Mes projets de la rentrée

Voilà un petit bout de temps que je n’ai pas eu l’occasion de partager avec vous l’avancée de mes projets professionnels. En premier lieu il y a bien évidemment mes 9 blogs. Croyez-le ou non, mais je suis toujours aussi motivé pour les rédiger. Même si le rythme de publication peut vous paraitre faible, je ne publie pas moins d’un article par jour, et cette activité éditoriale m’apporte toujours autant de satisfaction (près de 2.500 articles publiés tout de même). Je pense avoir trouvé ma vitesse de croisière en terme de rédaction et surtout avoir stabilisé mes audiences, ce qui n’est pas une mince affaire, surtout avec des thématiques aussi ciblées. Bref, j’achève cette décennie de blogging avec sérénité et confiance pour la suivante.

Concernant mon activité professionnelle, finalement l’association avec l’équipe des Persuaders ne s’est pas faite. Je conserve donc mon statut d’indépendant, ce qui ne nous empêche pas de réaliser des missions communes avec Cédric. Mon activité se répartit donc entre conférences et missions de conseil. Le travail d’évangélisation que je pratique avec mes blogs depuis près de 10 ans est ainsi parfaitement complété par ce boulot de conférencier. De plus, ça me permet de voyager en région (Lyon à la fin du mois) et à l’étranger (Genève cette semaine et Marrakech le mois prochain pour la conférence SMI).

J’ai donc arrêté mon projet de formations thématiques qui n’a pas bien fonctionné. La formation professionnelle est un secteur très structuré où des mastodontes s’accaparent la quasi-totalité du marché (vous voyez sans doute de qui je veux parler) et déploient beaucoup d’énergie pour tuer la concurrence. Le tout au détriment de la qualité pédagogique (on ne peut pas tout avoir), mais c’est un sujet que je ne souhaite plus aborder.

Mais le gros sujet qui me préoccupe en ce moment est la finalisation de mon premier livre. Dire que j’ai été un peu naïf sur le travail que représente la rédaction d’un livre est largement en dessous de la réalité. Le problème n’est pas tant dans le sujet (ce livre parlera des médias sociaux) que du format éditorial. Si je suis parfaitement à l’aise avec la rédaction de mes blogs, compiler et structurer toutes mes connaissances sur un sujet aussi vaste m’a posé plus de difficultés que prévu (il faut croire que je ne suis pas aussi doué que ceux qui rédigent des livres en quelques WE…). Le manuscrit est achevé à 95% et il faut maintenant que je boucle et que je m’occupe de la logistique (relecture, impression, distribution…) dans les plus brefs délais sinon je n’y arriverai jamais. Ce qui serait bien dommage, car je travaille sur ce projet depuis plus d’un an (encore une fois, j’ai conscience de m’y être mal pris).

Voilà, je ne compte pas utiliser plus de pixels que ça pour vous décrire ma situation actuelle. Je pense ne pas trop vous polluer avec mes histoires, mais ce genre de mise au point annuelle est essentielle pour que vous compreniez bien ce que je fais de mes journées (bien occupées) et comment je gagne ma vie.

Sur ce, j’ai des articles à publier…

20 commentaires sur “Mes projets de la rentrée

  1. Bonjour Frédéric,

    Je te lis depuis plusieurs années, et c’est bien la première fois que je tombe sur un article où tu parles de ta vie pro… et .. et … je le trouve pour le coup trop court, car intéressant.

    >> En tant qu’indépendant, je suis toujours curieux de savoir comment travaillent, quels sont les projets, et la vision de mes confrères.

    A+

  2. Courage. Les dernières lignes sont les plus dures, presque 2 mois que je suis sur un bp rédactionnel et surement aussi perfectionniste que vous, je n’en vois pas le bout. Mais les plus belles réussites sont celles surmontées difficilement. Ad augusta per angusta. Vos posts et blogs sont toujours excellents, je lirais votre livre avec plaisir :) merci pour vos écrits.

  3. Courage. Les dernières lignes sont les plus dures, presque 2 mois que je suis sur un bp rédactionnel et surement aussi perfectionniste que vous, je n’en vois pas le bout. Mais les plus belles réussites sont celles surmontées difficilement. Ad augusta per angusta. Vos posts et blogs sont toujours excellents, je lirais votre livre avec plaisir :) merci pour vos écrits.

