Un second souffle pour les images interactives

Souvenez-vous, au commencement du web, les images étaient statiques. Puis Flash a été popularisé et faire des images interactives est devenu simple. Puis les terminaux mobiles se sont généralisés (sans Flash) et les images sont redevenues statiques. Heureusement certains services se sont positionnés sur ce créneau et proposent des solutions simples en HTML et javascript pour que n’importe qui puisse faire des images interactives. Quel est l’intérêt de rajouter une couche d’interactivité aux images ? De faire passer plus d’informations, de mieux engager les internautes, de prolonger la visite… L’intérêt est en fait le même qu’il y a 10 ans quand les premiers usages d’images interactives sont apparus avec Flash.

Les deux principaux fournisseurs de services dans ce domaine sont ThingLink et StippleKiosked et Luminate proposent également des solutions similaires, mais ils ont un positionnement différent. Le principe est de vous fourni un service qui superpose une couche d’interactivité à vos images pour pouvoir y incruster des liens, des photos, des vidéos… En fiat il n’y a pas de limites aux éléments qui vous pouvez lier, certains s’intègrent mieux que d’autres.

Si mes sources sont exactes, ThingLink est le premier à avoir proposé ce genre de service pour les particuliers et les professionnels. Le service se présente sous la forme d’un éditeur qui vous permet d’insérer des rich media tags à vos photos et de les partager en y insérant un petit bout de javascript : ThingLink Rich Media Tags, An overview. Dans la pratique, ça ressemble à ça :

//cdn.thinglink.me/jse/embed.js

En passant votre souris au-dessus de l’image, vous allez voir apparaître des petits pictos menant à des contenus supplémentaires : photos, vidéos, musiques, profils de réseaux sociaux, mais aussi pages produit sur Amazon, Best Buy ou Etsy. Des liens particulièrement intéressant dans le cadre d’une activité marchande, regardez par exemple cette expérience menée par Ikea :

//cdn.thinglink.me/jse/embed.js

L’interface du service permet également d’avoir de comptabiliser le nombre de clics sur les images ou certains pictos.

ThingLink_business

Le plus intéressant dans ce service, est qu’il fonctionne aussi sur Facebook, Twitter et Tumblr. Dans le même genre, Stipple propose également de rajouter une couche d’interactivité aux images. Le fonctionnement est à peu près le même, avec un petit bout de code javascript à rajouter. Exemple avec Lexus (qui fonctionne aussi sur Twitter) :

stippled-photo-49473559
https://stipple.com/embed/49473559.js

Mais ils vont aussi plus loin avec leur offre Stipple Shopping qui ambitionne de transformer une image en mini-boutique intégrée :

L’ambition de ce service est donc nettement plus forte. Je ne saurais vous dire si les boutiques encapsulées dans une image sont viables, mais toujours est-il que celà ouvre d’innombrables possibilités pour étendre les possibilités d’interaction au sein même des flux de messages des plateformes sociales. Malheureusement ces deux solutions passent par Flash pour ajouter une couche d’interactivité au sein de la timeline de Facebook : Stipple allows Facebook pages to share interactive images and drive e-commerce et ThingLink Adds Interactive Image Sharing to Facebook Timeline.

(via Blog Ergo Sum)

Un commentaire sur “Un second souffle pour les images interactives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s