Découvrez (et oubliez) le nouveau site de Dior

Après la semaine réglementaire de teasing, le nouveau site de Dior est enfin en ligne. Que dire, sinon que je suis extrêmement déçu par ce site marchand digne du siècle dernier. Non pas que la réalisation laisse à désirer, bien au contraire, mais les choix de conception me semblent carrément anachroniques.

Mais commençons par le commencement avec en premier lieu la fameuse campagne de teasing :

Avouez qu’avec un teaser comme celui-ci, on est en droit de s’attendre à quelque chose d’exceptionnel, non ? Bref… passons et rentrons dans le vif du sujet avec la page d’accueil.

Première chose surprenante, le site accueille les visiteurs avec une très belle photo d’un magasin. Traduction : « Mais qu’est-ce que vous faites sur internet ? Venez donc nous voir en magasin !« . Je peux comprendre que les sites web d’enseignes de distribution centenaires comme les Galleries Lafayette ou Harrod’s mettent en avant leur magasin, mais là j’ai du mal à comprendre le sens de cet accueil (à moins que je ne le comprenne trop bien…).

Dior_Jump

Donc comme vous pouvez le constater, il ne se passe rien sur cette page puisqu’il faut cliquer sur « Entrer« . Je me souviens avoir vu ce genre de chose dans les années 2000, à l’époque on appelait ça une jump page, mais c’était au siècle dernier… et nous sommes bientôt en 2012 !

Une fois la porte d’entrée poussée (j’imagine que c’est une façon de décourager les internautes et de leur faire comprendre qu’ils doivent plutôt venir en magasin), nous arrivons enfin à la véritable page d’accueil qui oriente les visiteurs vers les différents univers.

Dior_Univers

Pas grand-chose à redire sur cette page, tentons donc notre chance dans le premier univers : La Maison Dior en vidéo. Après un temps de chargement plutôt court (nous en reparlerons), les différentes vidéos sont représentées sur un grand mur qui défile avec un effet de perspective 3D.

Dior_Video

Cette interface est plutôt réussie, mais n’a rien d’original puisque Cooliris nous propose déjà un équivalent générique depuis 3 ans. Quittons donc cette partie institutionnelle, et tentons donc notre chance dans la boutique « Hommes ».

Comme vous pouvez le constater, les traitements graphiques sont cohérents avec la page précédente, mais le choix d’une vidéo en plein écran est surprenant, d’autant plus qu’il n’y a pas de zones réactives et qu’elle est plutôt longue à charger.

Dior_Mode

En pages intérieures, nous retrouvons des fiches produits plutôt étriquées : petits visuels et descriptions minimalistes.

Dior_Doudoune

Un peu déçu par la pauvreté du contenu, vous vous dites qu’ils doivent forcément se rattraper sur les mini-sites, donc retour à la page d’accueil et direction « Miss Dior ». Après un chargement extrêmement long, vous avez donc droit à une belle photo en plein écran. OK super. Vous noterez le soin apporté par les concepteurs de cette page pour rendre les liens sous la photo les plus invisibles possible :

Dior_Minisite1

Après un autre temps de chargement affreusement long, vous avez enfin droit à détailler le produit sous toutes ces coutures. Les visuels sont beaux, mais la visite guidée sous forme de vidéo est un peu trop linéaire, j’aurais bien aimé pouvoir manipuler ce beau sac à main.

Dior_Minisite2

Bien évidemment ce mini-site n’est pas marchand (il vous est poliment demandé de vous rendre à la boutique la plus proche de chez vous). Finissons donc notre visite de ce nouveau site à la boutique « Horlogerie ». Là encore, les codes graphiques sont cohérents, par contre les modules enrichis exploités surprennent : un beau carrousel pour présenter les montres, mais pas de vue 360° ou de zoom XL sur des produits valant pourtant une petite fortune !

Dior_Horlogerie

Pas découragé pour autant, je me dirige donc vers la boutique « Beauté », avec comme toujours un large visuel en page d’accueil, mais un temps de chargement plus raisonnable.

Dior_Beaute

Visiblement cette boutique a fait l’objet d’une refonte en début d’année, cela s’en ressent notamment dans le menu de navigation qui facilite grandement le repérage et l’orientation :

Dior_Menu

En pages intérieures, vous noterez le soin particulier apporté aux pages de collections, qui font office de page de catégorie. La page est tout à fait en accord avec le reste du site, mais reste encore largement contre-intuitive, puisqu’il faut arriver à attraper la minuscule barre de défilement horizontale en bas de page pour avoir accès à l’ensemble des produits de la collection :

Dior_categorie

Au niveau des fiches produit, la mise en page a été remaniée (on se demande pourquoi), mais le contenu reste toujours aussi pauvre : petit visuel et texte minimaliste.

