu’en 2014. Une tuile pour les développeurs qui vont devoir assumer la rétro-compatibilité (comptez 30% de code en plus pour assurer la rétro-compatibilité IE6).

Bref, tout ça pour vous dire que cette neuvième version a été l’occasion pour Microsoft de revenir sur le devant de la scène avec un showroom pour présenter les capacités d’IE 9 (Test Drive, sur le même modèle que Chrome Expriments) mais également des choses plus expérimentales comme le très surprenant Never Mind the Bullets. Il s’agit d’un site expérimental qui raconte une histoire de Far West (avec cow-bays, whisky et duel au pistolet) sous forme de bande dessinée en ligne. L’histoire est divisée en chapitres et vous la lisez en déplaçant votre souris de gauche à droite.

NeverMindTheBullets

La narration se fait de façon fluide (grâce à la technique du « parallax« ) avec moult effets réalisés à l’aide d’HMLT5 et CSS3 (Font faceSVG background, mise en page avec Header et Section, accélération JavaScript, CSS3 Multi-background…). Ce minisite est bien évidement consultable avec d’autres navigateurs, mais je trouve cette initiative particulièrement réussie, d’autant plus qu’elle a été réalisée par une agence française (Steaw Web Design) ! L’idée derrière ce minisite n’est pas tant d’épater la galerie que de rassurer la communauté des développeurs quant aux ambitions de Microsoft pour avec de gros investissements à la clé pour faire évoluer plus rapidement le moteur de rendu. (via Tapahont)

Autre évènement : la sortie chez Bigpoint (éditeur de nombreux MMO comme RuneScape ou DarkOrbit) de WarStory, un jeu massivement multijoueur réalisé avec Silverlight : Bigpoint Launches Silverlight-Powered MMO Warstory. Dans ce jeu de stratégie en temps réel, qui ne nécessite pas d’installation, vous affrontez d’autres joueurs dans cette reconstitution de la Seconde Guerre mondiale.

WARSTORY

Ce nouveau jeu ne va pas révolutionner le marché, mais c’est une étape importante de la reconnaissance de Silverlight comme plateforme de Rich Internet Games (largement dominé par Flash et Unity3D), surtout chez un éditeur qui touche plus de 140 millions de joueurs. D’après le CEO de Bigpoint, d’autres titres exploitant Silverlight sortiront dans le courant de l’année 2011.

11 réflexions sur “Offensive de Microsoft sur Silverlight et HTML5

  1. « IE9 n’a pas pour ambition de concurrencer Chrome, Firefox ou Opera. Pour résumer unen longue histoire, disons qu’IE concoure dans sa propre catégorie où il n’a pas de réel concurrence. »

    Firefox surtout, puis Chrome, Opera, Safari etc. sont une réelle concurrence. IE n’est absolument pas dans sa propre catégorie, c’est un produit qui a vu ses challengers devenir de vrais dangers, et IE8 puis 9 sont vraiment fait pour se BATTRE avec ses concurrent. Cette phrase est juste fausse à 100%.

    « Quoi que vous puissiez lire sur tel ou tel blog, IE est encore le navigateur le plus utilisé »

    Encore faux : de plus en plus, sur les sites publiant les stats navigateurs, IE est le DEUXIÈME navigateur ; dans beaucoup de pays de l’est par exemple, Firefox est passé au dessus de IE. Ce n’est plus un fait et c’est de moins en moins une vérité, IE perd de mois en mois, FFox / Safari et Chrome gagnent de mois en mois « quoi qu’on puisse lire sur tel ou tel blog » …

     » La sortie officielle d’IE 9 signe donc l’arrêt de mort d’IE 6 qui est la hantise des développeurs »

    Et encore faux ! Le support de IE6 est assuré jusqu’en 2014, ce qui est une véritable hérésie (Microsoft eux-même avoue qu’ils ne le font que sous la pression de DSI). C’est un véritable défaut pour IE justement. La ou tous les autres navigateurs font profiter l’ensemble de leur utilisateurs des mises à jour, pour Microsoft, il va y avoir bientôt 4 versions sur le marché (6,7,8,9), dont aucune n’est compatible avec l’autre.

    Ce premier paragraphe fait mal aux yeux :)
    Heureusement, la suite est intéressante et tient la route.

    J'aime

  2. @ Julien > Il y a le discours officiel et celui tenu par les équipes de développement du produit. Oui IE 9 est en compétition avec les autres navigateurs, mais non il ne boxe pas dans la même catégorie car il doit prendre en compte l’héritage des anciennes versions.

    A ce sujet je pensais qu’ils avaient annoncé l’arrêt du support d’IE 6, je corrige l’article.

    Concernant les stats, c’est la même histoire que le verre à moitié vide ou à moitié plein (c’est une question de point de vue). Toujours est-il que ne pas prévoir une compatibilité IE6 est encore une phobie bien réelle chez la quasi-totalité de mes clients (« de nombreux utilisateurs sur leur lieu de travail n’ont pas le choix que d’utiliser IE6 »).

