Accessibilité et confort de lecture

Je suis surpris de l’absence de réaction dans la blogosphère française du dernier édito de Jakob Nielsen : Accessibility Is Not Enough. L’article est pourtant on ne peut plus équivoque : se conformer aux critères d’accessibilité est un indiscutable progrès mais n’est pas suffisant pour s’assurer que les non-voyants, et surtout les mal-voyants puissent utiliser un site ou service en ligne dans de bonnes conditions.

Dans ce cadre là, je souhaiterais vous parler d’une solution développée par mon agence qui pourrait apporter un début de réponse : Confort de Lecture. Il s’agit d’une solution complémentaire à une démarche d’accessibilité qui améliore la prise en main et l’utilisation d’un site.

Concrètement, à partir d’un site respectant un minimum de critères d’accessibilité (l’équivalent du niveau bronze), la solution Confort de Lecture agit comme un filtre. L’internaute définit ses paramètres d’utilisation (couleur de fond d’écran et des caractères, taille des polices…). L’ensemble des contenus adoptent les paramètres de mise en forme définis mais surtout l’intégralité du système de navigation est repensé pour correspondre effectivement aux mode de consultation des personnes non-voyantes ou mal-voyante. Ainsi navigation par le contenu, fil d’ariane, retour au sommaire en fin d’article sont les principaux éléments qui conditionnent une grande facilité d’usage pour les personnes en situation de handicap visuel mais aussi pour beaucoup d’autres situations de consultation du site (navigation via un téléphone mobile, un PDA…).

Cette solution a déjà été mise en oeuvre sur le portail HandicapZero et sur des sites de collectivités locales. Pour plus d’informations, vous pouvez également allez voir cet article : Lnet et le confort de lecture.

Je ne détaillerais pas d’avantage la plue-value de cette solution pour ne pas paraître partial, mais il me semble clair qu’elle a le mérite de répondre en partie aux interrogations de Jakob Nielsen en appliquant certains principes d’utilisabilité à l’accessibilité.

Et puisque que l’on parle d’accessibilité, qui s’est penché sur la dernière version des Web Content Accessibility Guidelines 2.0 ?

Un commentaire sur “Accessibilité et confort de lecture

  1. Effectivement, la solution HandicapZero est interessante pour les sites n’ayant pas pris en compte le concept d’accessibilité. Mais plus que tout, cela montre que les webmasters doivent de plus en plus prendre en compte ces critères. L’adoption masive de fichiers CSS et XHTML repond en partie à cette problématique puisqu’il est possible de changer de « stylesheet » à la volée. Les navigateurs eux-mêmes sont dans la bonne voie, par exemple sous Firefox, le fait de rester appuyé sur la touche CTRL et de faire tourner la molette de la souris permet de changer la taille de la police. Merci pour le lien des nouvelles guidelines… Je m’en vais lire ça dès que j’ai un moment de libre.

  2. En fait pas tout à fait, la solution Confort de lecture est une sorte de couche supplémentaire qui requiert un travail préalable au niveau de l’accessibilité (niveau bronze). /Fred

  3. Euh … Je crois que c’est plutôt la société Lnet que SQLI a rachetée qui est l’origine de ce produit. D’ailleurs Lnet a fermé et a probablement viré ses développeurs :-(.

  4. la solution de handicapzero, c’est de la bidouille pour cacher la misère. Faut voir le code de leur site : rien n’est fait pour faciliter les lecteurs d’écran et autre. Respect de la sémantique = 0. Utilisation des CSS : proche de zéro (ceux qui utilisent des feuilles CSS utilisateur au niveau de leur navigateur doivent être content..). Design fluide permettant un affichage adapté du contenu : néant. La page d’inscription pour confort de lecture est pire encore, avec du javascript dans tous les sens. J’ai vraiment du mal à croire que ceci est vraiment accessible. Je veux dire, vraiment accessible *à tout le monde*, pas seulement à ceux qui ont un handicap visuel sans etre aveugle. Parce que bon, le confort de lecture qu’ils proposent, ce n’est vraiment que pour cette catégorie de handicap. L’accessibilité, ce n’est pas que pour les mal-voyants. Cela concerne tout le monde. Si à la base ils avaient un code propre, avec CSS et respect de la sémantique, ils auraient même pas à proposer ce service « confort de lecture ». (Ils proposeraient à la limite quelques feuilles de style alternatives..) À noter toutefois que ce que propose handicapzéro, ça fait au moins 2-3 ans que ça existe (j’avais découvert ça à l’époque où on sortait OpenWeb). Mais c’est aujourd’hui totalement obsolète.

