Un exemple réussi de monétisation avec Virtuafoot Manager

Connaissez-vous le jeu de foot Virtuafoot Manager ? Il s’agit d’un jeu de gestion d’équipe de foot qui existe depuis maintenant 5 ans. Trois particularités me poussent à en parler sur ce blog : C’est un jeu franco-français (cocorico !), qui connait un très beau succès et qui a mis en place une stratégie de monétisation diversifiée tout à fait intéressante.

virtuafoot_tactique

Ce jeu existe donc depuis 5 ans, soit avant l’apparition de Facebook en France. Il a su conquérir près de 350.000 joueurs avec un noyau dur de 30.000 joueurs actifs. Conçu à la base comme un casual game indépendant, Virtuafoot Manager est maintenant parfaitement intégré à Facebook. Selon l’auteur (Aymeric Le Corre) , l’intégration avec Facebook a permis de convertir quelques milliers de joueurs supplémentaires, mais l’impact reste négligeable. Par contre, s’il devait créer un nouveau jeu en ligne, il n’hésiterais pas une seconde à l’héberger sur Facebook car les leviers de viralisation / fidélisation y sont très puissants (le jeu ayant été conçu il y a plus de 5 ans, son gameplay n’intègre pas les mêmes astuces « sociales » comme le proposent les productions de Zynga par exemple).

Le modèle économique reposait sur des bannières publicitaires jusqu’en 2009, date à laquelle l’auteur a décidé d’en confier la monétisation à un acteur spécialisé (Sublime Média) qui l’a aidé à entièrement revoir le modèle économique, la décision majeure étant de basculer en freemium. Le résultat est très convaincant et mélange toutes les techniques de monétisation existante. Malgré quelques protestations venant du noyau dur des joueurs qui craignaient une altération du gameplay, ce changement de modèle c’est effectué sans accrocs et permet maintenant de diversifier les sources de revenus :

virtuafoot_sources

Le modèle économique de Virtuafoot Manager intègre donc les sources de revenus suivantes :

  • Vente d’emplacements publicitaires (bannières et autres encarts)Virtuafoot_Bannieres
  • Possibilité d’habiller le site aux couleurs d’un annonceur (ici le jeu FIFA10) ;Virtuafoot_Fifa
  • L’abonnement à l’une des trois formules (Classique, Premium, Gold) ;
  • La vente d’items virtuels à l’aide d’une monnaie virtuelle ;
  • Le placement de produits (chaussures, ballons…) ou de contrat de sponsoring virtuel pour les annonceurs ;Virtuafoot_sponsor
  • La possibilité pour les clubs d’être présents de façon officielle dans le jeu (à ce jour les équipes de l’OM, du LOSC et de Lens sont représentées) ;
  • L’organisation d’évènements à l’accès payant (comme par exemple la Coupe de France Virtuelle qui vent de s’achever et qui a été réalisée avec le soutien de la FFF).

Comme vous pouvez le constater, les leviers de monétisation sont nombreux et permettent de diversifier les sources de revenus (sans pour autant dénaturer le gameplay). L’éditeur du jeu précise qu’il y a 9% de joueurs payants (pour un taux d’abonnement de 1,6%). Des statistiques tout à fait dans la moyenne de la profession, mais qui montrent l’intérêt de ne pas tout reposer sur l’abonnement ou le display. Lors d’une discussion téléphonique avec l’éditeur, ce dernier m’a précisé que les négociations en direct avec les marques ou les annonceurs sont assez complexes et prennent beaucoup de temps. Il a préféré s’adresser à des intermédiaires comme See U In.

Voici donc une belle réussite pour ce jeu sans prétention qui démontre tout de même la viabilité d’une stratégie de revenus diversifiée. L’éditeur continuera de faire évoluer le jeu pour apporter plus de sophistication dans le gameplay (afin de contenter les joueurs réguliers) sans toutefois complexifier la prise en main (pour ne pas rebuter les nouveaux).

Merci à Aymeric, Romain et Jérémie pour leur disponibilité, ainsi que les infos et chiffres qu’ils ont accepté de partager.

14 réflexions sur “Un exemple réussi de monétisation avec Virtuafoot Manager

  1. En tant que créateur de jeu et da surtout, le seul truc que je peux dire de ce jeu c’est que les designs sont incroyablement moches !
    Avec autant de revenus laisser un Character-design aussi laid c’est se foutre de la gueule de joueurs. Performances ou pas, ce jeu est aussi laid que les plus laids jeux d’élevages low cost php qu’on trouve sur le net !