  4. Merci de cette franchise en forme de mise au point.
    Je suis très étonné que la formation n’ait pas fonctionné. Même sur un secteur encombré, je pensais qu’il y avait la place pour des formations pointues sur des créneaux spécifiques. On sent affleurer une certaine amertume, légitime d’ailleurs. La perspective d’un livre à venir est un excellente nouvelle pour nous ! (Si tu cherches un relecteur, ce sera avec plaisir !)

  5. Salut Fred
    Formation et rédaction de bouquins… Pour une fois on aurait pu faire un échange de coups de mains…
    Pour le bouquin, il ne faut pas être particulièrement doué, il faut juste avoir l’énergie nécessaire pour faire les 50 derniers mètres.
    Perso, ma recette pour les terminer : M’enfermer « au vert » pendant une semaine avec ce seul objectif. Quand tu pars, tu sais que la semaine suivante, au même moment, ce sera terminé, quitte a rédiger 18h par jour. C’est aussi motivant qu’efficace.
    Bon courage

  6. Fred, toujours un plaisir de te lire sur ton blog, donc j’attends avec impatience le livre!

    Et sympa de venir nous rendre visite en Suisse.

  7. Peut-on avoir un court résumé des sujets qu’abordera ce livre ?
    Est-ce que le contenu sera essentiellement repris de MediasSociaux.fr ou alors du tout frais ?

    Je suis aussi étonné que les formations n’aient pas trouvé succès, peut-être que les clients de ta cible sont trop attachés aux ‘gros’ prestataires qu’ils jugent plus sérieux ?

  8. Bonjour,

    Comme les autres, je trouve cela intéressant de partager un peu de son quotidien pro en toute humilité. Dire que quelque chose ne fonctionne pas comme on le veut ou comme on l’aurait voulu est une marque d’humilité, trop souvent absente dans notre petit monde. Merci !

  9. « La formation professionnelle est un secteur très structuré où des mastodontes s’accaparent la quasi-totalité du marché (vous voyez sans doute de qui je veux parler) et déploient beaucoup d’énergie pour tuer la concurrence. »
    J’ai également cotoyé le monde de la formation pro aussi bien du côté des gros que des petits.
    J’ignore comment cela est à l’étranger mais en France ce n’est pas joli, joli.
    C’est un monde de paraître avec des petites mains qui font l’essentiel du boulot (préparation des salles, impression des supports, avitailler les distributeurs d’eau, les salles, les stylos, papiers et autres) et payées une misère, des formateurs internes payés au lance-pierre également et lorsqu’ils sont externes (ce fut mon cas) payés à 3 mois voire davantage s’ils ne râlent pas.
    Ça m’a fait pensé à la grande distribution dans toute sa splendeur de décadence sociale.
    J’ai connu des boîtes sympathiques pourtant mais qui, hélas, n’existent plus aujourd’hui.
    Bref, vraiment pas du bonheur.
    db

  10. @ kornemuz et Gourmet > Le problème des gros organismes de formation est qu’ils dépensent toute leur énergie à signer des contrats cadre et à siphonner le budget formation des grandes sociétés. Résultat : les formateurs sont payés une misère (donc ils ne se plient pas en deux pour enrichir le contenu pédagogique, chose que je peux comprendre), et les clients ne sont pas libres du choix des formations pour leurs équipes (ils sont forcés de choisir dans un catalogue fait d’une année sur l’autre). Dans l’histoire tout le monde y perd, il n’y a que l’organisme qui s’enrichit, mais c’est une mécanique trop bien huilée pour qu’elle soit remise en question par qqs indépendants.

  11. Tous mes vœux de réussite pour ton bouquin! Je suis sûr que le format long te réussira.Et je suis sûr qu’il devrait ouvrir de nouvelles perspectives pour toi et tes lecteurs! Persiste stp!

  12. Bonjour Frédéric,
    est-ce qu’on peut savoir pourquoi la collaboration avec The Persuaders n’a pas fonctionnée ?
    Merci pour ces neuf blogs, pour ces années de blogging et excellente continuation.

  13. Merci Fred pour cet exercice de sincérité et de transparence.
    Je suis tes blogs avec évidemment beaucoup d’intérêt et j’attends le livre avec encore plus d’interêt !

    Bon courrage et comme disait quelqu’un :  » ce n’est pas le chemin qui est difficile, mais le difficile qui est chemin »

    Cordialement,
    Bernard

  14. Merci pour ce post tout à fait intéressant.
    Et le « retour d’expérience » sur la partie formation…

    M**** pour la fin de ton bouquin !
    Au plaisir de le lire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s