  5. Bravo LaurentJ, Je ne voulais pas l’ecrire pour pas passer comme l’eternel critique….. Mais le code c’est vraiement du Zero…. Vous avez dit accessiblité….? Il y a trop de personnes qui donnes leur avis sans avoir la moindre notion du sujet. Pour ceux qui savent faire des sites voila un lien: http://www.1info.com/1computer/web.html Enfin bref je ne vais pas perdre mon temps pour …..

  6. Toujours des liens intéressants ici ;) Merci Fréd de toujours nous tenir au courant, on compte justement sur toi :p Je pense qu’il faut un peu arrêter de généraliser et trouver pour chaque site la politique d’accessibilité qui lui sied le mieux… On peut pas dire qu’un site de e-commerce ait vraiment besoin d’être adaptable aux mobiles, à moins qu’une version spécifique soit créée car, franchement, si on fait cela, on perd beaucoup de possibilités au niveau marketing. À bientôt ! Rom’s

  7. A propos des solutions de personnalisation de l’interface par l’utilisateur, notre société Eolas propose une solution similaire (Mon éditeur de style). La seule différence (et pas des moindres à mon goût ;-) ) est qu’elle repose uniquement sur les CSS. Pas de système de proxy ou sur-couche pour modifier les sources du site. Cette solution a été réalisée pour être accessible au plus grand nombre (script, sémantique et tout le tralala) sur la base d’un développement initial prenant en compte – dans la mesure du possible – l’accessibilité. Et permet – comme pour la solution « confort de lecture » – d’ajouter un plus pour l’internaute notamment sur la mise en place des styles alternatifs et/ou utilisateurs : Ville de Montpellier Région Isère Et malgré les limites inhérentes à ces types d’outils, je trouve ces solutions relativement pertinentes si elles sont bien réalisées (sur une base solide et accessible).

  8. Antoine, oui c’est bien la société Lnet qui a développé cette solution et non personne n’a été licencié. Les équipes Lnet ont été fusionnée avec celles de SQLI. Laurent, ce n’est pas parce que le site HandicapZero est construit avec des tables et non en CSS-P que la solution repose sur ce type d’architecture de page. Si le code est sémantique et propre, c’est encore mieux. Mais je te rappelle que Confort de lecture est une solution complémentaire à une démarche d’accessibilité, ce n’est pas une solution a elle seule. /Fred

  9. Pour le débat sur Handicapzero, il y’a quelques pistes intéressantes ici avec les personnes concernées : http://blog.alsacreations.com/2005/03/24/134-dossier-accessibilite-dans-le-quotidien-20-minutes Pour ce qui est de la « couche supplémentaire », j’émets des réserves quant à l’emploi de solutions comme le confort de lecture. La page d’explication renforce mes reserves : http://www.confortdelecture.com/pourquoi.phtml « En 2000, l’association HandiCaPZéro réalisait une enquête auprès de ses utilisateurs attestant qu’une proportion importante du public déficient visuel était déjà équipée d’outils informatiques et que l’ouverture vers Internet est aujourd’hui possible grâce à l’utilisation de logiciels et de matériels adaptés (afficheurs braille ou vocaux, télé-agrandisseurs, etc). Malgré ces progrès, trop de sites, par manque d’information, opposent des barrières qui interdisent l’interprétation de certains contenus. » (note personnelle : ils pourraient rajouter que le site Handicapzéro fait largement partie de ces sites qui, à la base, oppose des grosses barrières)* En clair, ils reconnaissent que le public déficient utilise déjà des outils d’interface pour palier à leurs handicaps (ils n’en ont pas le choix de toute façon). En concluant en soulignant que trop de sites opposent des barrières, cela revient à la solution de facilité suivante : votre site est mal fichu ? Pas de soucis, on va lui ajouter une solution « confort de lecture ». Bref, votre site sera toujours mal fichu (toujours inaccessible), mais il aura en plus une surcouche supplementaire, sans oublier l’outil matériel de la personne handicapée. Personnellement, j’appelle cela une « rustine ». Je n’ai fait que survoler cette solution et je ne demande qu’à être convaincu. Mais je préfère de loin rendre un site accessible et sans barrière aux outils, plutôt que de rajouter une rustine. En plus rapide, je préfère m’assurer que la couche première (le contenu) est accessible, avant de m’occuper d’éventuelles surcouches. Bonne journée, Raphaël

  10. Alors en fait Raphaël le truc c’est que la solution Confort de Lecture est une sur-couche sur un site qui est déjà accessible (niveau bronze minimum). L’objectif n’est pas d’améliorer l’accessibilité mais l’utilisabilité… le confort de lecture en quelque sorte ;-) /Fred

  11. HandiCaPZéro serait *déjà* accessible ? Les specs WCAG seraient alors complètement inutiles (HandiCaPZéro s’en éloignant allègrement) ? (désolé pour le troll manifeste)

  12. hello Fred, tu sais, je crois que « confort de lecture » n’est pas un outil nouveau. Je connais un truc qui s’appelle handilog (c’est une agence qui s’appelle Ecedi qui l’a fait) et il me semble que ca fait quelque chose de similaire, voire plus intéressant sur d’autres points. Bien sûr, il faut un WAI A minimum sur le site concerné, mais y’a d’autres options bien utiles dans cet outil…. qu’en dis-tu ?