    J'aime

  2. J’ai envie de te répondre mouffles ….
    Les graphismes ne sont certes pas dignes d’un fifa ou d’autres jeu présents sur le net…
    Mais qu’est-ce qui est le plus important ? Les graphismes ou alors le contenu du jeu ?

    J’ai éssayé beaucoup de jeu de management en ligne, certains avaient des graphismes beaucoup mieux mais le contenu était … à ch**** ^^

    Franchement, le graphisme n’est pas le plus important dans un jeu, il sert à attirer certes, mais lorsque l’on est plongé dans le jeu, ce sont plus les différentes fonctionnalités qui nous interessent plutot que l’ésthétique ;)

    Sur ce, bonne journée ;)
    Nicotkt, modérateur du forum virtuafoot.

    J'aime

  3. Je ne compare pas ce jeu à Fifa ou autre jeu de ce type réaliste, je pense que vous confondez mon discours avec ceux des hardcore gamers fans de Halo ou CoD, ce que je dit n’a rien à voir.
    Je ne parle pas non plus de gameplay, un beau projet c’est un projet bien réalisé de A à Z avec des partis pris et des choix assumés. Locoroco, patapon, ou plus proche d’internet minecraft, les prods yamago, nitrome avec chisel et plein d’autres, castle crasher, meat boy. Toutes ces prods sont de beaux projets, avec des gameplays irréprochables et un parti pris graphique franc et bien mené, pas compliqué, pas réaliste, mais bien mené et de vrai choix graphique ou de da. Avoir un bon gameplay n’empêche pas d’avoir un parti pris graphique, et inversement.

    Donc ici le parti pris du jeu c’est de représenter les joueurs en cartoon, très bien, alors pourquoi ne pas embaucher un/une vrai da/artiste pour faire le charadesign et y développer quelquechose de cartoon et de réussi. Ca ne coûterai même pas cher, il faut juste faire des choix graphiques…

    Car là on a un truc cartoon incroyablement moche comme on en fait plus depuis 10 ans, objectivement c’est même pas à la hauteur de farmville qui est graphiquement mainstream et bien pauvre ! Ca n’est pas une question de goût, ce charadesign est faible et sans aucun parti pris stylistique.
    Que le jeu soit bien en dehors de ça, c’est très bien, mais ça n’en fait pas un projet réussi justement à cause de son manque cruel d’identité visuelle et de parti pris graphique.

    J'aime

  4. Je suis joueur depuis 1 an et je dois dire que ce jeu deviens vraiment lassant avec des regles de plus en plus debiles et surtout avec une communication inexistante du MDJ.
    MDJ qui d’ailleurs ressemble plus a un dictateur que autre chose.

    J'aime

  5. @ Moufles

    Tu sembles t’y connaître énormément en design, peut être es-tu toi même ‘DA’ (je suppose, directeur artistique, désolé de ne pas tous partager ton jargon). Nous les joueurs, et notamment le ‘noyau dur’ dont parle l’article, quand tu nous parles du design, puis ensuite de charadesing (c’est tellement plus « fun » les contractions de mots, surtout quand ils sont anglais…), on ne comprend que de manière très périphérique le caractère fondamental que tu places dans la représentation des personnages. En fait, ta pensée est grandement éclaircie par ton deuxième message.
    Tu critiques bien moins l’environnement (les contours des fenêtres et des rubriques, les boutons liens etc… choses qui pour nous sont le quotidien de VF) que les « cartoons ». Car ces cartoons, les joueurs que nous sommes n’y prêtent pas vraiment attention, ou seulement pour se moquer d’eux.

    Tu considères qu’il y a un parti pris, qui serait de représenter les joueurs avec des dessins plus ou moins réalistes. Mais c’est totalement faux, le parti pris de VF c’est de JOUER, de GERER, et la représentation de personnage n’est arrivée que TRES tard, dans une optique uniquement financière (pousser de très jeunes joueurs à dépenser des sous qui ne leur appartiennent pas à l’aide de leur portable). Le parti pris de VF c’était un jeu de gestion sans aucune fioriture comme ces représentations qui attirent ton œil (forcément expert) sur ce qui est pour nous un détail presque insignifiant. C’est ce qui me fait d’ailleurs douter que tu aies déjà joué -plus d’un quart d’heure j’entends- à VF.

