Le triomphe des mises en page façon magazine

Comme annoncé dans mon précédent article, le jury des Webby Awards vient d’annoncer les lauréats de la dix-septième édition, et on y trouve des choses très surprenantes, surtout du côté des magazines en ligne. J’avais déjà abordé cette tendance en début d’année (Les magazines à la recherche d’une nouvelle expérience de lecture en ligne), et cette recherche de déstructuration de la mise en page semble avoir atteint son apogée !

Le grand vainqueur de cette édition 2013 des Webby Awards est le magazine DuJour avec deux récompenses très prestigieuses (Best Home Page et Best Navigation). Force est de constater qu’ils proposent une expérience réellement en rupture avec une mise en page inédite et un système de navigation au clavier réellement intéressant.

DuJour

On aime ou pas, mais ce site ne laisse pas indifférent, j’imagine que c’est le but recherché. Si je devais chipoter, je dirais que cette mise en page directement inspirée des magazines classique a déjà été adoptée il y a plus de 5 ans par MSN sur son site Glo. De même, si la navigation au clavier est plutôt agréable, je suis complètement abasourdi par le fait que cette page d’accueil ne s’adapte pas aux smartphones et tablettes, un authentique anachronisme !

Encore plus étrange : le magazine Interview était nommé dans les mêmes catégories, alors que c’est une véritable catastrophe ergonomique. Incompréhensible…

Autre grand vainqueur : The Daily Beast, récompensé pour la deuxième année consécutive dans la catégorie News. Là encore, il y a un indéniable engagement créatif pour imposer une mise en page novatrice (tout l’inverse du New Yorker, également nommé dans cette catégorie).

DailyBeast

 

La langue anglaise facilite les titres courts et accrocheurs, mais personne ne peut nier l’effet hypnotique des 3 colonnes à structure asymétrique. À noter que la section Fashion est également nommée dans la catégorie… Fashion.

Terminons avec le magazine Mental Floss, gagnant de la catégorie Blog Cultural et nommé dans Magazine. Comme pour les deux précédents exemples, un maximum de place est laissé aux images et aux titres pour maximiser l’envie de cliquer.

MentalFloss

Sur ce dernier exemple, un réel effort a été fait pour limiter la pollution visuelle et garder un maximum de blanc sur la page (encore une astuce pour concentrer l’attention sur les titres). Par contre, les pages intérieures sont plus classiques.

Encore une fois, si l’on ne peut que constater le succès de ces mises en page, ne vous amusez pas à les reproduire sur votre site institutionnel. Elles sont en effet conçues pour valoriser les contenus et correspondent à un rythme de publication très soutenu (des dizaines de nouveaux articles par jour). Traduction : ces mises en page risquent de poser problème avec du contenu plus statique.

Une réflexion sur “Le triomphe des mises en page façon magazine

  1. Il est vrai aussi que ces magazines « en ligne » commencent doucement à rencontrer un public de plus en plus « tactile » et que le retour aux sources vers des interfaces qui rappellent visuellement le bon vieux papier y est probablement pour beaucoup. Minimalisme, éditorial, illustrations : retour aux basiques !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s