GraphComment veut dépoussiérer les commentaires

Voilà près de 15 ans que les premiers blogs sont apparus. Durant ces 15 dernières années, les blogs ont connu leur heure de gloire, mais ce sont fait déborder par des plateformes sociales plus simples d’accès, pour partager (Facebook), publier (Tumblr) ou réagir (Twitter). J’ai déjà eu l’occasion de m’insurger contre la disparition progressive des conversations au bénéfice d’interactions sociales de surface qui n’élèvent pas réellement le débat (loin de là : Est-ce la fin des conversations sur les médias sociaux ?). Étant le rédacteur de huit blogs, j »ai été aux premières loges pour constater l’évolution des usages : avec l’avènement des médias sociaux, les internautes sont redevenus des téléspectateurs, ils consomment des contenus « légers » en grande quantité (photos, vidéos, brèves, listicles…) et se contentent de réagir de temps en temps avec un like ou un RT.

Je suis nostalgique de l’époque où les internautes prenaient le temps de répondre, de débattre, voire de troller. Car il faut bien admettre que la passivité est devenue la norme, c’est un constat, pas une accusation. Certes, les forums ont encore la côte, même si leur fonctionnement n’a quasiment pas évolué en une décennie (sauf si l’on prend en compte des initiatives comme Rooms de Facebook). Un immobilisme que l’on constate également sur les systèmes de commentaires, qui n’ont pas non plus évolué depuis leur évolution il y a une quinzaine d’années. Pourtant de nombreux éditeurs ont essayé de faire bouger les choses : Les commentaires au centre de votre graph social ?, Vers des commentaires distribués pour les blogs ?, Gravatar se transforme en un réseau social distribué et Des commentaires aux communautés verticales. Tous ces éditeurs ont proposé des solutions pour structurer les commentaires, mais cet apport de sophistication n’a visiblement pas plus au grand public…

C’est dans ce contexte qu’un éditeur français tente à son tour de relever le défi avec une approche pragmatique : GraphComment se présente sous la forme d’un module de gestion des commentaires qui permet de suivre plusieurs discussions sans perdre le fil et de donner la possibilité au rédacteur d’éditorialiser les échanges. Concrètement il s’agit d’un plugin pour les blogs et sites médias qui permet d’afficher des fils de discussion dynamiques baptisés BubbleFlow . Les commentaires sont affichés les uns au-dessus des autres, rien de neuf, mais les réponses sont encapsulées dans les messages sous la forme de bulles avec les avatars des internautes :

graphco-1-543x800

En cliquant sur un commentaire, vous accédez aux réponses, et en cliquant sur les bulles (les avatars), vous basculez d’une branche de la discussion à une autre. Avec ce principe, les échanges générés par un article ne sont plus « aplatis » dans un fil qui se déroule en hauteur, ils sont structurés au sein d’une arborescence :

graphco-2-550x673

Normalement, au moment où ce message sera en ligne, vous devriez avoir accès à une démonstration en bas d’article.

Le module GraphComment intègre également un principe de notation, le BubbleRank, qui permet de classer les messages par pertinence (en fonction du vote des internautes). Ces notes peuvent être utilisées par l’auteur de l’article pour sélectionner les commentaires les plus pertinents et les épingler en début de liste, c’est ce qu’ils appellent « éditorialiser les conversations ».

Je ne peux qu’encourager ce type de système, car les commentaires ont désespérément besoin d’être améliorés, aussi bien sur les blogs que sur les portails. Pour le moment GraphComment est en phase beta, il n’est pas encore possible de récupérer l’historique des commentaires et de les importer dans le module, mais cela ne devrait pas trop tarder. Profiter de cet article pour tester ce nouveau système et qui sait… reprendre goût aux commentaires…

[xyz-ihs snippet= »GraphComment »]