    Ce que Nikotkt a tenté de te faire comprendre c’est que nous appelons design, c’est la présentation de l’écran tactique, celui du contrôle des matches, les statistiques et les notes des joueurs, les diagrammes d’évolution et les entrainements. Pour nous s’il y a un design, il est là. Mais ce n’est pas compréhensible pour un regard extérieur qui s’attacherait surtout à ce qui prend de la place sur les trois images qui illustraient cet article.
    Je me retiens de dire que cet oeil extérieur (et expert!) n’est pas le mieux placé pour savoir ce qui est digne ou pas de nous les joueurs, comme rendu graphique.

    J'aime

  6. @ Moufle : j’ai lu ton commentaire et je t’ai d’abord trouvé dur… ensuite je me suis dit que peut-être dans le fond tu étais très exigeant parce que tu avais un vrai talent de graphiste ou avait su t’entourer des meilleurs…
    Et là, j’ai cliqué sur le lien pointant vers ton site et ça ma laisser sans voix ^^
    Ça a enlevé toute crédibilité à ta remarque …

    J'aime

  7. Oh ? Mes jeux ?

    Bon exemple justement, et si tu ne le perçois pas, je pense comprendre pourquoi tu ne comprend pas de quoi je parle à chaque fois.
    Car sinon tu remarquerai justement que la direction artistique des jeux que je produit, est propre et bien finie. Que les Charas design sont originaux, bien réalisés, et qu’ils disposent d’une véritable direction artistique, ainsi que d’une véritable identité, tout en restant simples.

    Ca fait plusieurs posts dans lesquels j’insiste, je ne parle pas de réalisme, de petite lumières bien glossy ou autres, mais bien de parti pris graphiques, en matière de style, et de réalisation.

    Et je crois que justement en matière de partis pris, mes réalisation sont irréprochables, elles y vont à fond. ;)

    J'aime

  8. ah et Rick, « Tu considères qu’il y a un parti pris, qui serait de représenter les joueurs avec des dessins plus ou moins réalistes. » Justement je parle pas de réalisme, si on choisi de faire du cartoon, on peut le faire bien, et aller à fond dans son style graphique ! Car clairement pour moi le style graphique des avatars des joueurs ici, est moche et baclé, ça se sent qu’ils ont fait travailler un débutant ou quelqu’un de pas bon. A titre indicatif celui des mii est bien plus réussi, et il est pourtant simplissime lui aussi.

    Les joueurs y font attention, sinon Pokemon n’aurait pas eu le succés qu’il a eu ;)

    J'aime

  9. Et ok, je comprend mieux quand tu explique ça : « Tu considères qu’il y a un parti pris, qui serait de représenter les joueurs avec des dessins plus ou moins réalistes. Mais c’est totalement faux, le parti pris de VF c’est de JOUER, de GERER, et la représentation de personnage n’est arrivée que TRES tard, dans une optique uniquement financière (pousser de très jeunes joueurs à dépenser des sous qui ne leur appartiennent pas à l’aide de leur portable). Le parti pris de VF c’était un jeu de gestion sans aucune fioriture »

    Alors je peux dire que ça se voit, et que cette parti à été baclée.

    J'aime

  10. J’ai été joueur de Virtuafoot durant quelques années, Administrateur sous les ordres d’Aymeric et aussi en premier lieu le premier responsable marketing de ce jeu.
    J’ai vu en premier lieu l’immense potentiel que générait ce jeu en ligne. à l’époque j’étais étudiant en marketing, j’avais proposé mes services à Aymeric qui a été d’accord pour qu’on s’entende. Malheureusement à l’époque nous avions bloqué sur le fait que je n’avais pas beaucoup de temps (pas assez), l’expérience manquait un peu et les fonds propre de Virtuafoot étaient quasiment nuls puisque c’était Aymeric de sa poche qui finançait. Donc forcement mes propositions (si pauvres étaient-elles) ne convenait pas forcement à Aymeric et aux finances.
    Maintenant le Store j’étais contre en tant que joueur mais avec une vision marketing et économique c’était plus que justifié vu l’investissement de son Créateur et de l’évolution économique du marché des jeux sur le web.

    En quelques mots je peux résumer VF pour moi : inoubliable, addictif (clairement :-) ), passionnant, instructif.

    François

    J'aime

  11. Virtuafoot aurait pu etre un tres bon jeu de simulation mais depuis un bon moment c’est devenu un gros n’importe quoi: bug a repetition, regles toujours aussi tordues, staff d’une nullité affligeante et a la botte du MDJ qui est abonné absent que autre chose que son jeu.
    Pour confirmer ce que je dis, il n’y a qu’a voir le nombre inscrit sur le site qui de mois en mois baissent en fleche.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s