De l’art de se différentier par le contenu et l’usabilité

Voilà un article que j’aurais aimé écrire : Beau = Différent?. L’auteur y dénonce les pratiques douteuses qui consistent à vouloir chambouler les standards de l’usabilité sous prétexte de se différentier. En fait, l’idée sous-jacente est la suivante :

  1. Que vous l’admettiez ou non, il existe des standards de facto (voir à ce sujet mon billet précédent : Standard de présentation de facto) ;
  2. Se conformer à ces standards vous assure un minimum de succès (non-rejet de la part des utilisateurs) ;
  3. S’éloigner de ces standards présente un risque (réel mais surmontable) ;
  4. Se différentier par d’autres moyens (contenu pertinent, ergonomie incitative, service irréprochable…) est une option bien plus intéressante que d’essayer de ré-inventer la roue (voir à ce sujet mon autre billet : Êtes-vous vacciné contre le virus de la pub ?).

Pour conclure, je vais citer une phrase de l’auteur qui résume assez bien le fond de sa pensée : Vous voulez VRAIMENT vous différencier? Soyez simplement efficaces. Et toc !

Un commentaire sur “De l’art de se différentier par le contenu et l’usabilité

  1. Très pertinent cet article. J’y adhère complètement. Par ailleurs, chercher à se démarquer peut s’avérer dangereux, voir parfois suicidaire (marketingment parlant je veux dire): mais comme le disait Einstein : « Une personne qui n’a jamais commis d’erreur n’a jamais tenté d’innover » Maintenant, reste à savoir qui accorde le droit à l’erreur dans ce monde ;))

Laisser un commentaire