  13. Bonjour, Non, rien de vraiment nouveau, ni révolutionnaire… Il esiste aussi la solution Labelvue, développée par la société VisualFriendly, dont les actifs et la technologie ont été rachetés par la société Kinoa. L’utilisation des feuilles de style et le respect des recommandations internationales permet de pouvoir modifier aisement la taille des caractère et le contraste de l’habillage des pages. Le respect des normes et et des standards, permet ainsi de proposer des fonctionnalités facilitant l’accessibilité numérique, sans avoir recours à une brique logicielle supplémentaire pour l’adaptation de la mise en forme des pages d’un site Internet : – http://www.openweb.eu.org/ A visiter également prochainement la nouvelle version du portail Handica.com : – http://www.handica.com/ Et bien entendu, n’hésitez pas à consulter deux sites de référence en la matière : – http://www.w3c.org/wai/http://www.accessiweb.org Bonne réception et bonne lecture ! Bruno Mazallon __ bm@handica.com

  14. Bonjour à tous,

    Voilà maintenant 2 ans qui sont passés, et beaucoup de choses ont changé :
    * Je suis arrivé à SQLi en mars 2006 en stage et en octobre 2006 en ingénieur concepteur/développeur
    * site internet SQLi : refonte graphique et technique en respectant XHTML/CSS et critères d’accessibilité
    http://www.sqli.com
    * site internet Handicapzéro : refonte graphique et technique en respectant XHTML/CSS et critères d’accessibilité
    http://www.handicapzero.org
    * solution Confort de lecture CDL, complétement refondu techniquement et un peu graphiquement et ergonomiquement, que nous avons mis en OpenSource sous licence GNU GPL. J’étais CP technique sur ce projet très motivant.
    Nous avons aussi un plan de route très alléchant ;)
    http://www.confortdelecture.org

    Merci à vous tous pour votre intérêt.

    A bientôt

  15. Bonjour,

    je découvre Confort de lecture depuis peu et suis tombé sur ce fil..
    Pour avoir débattu du sujet avec des gens directement concernés par l’accessibilité, il apparait, que pour un public totalement non technique, cet outils apporte un plus apprécié pour -principalement évident – les déficiences visuelles.

    En fait un code fondé sur du pur xhtml/css, aussi bien codé (normativment, sémantiquement..) soit-il a fatalement ses limites :
    Pour rester dans le cadre du ‘confort de lecture’, le choix d’une taille de police (ctrl + molette et autres) c’est bien, mais je ne suis pas sur qu’un site aussi bien fichu soit-il supportera de toute manière d’afficher de manière encore correcte les choses après avoir demandé une taille de caractères de 3 cm de haut..
    Pour quelqu’un qui y voit à peine, il me semble que pouvoir choisir totalement ses contrastes et ses couleurs de fonds, de polices, tailles etc… est plus évolué.

    La navigation s’en trouve aussi complètement remaniée (bien sûr ce n’est plus vraiment ‘le même site’ d’une certaine façon).
    Par contre j’aimerai VRAIMENT avoir un avis éclairé sur cette solution qui du peu que j’en ai compris semble nécessiter un serveur dédié (non ?) vu les réglages et la proc.d’install je ne suis pas vraiment sûr que cela convienne à un hébergement mutualisé classique..
    Des réactions de ceux qui la connaissent ?

    Merci

  16. Bonjour,

    La solution Confort de lecture peut tout à fait cohabiter avec d’autres sites sur un serveur Apache mutualisé (serveur dédié non imposé dans la partie prérequis).

    Les configurations détaillées dans le procédure d’installation peuvent être mises en place en plus d’autres concernant des sites complétement indépendants que vous pourriez avoir déjà sur votre serveur.

    Le filtre SQLi http://www.confortdelecture.com (http://www.confortdelecture.com/le-filtre/handicapzero/www.handicapzero.org/) est elle-même sur un serveur mutualisé et fonctionne sans souci.

    Je vous invite à visiter le site Web CDL http://www.confortdelecture.org, ainsi que CDL sur SourceForge.net http://sourceforge.net/projects/webaccess/ où vous êtes vivement conviés à venir animer les forums consacrés à la solution

    Merci à vous tous.

    Bon courage.

Laisser un commentaire