Dior_Parfum

Au final, nous avons donc un « portail » avec des boutiques très sophistiquées graphiquement, mais plutôt décevantes en terme de contenus et manquent cruellement d’intuitivité et de chaleur. Certes, il y a les codes du luxe à respecter, mais l’expérience n’est au final pas très plaisante, pourtant je me suis donné du mal pour essayer de trouver des points positifs à raconter. Ce nouveau site de Dior souffre, selon moi, d’un anachronisme manifeste : il est conforme à ce que l’on pouvait faire avec le rich media au siècle dernier, mais n’est plus en phase avec les pratiques plus « agiles » du moment que l’on retrouve avec d’autres boutiques (cf. Nouvelles boutiques pour Zara et Uniqlo).

Le fait que Dior soit une marque de luxe justifie-t-il le mauvais traitement infligé aux internautes ? Je ne pense pas, car il existe d’autres exemples de marques de luxe qui font un usage plus raisonnable du rich commerce (Gucci, Burberry, IWC, Rolex…). Je suis intimement convaincu que l’avenir du commerce en ligne ne se passera pas par un enrichissement à l’extrême des éléments multimédia (photos toujours plus grandes, films à la résolution toujours plus élevés…), mais par le choix du meilleur compromis entre valorisation des produits, simplicité d’usage et optimisation du temps de chargement. Deux leviers sont à mon sens essentiels : la richesse du contenu (textuel mais également photos, vidéos, témoignages…) et la prise en compte des terminaux alternatifs (tablettes, tv connectées…). Donc comme vous l’aurez compris, même si la réalisation du nouveau site de Dior est de qualité, l’expérience n’est clairement pas à la hauteur. Ceci nous prouve donc que l’expérience utilisateur n’est pas directement liée à la quantité de bande passante utilisée, mais plutôt à la qualité de l’accueil et du contenu.

9 réflexions sur “Découvrez (et oubliez) le nouveau site de Dior

  1. L’accessibilité, l’ergonomie, le temps de chargement des pages et l’expérience utilisateur n’ont pas l’air d’être une priorité, à moins qu’ils soient en phase d’AB testing…

    J'aime

  2. Ah zut ! Je m’apprêtais à trouver des arguments pour défendre le site web de cette marque (dont j’aime beaucoup le style) mais finalement, je me range de votre côté Fred.

    Ce n’est pas juste un magasin Dior en photo, c’est LA Maison Dior et c’est l’emblème de cette Maison de Couture. Cela étant, je trouve que le fond de page gris foncé avec une pointe de bleu que l’on trouve sur la plupart des pages ne joue pas de manière très heureuse avec la plupart des visuels. Et globalement, la qualité d’affichage est mauvaise, un comble quand même pour une maison de luxe qui prône un style clean, élégant et fluide…On ne leur a probablement pas parlé des effets induits ?

    Ce qui serait amusant (!) ce serait de connaître le budget alloué à la réalisation de ce site…J’en entends qui toussent déjà !

    J'aime

  3. Bien que je sois le dernier à apprécier ce type de site, je te trouve un peu dur avec Dior et le travail qui a été effectué. Ces boutiques répondent effectivement à des codes qu’il est difficile de comparer avec des sites de e-commerce ou d’autres acteurs comme Zara et Uniqlo.

    Je pense que tu passes à côté de la cible du site. La clientèle de Dior a des habitudes très particulières. Et je la vois très mal acheter en ligne. Le Web n’est qu’un support destiné à consulter les nouveautés qui auraient échappé aux (nombreux) magazines de mode, à voir un produit dans un environnement plus émotionnel que pratique, bref à faire rêver (et saliver) plutôt que décortiquer un produit qui se fait désirer. Quitte à être en décalage complet avec les pratiques « agiles » actuelles.

    Une anecdote qui t’en dira long sur cette clientèle : une vendeuse chez Dior justement me disait que les clientes allaient voir dans les grands magasins les produits qui y étaient généralement plus accessibles (de même que les vendeurs) mais n’y achetaient rien : elles préféraient aller dans la luxueuse boutique Dior pour y acheter qui leur sac, qui leur parfum. Tout est question d’image, d’où l’importance capitale du visuel sur la « jump page ».

    Bref, un anachronisme qui, à mon avis répond en réalité aux exigences et comportements d’une clientèle particulière.

    J'aime

  4. Bonjour,

    C’est vrai, ce nouveau site est décevant au regard du teasing qui a été fait en amont de son lancement.
    Vous avez tout à fait raison, il ne correspond pas aux standards du web 2011, nous sommes d’accord.

    Mais je vous trouve un peu sévère malgré tout et je suis assez d’accord avec le précédent commentaire.

    L’industrie du luxe aime par dessus tout faire venir les clients dans une boutique physique pour lui donner une réelle expérience client. Peut être que le drive to shop planait sur le projet et que la Direction n’a pas voulu d’une machine de guerre pour engendrer un volume important de ventes. Dior n’est pas VADiste et ne le sera sans doute jamais. Qui plus est, peut être que Dior n’a pas du tout la logistique pour y répondre.

    Enfin et de façon plus simple, le digital n est peut être pas la priorité de la Direction.

    Tout cela fait beaucoup de « peut être » ! Il serait intéressant d’avoir un retour de l’équipe projet de Dior…

    Personnellement, je trouve le site froid et trop vide.

    Cordialement,

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s