    J'aime

  3. On est bien d’accord sur ce point, spécialement dans les grosses boites (L’Oreal, Danone, LVMH, pour ne citer qu’eux, et d’expérience). Non pas qu’ils soient attachés à leur IE6, c’est plus un soucis de DSI cinquantenaire et devenus incompétents car effrayés du changement, alors « tant que ça marche, on touche pas ».

    Je rebondissais surtout en fait sur le coté « IE9 n’a pas pour ambition de concurrencer Chrome, Firefox ou Opera. »
    C’est justement IMHO, THE but d’IE9, d’être un Firefox/Chrome killer, et c’est une vraie rupture :
    Jusque là les autres navigateurs voulaient s’imposer en alternative à IE, jusqu’à arriver à un point où TOUS étaient supérieurs en tout points (sauf sur les stats).

    IE9 est donc ENTIÈREMENT revu et conçu POUR concurrencer les navigateurs que l’on appelait avant « alternatifs ».

    IMHO, encore.

    J'aime

  4. pour ie6, il ne faut pas voir uniquement le DSI réfractaire au changement, parfois c’est un problème d’architecture des applis internes qui adhèrent totalement à ie6 … on a alors le choix entre conserver ie6 et ajouter un autre navigateur (mais alors comment retouver ses petits ?), ou alors refaire l’intranet pour qu’il devienne compatible avec les autres navigateurs récents ….
    Ah, l’héritage est parfois lourd à porter

    J'aime

  5. Le pb des applis internes a la même source : Des DSI vieillissant et incompétents.
    Si une appli ne fonctionne que sous IE6 :
    – Elle n’est pas adaptée (trop vieille)
    – Elle n’est pas bien conçue
    – Elle force à utiliser un navigateur qui est une menace pour la sécurité de l’entreprise.

    Dans de tels cas, il est urgent et impératif de faire refaire ces applis/intranet. Les laisser en l’état est une faute professionnelle

    J'aime

  6. > Dans de tels cas, il est urgent et impératif de faire refaire ces applis/intranet. Les laisser en l’état est une faute professionnelle

    @Julien : Je ne sais pas si tu as cotoyé de nombreuses DSI et services informatiques de grandes entreprises, mais les choses sont loin d’être aussi simples. Sinon ces questions auraient été traitées depuis belle lurette.

    Sachant que en effet, certaines applications en mode web développées soit en interne soit par des presta externes sont liées à des versions très précises de IE6 : c’est un fait, leur réécriture ou disons plus exactement leur remplacement est souvent plannifié mais n’est pas prioritaire. Donc en effet, par défaut l’option généralement retenue est le fameux « if it works, don’t fix it » et du coup on ne touche surtout pas à IE6.

    Côté Microsoft, nous proposons toutes les solutions techniques pour faire de la virtualisation d’applications sur un même poste de travail : typiquement App-V permet d’exécuter certaines applications Web dans un IE6 virtualisé pour des questions de compat, alors que les autres apps s’exécutent par exemple sur le IE8 natif du poste.

    Les solutions existent, c’est toujours une question de priorité et de coût. Nothing new…

    J'aime

  7. Oui, j’ai côtoyé de nombreuses DSI, notamment dans des grands groupes.

    IE6 est devenu un vrai problème de sécurité et même de rentabilité ; mettre tout en oeuvre pour le remplacer EST une priorité.

    Amy Barzdukas elle même à déclaré qu’IE6 commençait à entacher la réputation de Micosoft et qu’ils assuraient le support que par diplomatie envers les D.S.I.

    Personnellement, à chaque fois qu’IE6 à été évoqué avec des D.S.I. (j’étais D.T. dans une agence Web, donc plus pour des sites corporate) le seul argument que l’on m’opposait était du « Ça marche comme ça, on y touche pas ».

    J’ai vu M$ convaincre des tonnes de D.S.I. à adopter des technologies .Net avec une force commerciale impressionnante (mis à disposition de consultant en interne, etc.), la même chose doit être possible avec IE !

    J'aime

  8. C’est bien beau tout ça, mais mon humble processeur crie toujours au secours que ce soit pour la BD interactive, ou pour le jeux en Silverlight (qui ne dépasse pas les 5 img/s). Bref, étant sur un macbook de dernière génération je commence à me demander si l’interactivité poussé ne dois pas se faire exclusivement en dehors du web, la ou on aurait accès au API native de l’OS. Car pour l’instant je trouve Flash mal optimisé, et trop gourmand, silverlight -> pas de lissage des polices, même reproche que pour Flash avec le look Windowsien et les 5 fps de moyenne en plus. Le html5 c’est bien jolie tant qu’on ne cherche pas à en faire trop -> comme un jeu, ou une animation en full screen. Seul le SVG me laisse optimiste (raphaeljs qui m’a impressionné). Sinon je crois bien que Steeve (Jobs) m’a corrompus : web = html, jeux = api natives

    J'aime

  9. @Julien CROUZET

    Les DSI bedonnants et cinquantenaires n’ont qu’à bien se tenir ; vous arrivez !
    Mais dites vous bien qu’un jour, vous aussi vous aurez cinquante ans et la sagesse qui va avec.
    Oui ; on ne change pas une application qui marche bien, même si elle tourne sous IE6. La technique n’est pas tout jeune homme, il y a un petit détail qui fait toute la différence : Le budget.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s