Savez-vous parler aux femmes ?

Si oui, tant mieux ! Si non, je vous recommande de lire le blog suivant : Marketing to women Online. Rassurez-vous, il n’est pas ici question de drague, mais plutôt de mieux comprendre les attentes et les comportements des femmes en ligne. D’ailleurs, la baseline du blog est équivoque : Comment faire sauter les stéréotypes et comprendre ce qu’elles veulent réellement. Alors les filles, vous vous y retrouvez ?

Un commentaire sur “Savez-vous parler aux femmes ?

  1. A quand un blog sur le marketing à destination des 15-25 ans, et des 25-35, et des 35-45 ? Ou un blog sur le marketing adapté aux artisans, aux professions libérales, aux petits actionnaires, aux possesseurs d’animal domestique… Hyper spécialisation quand tu nous tiens… Au fait c’est ma première contribution à ce blog que je lis toujours avec plaisir. Merci Fred !

  2. Si je m’y retrouve. Ben non. Pourquoi ? Ben voici un extrait de la note qui m’es tombée sous les yeux : « Take a 38 year old mother of 4. She has a big family. She does A LOT of laundry – but she genuinely loves her family and takes pride in a job well done. Her question is, “Is there a towel that can be washed day in and day out, but still remain soft?”  » Voilà. Pour un blog qui annonce en têtière qu’il va nous expliquer comment casser les stéréotypes, c’est fort de sémantique. Allez une tranche de vie pour toi cher Fred, si tu désires comprendre les préoccupations de tes fidèles lectrices… Mes préoccupations du moment : >trouver une argumentation adéquate sur une com concernant un produit financier réglementé (grosse préoccupation) >arriver à terminer ma note pour mon obscur blog « littéraire » sur la structure temporelle de Cent Ans de Solitude de GM Marques >Obtenir le caractère japonais signifiant « specimen » dans L’Annulaire d’Ogawa >trouver un design qui me plaise pour mon blog « pro » auquel je pense depuis un mois mais j’ai toujours un truc qui me retient, pourquoi cette procrastination ? >trouver une formation sur les outils et les langages web, sur lesquels je me trouve insuffisante, même si je ne suis que CR. Bien sûr, je mange, fais des lessives, comme tous les hommes, je fais attention à la bonne couleur de mon rouge à lèvres, comme quelques hommes, et quand je vois l’identification « féminin/lessive », c’est comme quand je vois celle « masculin/amateur de porno », je trouve ça peu analysé/bien stéréotypé. Comme pas mal d’hommes, non ?

  3. Moi j’ai acheté le bouquin « ces filles sympas qui sabotent leur carrière » écrit par une nieme coach américaine. Je me fais pas avoir 2 fois, non. Par conséquent je ne m’y retrouve pas non plus.

Laisser un commentaire