Le réservoir de croissance du métavers n’est pas là où vous croyez

Alors que la frénésie spéculative autour des NFTs est en train de retomber, se pose la question du bien-fondé des plateformes virtuelles décentralisées. Et si ces pseudo-métavers n’étaient que des véhicules d’investissement déguisés en jeux vidéo pour adultes ? Alors que l’on essaye désespérément de nous faire croire que les cryptomonnaies et blockchains sont l’avenir (l’avenir de quoi déjà ?), le secteur du jeu vidéo se consolide et offre des perspectives de croissance économique et médiatique toujours plus importantes. L’urgence pour les annonceurs n’est pas de théoriser ce que sera probablement le métavers dans 10 ans, mais de se focaliser sur les usages actuels et les plateformes qui rassemblent déjà des centaines de millions de joueurs.

Lire la suite « Le réservoir de croissance du métavers n’est pas là où vous croyez »

Le Web3 restructure le marketing autour des communautés

Cryptos, NFTs et métavers sont les sujets chauds du moment, ceux qui génèrent le plus de discussion, d’interrogations et d’espoirs. Nous manquons clairement de recul pour juger de la pertinence des différentes initiatives lancées par les marques ces derniers mois (quoi que, ça ressemble plus à des opérations de RP qu’autre chose), mais elles sont néanmoins représentatives d’une tendance que l’on ne peut ignorer. Cet engouement pour le Web3 doit motiver les annonceurs à remettre en question leurs pratiques, notamment en ce qui concerne la publicité ou les tactiques de vente en ligne qui devront s’aligner sur les attentes des « nouveaux consommateurs ». Serait-ce le retour du marketing communautaire ? Oui certainement, en tout cas il faudra chercher dans cette direction.

Lire la suite « Le Web3 restructure le marketing autour des communautés »

Le Web3 marque le passage à un web communautaire

Tout a plus ou moins déjà été dit sur l’incroyable potentiel disruptif de la blockchain. Tellement incroyable que de nombreux utilisateurs, entreprises et organisations préfèrent passer leur tour ! Ce qui est en cause n’est pas la maturité des technologies, mais la capacité de compréhension et d’absorption du marché : avec l’accélération numérique de ces dernières années, nous atteignons un point de saturation. Il est donc inutile de formuler de nouvelles promesses autour de technologies sois-disant révolutionnaires, le plus important est maintenant de décrypter ces nouveaux usages pour rassurer le marché et en faciliter l’adoption. À commencer par expliquer en des termes simples ce qu’est le Web3.

Lire la suite « Le Web3 marque le passage à un web communautaire »

Cartographie des métavers et des usages virtuels

L’idée d’un environnement virtuel immersif, ouvert et universel alimente les phantasmes de nombreux auteurs et entrepreneurs. Pourtant, la réalité opérationnelle nous force à comprendre que cette vision idéaliste du métavers ne se réalisera probablement jamais. Pour s’en convaincre, il suffit de constater à quel point le web et les usages numériques sont aujourd’hui dominés par les plateformes. La bonne approche semble donc de ne pas attendre que se réalise dans quelques années une vision utopique, mais de se concentrer sur les usages actuels qui sont bien réels et ouvrent de nombreuses opportunités.

Lire la suite « Cartographie des métavers et des usages virtuels »

Le Web3 désigne un palier de maturité des usages numériques

Le Web3 nous est présenté comme une révolution dans l’histoire du web, une authentique disruption capable de défaire le monopole des géants numériques. Si vous êtes un minimum familier avec l’industrie du numérique, alors vous devez très certainement accueillir ces assertions avec scepticisme, car ce n’est pas la première fois qu’on nous fait le coup. Je vous confirme que le Web3 n’a rien de révolutionnaire, car il s’inscrit dans une longue évolution des usages, technologies et pratiques numériques. Cette absence de rupture ne doit néanmoins pas vous faire sous-estimer l’importance des changements que nous sommes en train de vivre.

Lire la suite « Le Web3 désigne un palier de maturité des usages numériques »